L’imam Tareq Oubrou s’insurge : «Le hijab n’a rien de sacré»

«Je n'ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure. Le combat que les musulmans ont mené pour le port du voile me désole, parce qu'il donne une image négative de la façon dont l'islam perçoit la femme», a déclaré Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, dans une interview accordée à L’Express. Religieux érudit, cet imam français d’origine marocaine prône un islam moins «tape-à-l’œil» et appelle à un ajustement des pratiques rituelles avec les réalités de la société. «Cette tendance à tout ritualiser conduit certains fidèles à parler plus de la pratique que de Dieu lui-même», regrette-t-il. Ce fils d'instituteur marocain, élevé aux confluents de la tradition musulmane et de la modernité occidentale, n'hésite pas à s'en prendre aux «ignares qui déterminent aujourd'hui ce qui est orthodoxe». Auteur du livre Un imam en colère, Oubrou dénonce vivement «l’islam d’apparence», affirmant que le plus important n’est ni le look ni la tenue vestimentaire, mais plutôt la foi. «On est musulman lorsqu'on a la foi ; c'est la grâce de Dieu qui sauve. Les pratiques cultuelles, elles, sont aménageables», martèle-t-il, estimant que l’islam est «une religion qui évolue avec la société». Il considère, à titre indicatif, que les prières peuvent être effectuées après le travail et que le jeûne du Ramadhan peut être reporté en cas de maladie. Pour lui, l’islam se trouve confronté à un vrai problème, celui des comportements qui relèvent de l'éthique personnelle et qui sont devenus des marqueurs pour beaucoup de musulmans : manger halal, porter le voile, etc. «Avec le halal, nous ne sommes pas dans le sacré. Le fidèle a seulement pour obligation d'alléger au maximum la souffrance de l'animal», explique-t-il. Il assure en bon théologien que le hijab et ses dérivés (niqab, foulard, burqa…) n’ont absolument rien de sacré. Tareq Oubrou appelle les musulmans à ne pas confondre religion et identité. Il demande aux musulmans de renoncer «à une certaine visibilité» pour redorer leur blason. «Il faut que les musulmans puissent accorder leurs gestes à leur foi sans perturber le fonctionnement de la société par des revendications outrancières, quitte à renoncer à une certaine visibilité», estime cet imam qui a mené une vaste réflexion théologico-canonique sur les conditions de l'expression et de la pratique musulmane dans un espace sécularisé.
Sonia B.
 

Comment (43)

    loick
    13 octobre 2013 - 2 h 29 min

    un jour les homme et les
    un jour les homme et les femme prendron connaissance de ses fait que la foie est a l’interieur de sois et non dans sa facon de ce vetir ou de ce maquillé, le respect de tous dois etre present quelque sois la religion pratiqué seul l’amour a le pouvoir sur nous et cette amour vien d’un pere de l’audela aimons nous comme nous somme la femme n’est pas née avec le voile l’homme est pas née avec une arme mais nous avons transformé ce qui etait foie en une mascarade bombardé de jugement et de critique négative paix a vous frere et soeur




    0



    0
    Anonyme
    11 octobre 2013 - 22 h 55 min

    Il me rejoint dans mes
    Il me rejoint dans mes lectures et dans ce qu’on m’a permis de lire.




    0



    0
    adan1
    11 octobre 2013 - 20 h 43 min

    C’EST UN SUJET DE SECONDE
    C’EST UN SUJET DE SECONDE ZONE.RIEN DE NOUVEAU.C’EST DU RECHAUFFE DEPUIS QUATORZE SIECLE.




    0



    0
    Anouar Andaloussi
    11 octobre 2013 - 7 h 37 min

    Le fondement de la religion
    Le fondement de la religion est la purification de l’être humain et bien se comporter. Le hijab ne fait qu’arrêter un mauvais comportement et ne résout pas le problème.




    0



    0
    leytonne
    10 octobre 2013 - 14 h 14 min

    ce qu’il y a de sacrée pour
    ce qu’il y a de sacrée pour vous imam Tareq Oubrou est le kif dans votre pays corrompu




    0



    0
    Anonyme
    10 octobre 2013 - 14 h 02 min

    Voiles ou pas!!! Pour les
    Voiles ou pas!!! Pour les hommes tout est permis…par conte ils tue leurs femmes et leur propre filles sans remords….C est cela que vous désirer pour nos jeunes filles???????ils se prosterne pour prier n importe quand l heure est venu…mais on enlèvent tout nos signes religieux pour ne pas les offusquer….ils sont bel et bien en train de nous assimiler…ATTENTION. Pour nos filles, femmes à en devenir dans quelle société voulons nous qu elle vivent???




