L’Algérie avertit

En décryptant le langage diplomatique utilisé par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, samedi à Ghadamès (Libye), lors de la rencontre tripartite avec les chefs de gouvernement tunisien et libyen, faut-il comprendre que l’Algérie est prête à engager son armée dans le conflit en cours au Mali ? «En cas d’atteinte à la sécurité» de notre pays, a indiqué Abdelmalek Sellal. On sait que l’Algérie n’a pas attendu que la guerre s’installe dans ce pays pour déclarer la bande frontalière avec le Mali zone militaire interdite. Des déclarations avaient été faites par des officiels algériens quant à la volonté de l’Algérie à défendre ses intérêts en cas de dégradation de la situation. En parlant d’«autres moyens», le Premier ministre algérien fait référence aux armes, évidemment, et la fermeté à opposer à cette menace ne peut être que celle de l’armée. En tout cas, cela signifie que l’Algérie est préparée à toute éventualité, y compris celle d’un engagement de son armée pour défendre ses frontières contre ce que le Premier ministre a désigné la collusion du terrorisme avec le crime organisé dans lequel sont utilisés le blanchiment d’argent et le trafic de stupéfiants. L’insistance sur le dialogue comme moyen privilégié par l’Algérie pour trouver une solution politique à la crise dans la région du Sahel ne signifie pas que notre pays a exclu le recours à la force militaire pour éliminer les groupes terroristes (Mujao et Aqmi) du Mali. Les propos de Abdelmalek Sellal indiquent que notre pays est à cette solution, s’il y est contraint. Au-delà de la solution à la crise malienne, le Premier ministre algérien a appelé à faire face à son impact direct sur la région, notamment en ce qui concerne la propagation et la circulation des armes. Jusqu’où ira l’engagement de l’armée algérienne ?
Kamel Moulfi

Comment (5)

    Docteur Farouk HAMZA
    16 janvier 2013 - 16 h 32 min

    « C’est une honte pour le pays
    « C’est une honte pour le pays des 1 millions et demie de Chouhadas  » , écrit à juste titre Monsieur MOH . Je dirais que c’est une trahison, une lâcheté d’abdiquer devant la France coloniale qui nous humiliés et exploités durant 132 ans. Exceptés les collaborateurs de FAFA, les harki et les traîtres à l’Algérie souveraine, tous les algériens, m^mes les plus jeunes qui n’ont ni connu la colonisation française ni la guerre de libération nationale et leurs méfaits, sont unanimement contre cette invasion française et ces survols de notre territoires reconquis avec le sang et la souffrance. Je crie haut fort, il y a trahison et tous ceux qui ont cédé à la France doivent être passés par les armes pour haute trahison. Les plaies sont encore vivaces et saignent encore comment laisser l’armée française atteindre à l’intégrité de notre territoire et à notre souveraineté nationale? Il n’y a pas de mots assez forts pour dénoncer le comportement de nos gouvernants. Les Algériens auraient souhaité un refus catégorique au survol de cette terre sacrée qu’est notre patrie, l’ALGERIE au prix même d’un incident diplomatique ou d’une déclaration de guerre en bonne et due forme que de se mettre à plat et ramper pour conserver à tout prix le pouvoir. Ah si c’était HOUARI BOUMEDIENE aux commandes du pays, cette même France aurait-elle osé seulement faire cette humiliante demande aux algériens dignes de ce nom ? Les braves n’ont plus droit de cité de nos jours.Où est le nif algérien, où est la dignité algérienne, où est l’orgueil des algériens, où est notre fierté, jadis admirée et respectée de tous ? Maudite soit cette époque ! J’aurais préféré être sous terre que de subir pareille humiliation !




    0



    0
    Antares2094
    13 janvier 2013 - 17 h 57 min

    si j ai un conseil a donner a
    si j ai un conseil a donner a mon tres tres cher pays c est surtout de ne pas s engager militairement hors de nos frontiere. pour la simple et unique raison c est que l on ne devrait surtout pas tomber dans les different pieges tendu par nos ennemis. et il y en a beaucoup qui attende que cette occasion pour nous tomber dessus. alors soyons inteligent et vigilent mais surtout patient. la seule chose a faire et de preserver la securite de nos frontiere et de ne laisser rien passer qui pourait nous nuire. nous pouvons comme je pense nous faisons deja aidez les malien par d autre moyens. mais surtout ne pas envoyer l artillerie lourde car cela nous retomberais dessus mais je fais confiance a notre etat major pour suivre la meme strategie qui est la notre depuis 1962 aucune ingerence militaire hors de nos frontiere.vive la republique Algerienne souveraine et populaire.




