Le chef d’un réseau de trafic de fausse monnaie arrêté

Un réseau spécialisé dans la fabrication de faux billets de banque a été démantelé à l’Est, suite à des investigations de la gendarmerie de Mila. Selon notre source, c’est après qu'un citoyen, qui a reçu 240 faux billets en coupures de 1 000 DA lors de la vente d’une motocyclette,  a déposé une plainte que l’enquête a commencé. Dans les marchés de Mila et ses environs, beaucoup de maquignons et autres commerçants ont été arnaqués par les faussaires qui viennent des autres régions du pays. L’exploitation des coupures remises aux enquêteurs et les témoignages de la victime ont permis d’établir le profil du faussaire. Les gendarmes ont procédé, alors, à une extension de compétence de Mila vers la ville d’Aïn Beida-Harriche. Et c’est de là que tout est parti ! Les gendarmes ont tout de suite suspecté un gérant de cybercafé, situé au centre-ville, qui, au cours de l’interrogatoire, a fini par avouer qu’il est derrière un gros trafic de faux billets. La perquisition de son domicile a abouti à la saisie de cinq unités centrales, deux imprimantes couleur équipées de deux scanners, quatorze CD-Rom, un passeport et sept boîtes d’encres de différentes couleurs. Le principal auteur arrêté, les gendarmes poursuivent leurs investigations en vue d’identifier ses complices.
Yanis B.
 

Comment (2)

    Kamel
    26 août 2012 - 20 h 12 min

    ils fauts quil payent ces
    ils fauts quil payent ces salots, nous sommes obligé de nosus mifier chaque jours normalementt ils vont tous finir en prison dans le sud pour donne lexemple ou exécuter cest trop grave




    0



    0
    Anonyme
    26 août 2012 - 13 h 53 min

    tant que la peine de mort
    tant que la peine de mort nest pas appliqué pour ces parasites ça continuera helaaaas!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.