    0



    0
    Anonyme
    10 octobre 2013 - 11 h 53 min

    imposer le foulard et couvrir
    imposer le foulard et couvrir les femmes tandis que les hommes portent des robes serrées généralement blanches transparentes qui trace bien les contours de leur corps quand il y a du vent leurs sexe est bien dessiné.




    0



    0
    Anonyme
    9 octobre 2013 - 21 h 21 min

    L’islam et le port du
    L’islam et le port du voile

    Certains disent que c’est une obligation du Coran, d’autres non. Qu’en est-il ?

    Traduction de Jacques Berque:

    Le port du voile est mentionné dans la sourate XXXIII, verset 59

    Sourate XXXIII, verset 59 :

    Prophète, dis à tes épouses, à tes filles, aux femmes des croyants de revêtir leurs mantes : sûr moyen d’être reconnues (pour des dames) et d’échapper à toute offense – Dieu est Toute indulgence, Miséricordieux.

    Note du traducteur : Le port du voile distingue la femme libre (hurra), des femmes de condition inférieure. Plusieurs façon de porter le voile sont indiquées par Tabarî,t. XXII p 33 I, 7 sq. ON a suivi pour yudnîna l’interprétation minimale de Tâhir b. ‘Ashir, « revêtant », qui se fonde sur un emploi de Bashshâr. Selon une autre interprétation, plus restrictive, et que pourrait autoriser le min, il faudrait comprendre : « Elles tiennent serré sur elles une pan de leur mante », ce qui semble à Ibn Kathîr et à ses successeurs rigoristes imposer que soit couvert le visage. Linguistiquement, julhâb, « mante, cape », se distingue de khimar, XXIV,31, « fichu couvrant la tête ».

    Un autre verset traite de la pudeur demandée aux femmes, sourate XXIV, veset 31

    Sourate XXIV, verset 31

    – Dis aux croyantes de baisser les yeux et de contenir leur sexe ; de ne pas faire montre de leurs agréments, sauf ce qui en émerge, de rabattre leur fichu sur les échancrures de leur vêtement. Elle ne laisseront voit leurs agréments qu’à leur mari, à leurs enfants, à leurs pères, beaux-pères, fils, beaux-fils, frères, neveux de frères ou de sœurs, aux femmes (de leur communauté), à leurs captives, à leurs dépendants hommes incapables de l’acte, ou garçons encore ignorants de l’intimité des femmes. Qu’elles ne piaffent pas pour révéler ce qu’elles cachent de leurs agréments.*

    – Par-dessus tout, repentez-vous envers Dieu, vous tous les croyants, dans l’espoir d’être des triomphants…

    Note du traducteur : « leurs agréments » : le mot est à entendre non seulement des parures mais des appas corporels. On a renoncé à traduire une suite de 25 pronoms au féminin pluriel. A qui note dans le Coran le caractère personnaliste de ce pronom affixe la répétition s’avère significative. Le législateur paraît ici soucieux de ménager à la femme ce qui fait partie de sa personnalité, en évitant seulement l’exhibition provocante. Si cela est vrai, on est loin des interprétations extensibles de la coutume juridique.

    ***
    Commentaires d’un lecteur ignorant du Coran
    Certains musulmans considèrent que le port du voile est une obligation du Coran. Selon un article de La Croix, ils s’appuient sur le verset 59 de la sourate XXXIII. Or ce verset dit que le port de la mante distingue la femme « libre », par différence avec les femmes de rang inférieur. La note du traducteur indique que plusieurs interprétations sont possibles : revêtir une cape, ou tenir serré le pan d’une mante.

    Le verset 31 de la sourate XXIV est un appel à la pudeur.

    Le responsable d’une association de musulmans explique que le Coran n’oblige pas au port du voile mais à la pudeur, ce qui se traduit de façon différente selon les sociétés où vivent les musulmans. Il rappelle également que le voile total existait en Iran avant Mahomet. Voir aussi : le voile une vieille coutume ?




    0



    0
    Anonyme
    9 octobre 2013 - 18 h 31 min

    le voile, n’a rien de
    le voile, n’a rien de religieux, il fait juste partie d’une tradition qui s’est superposée à la religion; à l’origine le voile est un moyen de se démarquer des païens, même chez les chrétiens et les juifs. Les femmes chrétiennes, avant que le christianisme ne soit vidé de son sens, portaient aussi le voile, pourtant le voile n’est pas mentionné dans l’Evangile.