    0



    0
    Anonyme
    13 janvier 2013 - 17 h 05 min

    ça a l’air de vous exciter de
    ça a l’air de vous exciter de voir l’ANP en « découdre » avec ansar-e-dine création du Qatar dont l’Émir a reçu un accueil de suzerain en Algérie. C’est vous qui irez expliquer la « chose » aux jeunes touaregs algériens qui verront, sans réagir, morfler leurs frères de sang ? Votre réaction cocardière nous renseigne plein la gueule sur le niveau de compréhension des enjeux.




    0



    0
    Anonyme
    13 janvier 2013 - 16 h 35 min

    Monsieur Moulfi,
    merci pour

    Monsieur Moulfi,

    merci pour cet article tres important. Je saisie l occasion pour presenter aux algeriens et a leur gouvernement de premier ordre, mes felicitations pour les resultats affiches sur le journal national de ce dimanche 13 Janvier 2013.

    http://www.elkhabar.com/ar/economie/318339.html

    Malgre ces resultats records, il faut dire que le monde ne comprends pas encore la logique ni le sens avec lequel notre pays evolue.

    SVP faite comprendre a travers un autre article important comme celui que vous venez de publier, que notre pays va retrouver sa dignite et sa gloire d avant, mais pour ca il nous faut encore plus de temp pour reculer dans cette direction.

    Et finalement, je tiens a vous remercier encore une fois pour ce journal electronique qui sans lui on ne aura pa pu faire la difference entre intox et verite.




    0



    0
    Ezzine
    13 janvier 2013 - 15 h 00 min

    Il faut aussi tenir compte
    Il faut aussi tenir compte des relations stratégiques de la France avec les Usa. La France n’aurait jamais pris l’initiative ou décidé seul de déclencher ces hostilités au Mali sans l’aval des États-Unis. Dans quel but ?
    N’existe-t-il pas une volonté occidentale machiavélique d’entrainer l’Algérie malgré elle dans ce conflit dans un but autre que lutter contre les terroristes sachant bien que les USA et ses alliés notamment la France, l’Angleterre, l’Allemagne et autres, forment et arment ces même terroristes et les envoient semer la mort en Syrie en Irak et au Pakistan. L’Arabie saoudite et tout récemment le Qatar. Ces pays arabes demeurent malheureusement les tirelires de l’oncle Sam et de ses affidés pour servir des intérêts sournois.
    Peu importe les différentes appellations que portent ces groupes terroristes du moment qu’ils ont un seul et unique poste de commandement : la CIA qui les manipulent selon que cela serve ou non les intérêts de l’entité sioniste même pas ceux du citoyen américain ou européen.
    Naïf est celui qui croit comprendre l’accusation des américains et leur dénonciation de l’organisation terroriste « ansar essuna » en tant que membre d’Al-Qaïda pourtant dépêchée en catastrophe par les soins même de la CIA en Syrie pour renforcer les terroristes syriens armés et suréquipés dans le but de faire tomber le pouvoir légal de Damas ce pouvoir qui refuse d’être « saoudiser » au même titre que l’Egypte, la Tunisie, la Lybie ou le Yémen.
    L’Algérie notre pays n’est-elle pas dans leur collimateur. Ce dont on craint se préparer de l’intérieur peut provenir d’ailleurs sous différentes formes à ne pas aussi négliger telles que :
    À la suite des derniers flux de refugiés – terroristes – syriens accueillis plutôt chez nous à titre humanitaire qu’ailleurs là ou normalement ils devraient y être,
    La présence en Algérie d’un grand nombre de refugiés des pays limitrophes en quête apparemment de moyen subsistance mais facilement influençables pour grossir les rangs des terroristes.
    En plus de certains errements imprudents commis ça et là telles que dernièrement les navettes en cachette de juifs sionistes à Tlemcen, et autres :
    Qui pourraient servir de plateformes précoces justifiant auprès de jeunes algériens islamisés les tentatives wahhabites de saoudiser l’Algérie à son tour.

    Cette inconnue, peut et pourquoi pas ne pas être, la fenêtre malienne de laquelle un sirocco pourra souffler sur l’Algérie pour mettre fin à sa stabilité sécuritaire.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.