Documents historiques – Guerre de Libération nationale : la voix de l’humaniste Sartre contre celle du colonialiste Mitterrand

François Mitterrand, premier policier de France en novembre 1954. D. R.

Algeriepatriotique publie des passages de l’intervention de François Mitterrand devant l’Assemblée française, douze jours après le déclenchement de la lutte armée, et le Manifeste des 121 contre la politique colonialiste de la France. Deux discours aux antipodes l’un de l’autre ; le premier belliciste et expansionniste, le second pacifiste et juste.

François Mitterrand : «L’Algérie, c’est la France !» 

«Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, soixante-dix attentats sont perpétrés en Algérie. Voilà donc qu’un peu partout, d’un seul coup, se répand le bruit que l’Algérie est à feu et à sang. De même que le Maroc et la Tunisie ont connu ce phénomène du terrorisme individuel dans les villes et dans les campagnes, faut-il que l’Algérie ferme la boucle de cette ceinture du monde en révolte depuis quinze ans contre les nations qui prétendaient les tenir en tutelle ? Eh bien, non ! Cela ne sera pas, parce qu’il se trouve que l’Algérie, c’est la France ; parce qu’il se trouve que les départements d’Algérie sont des départements de la République française. Des Flandres jusqu’au Congo (…), partout la loi s’impose et cette loi est la loi française, c’est celle que vous votez parce qu’il n’y a qu’un seul Parlement et qu’une seule nation dans les territoires d’outre-mer, comme dans les départements d’Algérie, comme dans la métropole (…). Les mesures que nous avons prises ont été immédiates (…). En l’espace de trois jours, seize compagnies républicaines de sécurité ont été transportées en Algérie, ce qui a porté à vingt le nombre total de ces compagnies sur le territoire algérien. En trois jours, tout a été mis en place. On a dit : «Est-ce pour maintenir l’ordre ?» Non, pas seulement. Mais pour affirmer la force française et marquer notre volonté».

Extraits du discours prononcé par François Mitterrand, ministre de l’Intérieur du gouvernement Pierre Mendès France à l’Assemblée nationale française, le 12 novembre 1954.

Le Manifeste des 121 : «Non à la soumission honteuse !» 

«De plus en plus nombreux, des Français poursuivis, emprisonnés, condamnés pour s’être refusés à participer à cette guerre ou pour être venus en aide à de combattants algériens. (…) Pour les Algériens, la lutte, poursuivie soit par des moyens militaires soit par des moyens diplomatiques, ne comporte aucune équivoque. C’est une guerre d’Indépendance nationale. Mais pour les Français, quelle en est la nature ? Ce n’est pas une guerre étrangère. Jamais le territoire de la France n’a été menacé. Il y a plus : elle est menée contre des hommes que l’Etat affecte de considérer comme français, mais qui eux, luttent précisément pour cesser de l’être. (…) L’Etat a d’abord mobilisé des classes entières de citoyens à seule fin d’accomplir ce qu’il désignait lui-même comme une besogne de police, contre une population opprimée, laquelle ne s’est révoltée que par un souci de dignité élémentaire, puisqu’elle exige d’être enfin reconnue comme communauté indépendante. (…) C’est, aujourd’hui, principalement la volonté de l’armée qui entretient ce combat criminel et absurde, et cette armée (…) agissant parfois ouvertement et violemment en dehors de toute légalité, (…) compromet et risque de pervertir la nation même, en forçant les citoyens sous ses ordres à se faire complice d’une action factieuse et avilissante. Faut-il rappeler que, quinze ans après la destruction de l’ordre hitlérien, le militarisme français, par suite des exigences d’une telle guerre, est parvenu à restaurer la torture et à en faire à nouveau comme une institution en Europe ? C’est dans ces conditions que beaucoup de Français en sont venus à remettre en cause le sens de valeurs et d’obligations traditionnelles. Qu’est-ce que le civisme lorsque, dans certaines circonstances, il devient soumission honteuse ? N’y a-t-il pas des cas où le refus est un devoir sacré, où la «trahison» signifie le respect courageux du vrai ?».

Texte rédigé sur initiative du philosophe Jean-Paul Sartre en septembre 1960.

