Mali : une soixantaine d’hommes armés tués à Gao

Une soixantaine d'hommes armés ont été tués dimanche dans la seule ville de Gao, dans le nord du Mali, et sa périphérie, au cours de bombardements intenses des forces françaises, déployées dans ce pays en soutien à l'armée malienne, a déclaré lundi un responsable de la sécurité et des habitants. «Plus de soixante islamistes ont été tués à Gao et dans leurs bases situées non loin de Gao. La nuit, les islamistes qui sont restés cachés dans les maisons sont sortis pour prendre les corps de leurs camarades», a déclaré à l'AFP un habitant de Gao. Cette information a été confirmée par une source sécuritaire régionale. «C'est surtout au camp militaire de Gao qu'il y a eu des morts. Les islamistes ont été surpris en pleine réunion, a ajouté le témoin. «Le bilan est lourd dans le camp des islamistes. Ils ont perdu énormément en logistique et des hommes. Le chiffre de 60 victimes n'est pas du tout exagéré à Gao. Le bilan est même certainement plus élevé», a indiqué à l'AFP une source de sécurité.
Source AFP
 

Comment (2)

    Patriotique
    14 janvier 2013 - 13 h 43 min

    @an, merci pour votre

    @an, merci pour votre conseil. Malheureusement, en situation de guerre, l'information est verrouillée. En l'espèce, seuls les médias français sont à même de distiller des informations, mais dans le sens qui arrange les intérêts de la France dans ce conflit. Nous vous invitons, ainsi que nos autres lecteurs, à lire cet avertissement que nous avons diffusé hier : "Nous publions les informations relatives à l’évolution de la situation au Mali sur le terrain, telles qu’elles nous parviennent de différentes sources. Tout en diffusant ces informations aux fins de permettre à nos lecteurs de suivre ce qui se déroule dans ce pays limitrophe où les hostilités ont été engagées de façon concrète hier, Algeriepatriotique émet, néanmoins, certaines réserves sur la véracité et la pertinence de celles-ci, sachant que ne peut nous parvenir du terrain des opérations militaires que ce que les parties en conflit, notamment la France, veulent bien distiller à travers leurs différents supports médiatiques qui se transforment en outil de propagande comme dans toute guerre. Nous conseillons, donc, à nos chers lecteurs d’être très attentifs à tout ce qu’ils lisent et entendent sur le conflit armé au Mali tant, dans ce genre de situation, la manipulation prend souvent le dessus sur l’information proprement dite."
    AP




    0



    0
    an
    14 janvier 2013 - 12 h 35 min

    L’AFP nous dit depuis 20 mois
    L’AFP nous dit depuis 20 mois que Bashar el Assad devrait etre renversé dans la semaine. Je ne crois plus aucune info venant de cette agence de propagande,cherchez vos sources ailleurs si vous voulez rester credible. A vous de voir!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.