Abdelaziz Belkhadem candidat des salafistes à la présidentielle ?

L’acharnement de Abdelaziz Belkhadem à se maintenir à la tête du FLN malgré la fronde qui le pousse vers la porte de sortie, étendue maintenant à des ministres et des députés, trouve peut-être son explication dans l’audience qu’il a, non pas au sein de l’ex-parti unique lui-même, mais auprès des salafistes dont El-Hachemi Sahnouni, un des fondateurs du FIS dissous, exprime actuellement les positions. Dans la dernière partie de l’interview qu’il a accordée à Echorouk, publiée dans l’édition d’hier (dimanche 13 janvier), Hachemi Sahnouni a été très élogieux à l’égard du secrétaire général du FLN : «Je respecte beaucoup Belkhadem et je ne vois pas quelqu’un qui en dehors de lui peut se présenter à l’élection présidentielle de 2014.» La sympathie dont jouit Belkhadem chez les islamistes n’est un secret pour personne. Dans les années 90, il n’a cessé par des positions politiques, tantôt très claires, tantôt ambiguës, selon la conjoncture, d’afficher son soutien, ou au moins une attitude complaisante, à l’endroit des islamistes. Il était même prêt à faire front avec eux contre les démocrates. Les islamistes lui rendaient la pareille. Excellant dans l’opportunisme, il a su se mettre au service du président Bouteflika au moment où la politique de réconciliation nationale l’exigeait. Mais son penchant pour la compromission avec les milieux islamistes et son encouragement à la tendance conservatrice au sein du FLN ont continué à se manifester y compris dans son accoutrement vestimentaire. Tout cela l’a évidemment rendu plus que suspect aux yeux des autres responsables du FLN et voilà la goutte qui fait déborder le vase des suspicions dans cette intervention de Hachemi Sahnouni qui offre à Belkhadem de se présenter à la présidentielle de 2014 avec les voix des salafistes. On sait que Belkhadem ne cesse de proclamer son soutien à une quatrième candidature du président Bouteflika, mais cette position ne l’empêche pas de se tenir prêt. Les pièces du puzzle se placeraient-elles ? Tout ce boucan pour préparer Belkhadem à représenter les intégristes en 2014 ? Une action concertée et soutenue est engagée, dit-on, pour dégommer Belkhadem, SG du FLN, depuis février 2005. Lui, il a décidé de s’en remettre à la réunion du comité central du 31 janvier tout en mobilisant ses partisans pour qu’ils le maintiennent.
Lazhar Houari
 

Comment (8)

    TARIK -BAB EL OUED-
    15 janvier 2013 - 20 h 20 min

    ARRÊTEZ DE FANTASMER .SVP
    ARRÊTEZ DE FANTASMER .SVP




    0



    0
    axelpanzer
    15 janvier 2013 - 7 h 22 min

    Apres une analyse approfondie
    Apres une analyse approfondie ;j’ai remarqué que belkhadem est un « trojan »des salafiste et que toute les reussites du FLN dans les derniers scrutins sont en fait des reussites du FIS dissous.préparé depuis longtemps ce stratageme simple et efficace avait certainement reçu l’aval des anciens chef du fis dissout.comme on peut le constater dans la derniere declaration de sahnouni à propos de belkhadem.donc on peut le dire clairement:mesdames et messieurs le FIS revient par Belkhadem.




    0



    0
    amyne
    14 janvier 2013 - 22 h 38 min

    il ira bien devant et
    il ira bien devant et bien dedan dans cette presidentielle. et toute la pagaille qui se prepare pour cette algerie…..ce ptit renard …mais on se battra et lutterons contre ces idées..son plan et autre …waaèr bezzaf mais on finira par l avoir quand meme …CEST JUSTE qu’il fodra encore faire avec




    0



    0
    Anonyme
    14 janvier 2013 - 20 h 15 min

    comme par hasard changement
    comme par hasard changement épidémique de têtes de tous les partis politique ,cela prouve qu’ils obéissent tous au même parrain qu’est le pouvoir en place

    je précise que je déteste le FLN actuel et encore plus BELKHADEM




    0



    0
    axelpanzer
    14 janvier 2013 - 20 h 10 min

    maintenant on comprend
    maintenant on comprend pourquoi il tient tellement à rester à cette place!c’est le pion des salafiste qui vient avec la benediction de boutef de se transformer en « dhamma » et maintenant il se prépare à « l’echec et mat » dans les deux sens!!!




    0



    0
    kim
    14 janvier 2013 - 19 h 47 min

    celui qui creuse un puits
    celui qui creuse un puits tombera dedans (provrebe kabyle)




    0



    0
    Anonyme
    14 janvier 2013 - 19 h 39 min

    Aux autorités a qui la vox
    Aux autorités a qui la vox populis prête une intelligence débordante et des capacités de manipulations certaines comment se fait il qu’un personnage pareil ai pu squatter la chefferie du parti FLN . Prière faites de sorte qu’il debarasse le plancher !




    0



    0
    Julien
    14 janvier 2013 - 13 h 18 min

    JAMAIS TANT LES PATRIOTES DE
    JAMAIS TANT LES PATRIOTES DE CEPAYS SON VIVANTS. JAMAIS BELKHRA DEM NE DEVIENT CANDIDAT DES SALAFISTES.

    Il n’a jamais fais un jour de révolution et il a été propulsé chef du FLN, comme l’Algérie est à l’enver, ET CEUX QUI S4AUTO PROCLAMENT FAMILLE R2VOLUTIONNAIRES N’ONT PAS BOUGE LE PETIT DOIGT? OPPORTUNISTES DES REVOLUTIONS PAS FAMILLE




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.