M. A.-A.

Comment (29)

    AlwaysTamurth
    2 novembre 2016 - 20 h 16 min

    Ali la pointe, Ptit Omar,
    Ali la pointe, Ptit Omar, Rahabi Salah, et tous les chouhadas qui ont donne leur vie pour Tamuthna.
    Depuis 1962, pas un stade, pas une ecole, pas un quartier ne porte le nom de Ali La pointe ou Ptit Omar. Regarder le nom des ecoles , lycees, combinen de ces noms somt importes. A Guelma, les Harkis ont meme ose debatser une Ecole qui portrait le nom d’un valeureux Chahid, je veux dire Mr Rahabi Salah, le pere de Abdelaziz, ils ont aussi deboulonne une plaque portant le noms des frères Chouhadas Rahabi, pour la simple raison que Rahabi Abdelaziz, ne courbe pas l’echine , est le digne heritier de son pere et ses oncles.
    Rabi Rahim Echouhada
    Tahya Tmurth




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    2 novembre 2016 - 10 h 52 min

    Ce que vous ne comprenez pas
    Ce que vous ne comprenez pas au pays c’est que la gauche socialiste Francaise a toujours gardé cette mentalité de colon.
    La premières chose que Francois hollande a fait au debut de son quinquennat c’est de rendre hommage a Jules Ferry …




    0



    0
    Hayrane
    2 novembre 2016 - 2 h 06 min

    Vos lectures faites du passé
    Vos lectures faites du passé et de l’histoire de ces mercenaires sont bonnes et nécessaires pour reconnaitre à juste titre le mérite des hommes ayant vécu les crimes et dépassements de la france coloniale, Mais la lecture du présent , me laisse douter sur  »une victoire » sur cette france, encore pesante et présente….
    Benmehidi a bien souhaité dans son vécu ne pas vivre l’indépendance.




    0



    0
    Slim
    1 novembre 2016 - 17 h 53 min

    Je voudrai lancer un modeste
    Je voudrai lancer un modeste appel a tous les Algeriens pour que le nouveau stade d Alger soit baptiser Ali La pointe . Rahima ALLAH echouhada .




    0



    0
      Bekaddour Mohammed
      2 novembre 2016 - 5 h 38 min

      Frère, lançons ensemble UN
      Frère, lançons ensemble UN MODESTE appel à ceux qui dirigent pour baptiser la mosquée en cours de construction à Alger, sur l’initiative du président Bouteflika pour qu’Elle soit Mosquée de Ali La Pointe, là nous aurons définitivement transpercé les coeurs ennemis, internes et externes, car « Ali » fut « Ali », HAUT, plus haut que le minaret de cette mosquée, il fut victime, mais était un saint, contrarié…




      0



      0
      slimane
      2 novembre 2016 - 16 h 34 min

      entièrement d’accord avec
      entièrement d’accord avec vous ;je suis signataire




      0



      0
        slim
        2 novembre 2016 - 17 h 56 min

        Merci Slimane , Notre heros
        Merci Slimane , Notre heros Ali la pointe etait boxeur donc sportif . C etait aussi un homme d action . Un lieu d action comme le stade Lui rendra justice . Il sera toujours au Coeur de Notre jeunesse et de nos sportifs . J espere de tout Mon Coeur que ce voeu sera exoce . Rahima ALLAH tous les chouhadas dont l un d eux fut Mon Pere que je n ai jamais connu . Nous ne savons meme pas ou Il est enterre .




        0



        0
    souk-ahras
    1 novembre 2016 - 17 h 15 min

    François Mitterrand envoya 38
    François Mitterrand envoya 38 algériens à la guillotine, Robert Lacoste 27, Bourgès-Maunoury 29, Félix Gaillard 49. Durant la bataille d’Alger, 12 algériens furent guillotinés. De Gaulle lui même et son chef de gouvernement Michel Debré, ont envoyé à la guillotine 80 condamnés FLN en quatre ans. De 1956 au cessez le feu en Mars 1962, près de 300 algériens furent guillotinés. Sans oublier les centaines d’autres qui passèrent par la  »corvée de bois », sinistre méthode qui consistait, pour le  »fellaga » arrêté, et après lui avoir fait subir diverses tortures dont celle de la  »gégène », de l’emmener dans un bois, en lui faisant croire qu’il était libre, et sitôt qu’il se mettait à courir, il était abattu d’une rafale dans le dos. Le rapport justifiant sa mort mentionnait :  »tentative d’évasion ». S’agissant de François Miterrand, Jean Lacouture écrira plus tard, je cite : « Ma querelle à son égard est moins celle du cynisme que celle de l’Algérie, je ne lui pardonnerai jamais d’avoir été le ministre de la justice qui a laissé guillotiner autant d’algériens dont Fernand Yveton, et sa lâcheté de s’être défaussé sur les militaires pour faire le  »sale boulot ». »




