Le président François Hollande reçu en grande pompe à Alger

Le président français, François Hollande, est arrivé à Alger en début d’après-midi pour une visite d’Etat de 36 heures. A l’aéroport international Houari-Boumediene, le chef d’Etat français a été accueilli par le président Abdelaziz Bouteflika. Hollande est accompagné d’une forte délégation composée de plus de 200 personnes, dont neuf ministres et une quarantaine d’hommes d’affaires. Cette visite, première du président Hollande en Afrique, revêt un cachet particulier d’autant plus qu’elle intervient durant l’année du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie. De par la composante de la délégation qui l’accompagne, François Hollande semble ainsi vouloir dépasser les prismes du colonialisme, non sans faire de geste envers les Algériens. Son discours demain devant les parlementaires, à Club des Pins, est d’ailleurs très attendu ; il n’a cessé de faire des gestes envers l’Algérie en reconnaissant, entre autres, les massacres du 17 octobre 1961. Hollande a ramené avec lui des figures culturelles, artistiques et intellectuelles qui symbolisent un tant soit peu les liens solides entre les deux nations. Ainsi, sont venus avec lui, l’écrivain Anouar Benmalek, le réalisateur Djamel Bensalah, la chanteuse Djurdjura, le comédien Kad Merad, le metteur en scène Bernard Murat, l’historien Benjamin Stora et la chef d’orchestre Zahia Ziouani. Des noms qui rappellent d’une manière ou d’une autre les liens existants entre les deux sociétés. Mais Algériens et Français ne veulent plus être prisonniers du passé. La forte délégation d’hommes d’affaires et de chefs d’entreprise confirme le grand poids économique de cette visite. Il faut dire que Hollande est accompagné de tout le gotha économique français. Il y a en effet presque tous les chefs d’entreprise du CAC 40, qui représente en Bourse la crème de l'économie française. On peut citer, entre autres, Stéphane Richard, président-directeur général de France Telecom Orange, Yves-Louis Darricarrère, membre du comité exécutif de Total, président de Total Upstream, Jacques Gerault, directeur des affaires publiques d’Areva, Philippe Delleur, président-directeur général d’Alstom International, Jean-Christophe Kugler, directeur de la région Euromed de Renault, Meziane Idjerouidène, PDG d’Aigle Azur, Pierre Mongin, président-directeur général de la RATP, Ouarda Karraï, directrice développement chez Bouygues Construction, Bruno Lafont, président-directeur général de Lafarge, Isabelle Schlumberger, directrice générale commerce et développement, J. C. Decaux, Ricardo Cordoba, président-directeur général de GE Electric, Jean-Marie Dauger, directeur général adjoint de GDF-Suez, président du conseil de chefs d’entreprise France-Algérie et Laurent Fayat, président-directeur général de Razel. Pas moins de huit contrats de partenariat entre des entreprises algériennes et français devront être signés aujourd’hui même.
Sonia B.
 

Comment (4)

    ano
    19 décembre 2012 - 18 h 02 min

    Les grands patrons Français
    Les grands patrons Français accueillis en Algérie par contre quand un Algérien veut exporter ne serait-ce qu’une datte en France la tout le monde lui tombe dessus pour l’en empêcher.Le 14 juillet 2008 kad Merad a accompagné le président Français de l’époque pour accueillir Bashar el Assad,vu que les Franc Maçon adorent les symboles je ne sais pas si la venue de Kad doit être considéré comme quelque chose de positif.




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    19 décembre 2012 - 15 h 45 min

    CES MESSIEURS DU CAC 40
    CES MESSIEURS DU CAC 40 DEVRONT TRAITÉS AVEC LE « CROISSANT ROUGE ALGÉRIEN »




    0



    0
    Anonyme
    19 décembre 2012 - 15 h 11 min

    je me demande qu’elles sont
    je me demande qu’elles sont les deals qui ont été conclus secrètement entre les deux partis et quelle est le prix de ce rapprochement????? une chose est sure la France vas prendre sa part du gâteau 250 milliard de dollard




    0



    0
    axelpanzer
    19 décembre 2012 - 14 h 19 min

    J’espere que que la
    J’espere que que la corruption ne va pas avoir le plus gros contrat de ces retrouvailles!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.