Criminalité : 3 717 délits et crimes en 15 jours à Alger

La wilaya d’Alger a enregistré un taux de criminalité exceptionnel par rapport à d’autres villes du pays en ce mois sacré. Selon un bilan exhaustif de la sûreté de wilaya d’Alger, le nombre d’affaires liées à des actes délictueux enregistrés par toutes les unités a atteint les 3 717, des affaires résolues en un temps record. Le même bilan fait ressortir que 70,93% des auteurs a été interpellé en flagrant délit alors que «le reste des affaires sont en cours de traitement (identification avancée des auteurs) à l’exception des affaires directes relevant des petits délits, litiges de voisinage et autres infractions sans incidences», précise la sûreté de wilaya d’Alger. En effet, durant la première quinzaine du Ramadhan, 288 affaires pour coups et blessures volontaires (CBV- plus 60% le taux de résolution – arrestations opérées), 58 affaires de CBV à l’aide d’armes blanches (plus de la moitié des auteurs appréhendés – le reste en fuite) et 238 affaires de vols à l’arraché, y compris de portables, ont été enregistré par les policiers qui ont multiplié les dispositifs et occupé le terrain à travers tout l’Algérois. Selon la même source, plus de la moitié des affaires ont été solutionnées, le reste est en cours d’identification. Vu la promptitude de l’acte, les victimes sont en incapacité de donner un signalement précis, ce qui complique le travail des enquêteurs. Durant la même période, les policiers ont procédé à l’arrestation de 729 individus, tous présentés devant la justice. Au plan de la sécurité routière, la sûreté de wilaya d’Alger a enregistré 2 906 infractions au code de la route, suivies de 1 007 retraits de permis de conduire. Enfin, 32 accidents de la circulation ont été constatés en quinze jours à Alger. Bilan : 6 morts et 40 blessés.
Yanis B.
 

Commentaires

    chark
    9 août 2012 - 9 h 36 min

    Il existe des solutions !

    Il existe des solutions ! veut-on réellement regler se probléme ?? , commençons par détruire progressivement toutes les prisons du nord du pays , pour construire de grandes centrales de redressements dans le grand sud avec normes internationales en matiére de droit humains ! dans ces CR il y aurait en fontion des éducateurs spéciaux formant à tous métiers , des medecins militaires toutes specialités , et un encadrement de surveillance strictement militaire sous suppervision de l’ANP , je preconise aussi une dicipline de fer pour les cas les plus recalcitrants avec au menu pour eux du criquets pelerins , du serpent frais , et du scorpions en entrée , histoire de marquer leur esprit à vie ! si on veut regler se probleme qui gangréne toutes les wilaya il n’y à pas d’autre solutions que POLICE + ANP = efficacité !! @ bon entendeur !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.