    0



    0
      Bekaddour Mohammed
      1 novembre 2016 - 17 h 33 min

      Quand je lis l’histoire, et
      Quand je lis l’histoire, et des réactions comme la tienne, je me demande comment on a pu arriver aux bousculades devant les consulats français, comment « on » ne désinfecte pas ce territoire de ces microbes qui, microbes comme les nostalgiques français, prononcent le nom de FRANCA comme si c’était Le Firdaousse, le degré suprême du paradis céleste… Ah, que vienne enfin Le Fameux Imam El Mahdi, je le « vois » porteur d’un lance flamme, nettoyant la Terre, et ce territoire de tous les amnésiques, ignorants et cupides, hypocrites ETC;




      0



      0
        souk-ahras
        1 novembre 2016 - 22 h 58 min

        Ad’dajja, hélas,l l’a déjà
        Ad’dajjal, hélas,l l’a déjà devancé cher ami !




        0



        0
    Sprinkler
    1 novembre 2016 - 16 h 51 min

    …Ce tortionnaire de
    …Ce tortionnaire de Mitterrand a goûté à la mort, amèrement, comme ceux qu’il a fait passer sous la guillotine pour la  » grandeur de la France « , rongé par cette maladie qui, selon ses propres dires,  » l’a dévoré de l’intérieur « …Lui, l’ancien ministre de l’intérieur sous le mandat duquel des milliers d’algériens seront exécutés sans autre forme de procès que celui de la torture…Notre MAE, a déclaré depuis Marseille, il y a quelques jours, que les relations entre l’Algérie et la France sont  » très bonnes « …Difficile de vous croire Monsieur. Lamamra, à moins que le prisme sous lequel vous les envisagez ait fait l’impasse sur la question de la mémoire…Le Hollande de 2012 qui était venu claironner à Alger son  » partenariat d’exception  » a fini, pour des raisons bassement électoralistes, par reconnaître l’abandon et les souffrances des harkis ( hachakoum !), faisant abstraction des millions d’Algériens massacrés par l’État qu’il sert…Que la mémoire s’éteigne, il en restera toujours des braises…




    0



    0
    BOUARIF - AURES
    1 novembre 2016 - 16 h 47 min

    ce sinistre Président de la
    ce sinistre Président de la France, a été le cerveau et le prédicateur des années noires en Algérie, n’oubliez pas chers frères et sœurs, que ce sinistre homme politique était un fervent d’Israël, il était Ministre et Sinistre de l’Intérieur en 1954 et lors de sa visite en Algérie, il a, (Ministre de l’Intérieur lors du déclenchement de l’insurrection algérienne, Mitterrand avait pris la mesure de l’événement, organisant une répression sans faiblesse mais, Avis défavorable au recours » ou encore « Recours à rejeter ces deux formules tracées à l’encre bleue ont la préférence de François Mitterrand quand, garde des Sceaux, il décide de donner un avis défavorable au recours en grâce des condamnés à mort du FLN ), voici ce qu’il faisait ce macabre d’homme politique et de surcroit appartenant au Pari socialiste, l’histoire le jugera comme criminel de guerre et que font nos dirigeant, RIEN !!!
    Cordialement: Un Algérien de ses Montagnes !




    0



    0
    krimo (kaci)
    1 novembre 2016 - 15 h 42 min

    ET AUJOURD’HUI NOUS DIRONT
    ET AUJOURD’HUI NOUS DIRONT POUR TOI SALE SIONISTE GUILLOTINEUR, MITTERAND C’EST L’ENFER ET DORES TOI BIEN LA PILULE.