    0



    0
    CHIBA
    9 octobre 2013 - 11 h 26 min

    Le texte a 15 siecles et le
    Le texte a 15 siecles et le contexte n’est plus le même,le sens des mots change avec le temps,encore une fois on croit tout savoir.




    0



    0
    Anonymechiba
    9 octobre 2013 - 10 h 56 min

    DIEU est juste et ne peut pas
    DIEU est juste et ne peut pas obliger la femme a porter le voile par 40°a l’ombre et autoriser l’homme à porter un debardeur et short.et la logique ???




    0



    0
    Anonymechiba
    9 octobre 2013 - 10 h 53 min

    desole monsieur TAREQ OUBROU
    desole monsieur TAREQ OUBROU est un grand monsieur tres cultivé.mes amis reflechisser avec votre raison et no pas avec votre foi,ce monsieur a raison




    0



    0
    Abdelkrim El Bidaoui
    2 août 2013 - 17 h 04 min

    Est-ce que je dois comprendre
    Est-ce que je dois comprendre que certains types d’homme ont des pulsion d’animaux, la vue d’une femme les mets dans un drôle d’état, un peu comme les pédophiles quand ils voient un enfant sans surveillance dans un parc de jeux.

    Et bien sur c’est de la faute de la femme qui existe l’homme.

    A l’armé pour éviter que les hommes montent sur les hommes on donné du bromure, et là il n’était pas question de femme.

    Bon je dis çà je dis rien.

    Y’a salam




    0



    0
    Simon Lumière
    14 mai 2013 - 21 h 21 min

    Salem à tous,
    ce mec a

    Salem à tous,

    ce mec a cherché dans Larousse et le petit Robert, .. je suis convaincu qu’il n’a pas ouvert le Coran ni les livres de la sounna pour faire ses « recherches »!
    je lui conseil de refaire son Ghousl avec de l’eau froide, et de recommencer à chercher depuis le Coran, El Boukhari, Mouslim, … ecc, il trovera certainement quelque chose!!




    0



    0
    JAMAL
    27 mars 2013 - 12 h 20 min

    Dieu a dit « Ô Prophète ! Dis
    Dieu a dit « Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de ramener un pan de leurs voiles sur elles. C’est le meilleur moyen pour elles de se faire connaître et d’éviter ainsi d’être offensées. Dieu est Plein d’indulgence et de compassion ». (Al-Ahzab – 59)
    Et aussi dans la sourate An nur verset 31 « Invite également les croyantes à baisser pudiquement une partie de leurs regards, à préserver leur vertu, à ne faire paraître de leurs charmes que ceux qui ne peuvent être cachés, à rabattre leurs voiles sur leurs poitrines, à ne montrer leurs atours qu’à leurs époux, leurs pères, leurs beaux-pères, leurs fils, leurs beaux-fils, leurs frères, leurs neveux, aux femmes musulmanes, leurs servantes, leurs esclaves, leurs serviteurs impuissants, ou aux garçons impubères. Dis-leur aussi de ne pas agiter les pieds pour faire deviner les autres atours de leur féminité. Ô croyants, revenez tous à Dieu, si vous voulez assurer votre salut ! »
    Asma, la fille d’Abu Bakr, visita le messager de Dieu (paix soit sur lui) portant des vêtements minces. Le messager de Dieu (sws) se détourna d’elle et dit : « O Asma, quand une femme atteint l’âge de la puberté, il n’est pas convenable qu’elle montre les parties de son corps excepté pour cela et cela. (Il pointa le visage et les mains). (Hadith Sunan Abu-Dawud livre 32, No 4092) « … ‘nous avons entendu et nous avons obei’ voila ceux qui réussissent » (An nur ;51)




    0



    0
    Anonyme
    25 décembre 2012 - 12 h 03 min

    Enfin un imam qui sait
    Enfin un imam qui sait pratiquer L’Ijthiad et qui n’est pas le chien des Wahaabites-salafistes et de leurs pétrodollards. Vive l’islam des lumières et non pas l’islam des obscurantistes sectaires.




    0



    0
    Anonyme
    16 décembre 2012 - 0 h 27 min

    Heureuse de pouvoir
    Heureuse de pouvoir mentionner dans mon article cette référence théologique nuancée et pertinente http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html




    0



    0
    Anonyme
    5 décembre 2012 - 20 h 38 min

    avant de faire des
    avant de faire des commentaires vulgaires soyez vigilant car les médias peuvent déformer pleins de choses on les sortant de leur contexte c me oubrou a vraiment des choses semblables il sera jugé pour ces actes




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.