    0



    0
    juste
    1 novembre 2016 - 11 h 46 min

    Après 132 années de
    Après 132 années de souffrance de déracinement de crimes, de faim, de résistance… Notre peuple a retrouvé sa liberté. Une liberté très chèrement payer, Dieu en est témoin. Mais la guerre n’est pas fini, elle n’est jamais finie pour les peuples. Mitterrand qui représentait l’envahisseur injuste criminel et sournois est mort en laissant derrière lui une France soumise au sionisme et au USA, une France immorale (mariage homo…) terroriste (soutien du GIA ISIS tsahal…) est vide de foie. Dieu a fait que le colonisateur arrogant récolte ce qu’il a semé. Quand Dieu promet de faire triompher la justice au grand jour, il ne le fait pas a moitié. De nos glorieux et courageux chouhadas on a hérité la liberté, mais aussi la noblesse l’âme et la foie en Dieu. Ils nous ont prouvé que Allah est juste, qu’il est là. Le souvenir de nos chouhadas représente de belles âmes blanches au ciel contente de retrouver leurs créateurs, sa représente la réussite ici bas et là haut. Mr Mitterrand et ses semblables représente la perte et la perdition. Je me permets de demander à mes compatriotes Algériens, au peuple Français et à d’autres de méditer sur notre histoire commune. Semez le mal et vous récoltez le mal, semez le bien et vous récoltez le bien. Etre un grand pays c’est être juste et humble, demander pardon pour le mal que la France a faites en Algérie est une preuve de maturité, d’honnêteté et sa valorise… Je finis en disant à mes compatriotes que si un jour on finis par être coloniser d’une façon ou d’une autre, alors on a rien compris et qu’on mérite pas un si beau pays, un pays c’est d’abord un peuple de qualité… allah yerham chouhada vive l’Algérie.




    0



    0
      Majda elghazali
      1 novembre 2016 - 16 h 29 min

      Bravo. .. ne vous inquiétez
      Bravo. .. ne vous inquiétez pas. Nous ne serons jamais colonisés une autre fois.notre pays nous est très cher et nous sommes prêts à le défendre au rix de notre vie




      0



      0
      anti-khafafich
      1 novembre 2016 - 16 h 48 min

      nous les avons battu mais ils
      nous les avons battu mais ils ne le reconnaissent toujours pas tellement ils sont des coqs a merd…




      0



      0
    Sprinkler
    1 novembre 2016 - 11 h 29 min

    …Cinquante-quatre ans après
    …Cinquante-quatre ans après l’indépendance de l’Algérie, la France est obstinément murée dans le déni de reconnaissance, et ce n’est pas ce mitterandien convaincu qu’est Hollande qui va ouvrir une brèche dans ce mur du silence que la France politique a érigé autour des crimes qu’elle a commis de 1830 à 1962. Attendre des excuses de la France c’est attendre le Messie…Quand on sait que des  » excuses  » ouvriraient la porte à des dédommagements faramineux, on comprend mieux la  » dogmatisation du déni de génocide  » dans le discours politique de l’establishment français…Un establishment qui a failli succomber par deux fois à la tentation de la récidive, une première fois lors de la vague de terrorisme qui a frappée notre pays en soutenant les assassins du FIS/GIA, une seconde fois lorsque la monarchie-lupanar d’Aphrodite VI a laissé  » fuiter  » la rumeur selon laquelle le gouvernement algérien soutenait secrètement Khaddafi en pleine agression de l’Otan…Rappelez-vous ce Juppé, alors MAE du gesticulateur Sarkozy, martial et arrogant, lançant au micro d’un journaliste :  » J’espèce que ce sont des rumeurs « …Et dire que s’il est élu en 2017, on va encore lui dérouler le tapis rouge…




    0



    0
    Mittérand assassin !
    1 novembre 2016 - 10 h 35 min

    MITÉRAND ASSASSIN !
    MITÉRAND ASSASSIN !




    0



    0
    nectar
    1 novembre 2016 - 10 h 06 min

    Certes que les algériens se
    Certes que les algériens se sont levés comme un seul homme pour lutter contre le colonialisme vil et abject, pour se libérer avec le sacrifice de beaucoup d’hommes de valeur dont certains même ont été exécuté par leur frères pour préparer la honte que nous subissons actuellement..
    Si le peuple algérien s’est sacrifié, c’est pour une justice au service du peuple et non d’une caste, qui continue à se comporter pire que les bourreaux d’hier, au point ou des anciens ou pseudo-moudjahidines détournent l’argent du peuple pour alimenter l’économie de l’ex-colonie en acquérant des biens et en envoyant leurs progénitures faire des études supérieures, pendant que les enfants du peuple subissent une école sinistrée aux mains de prédateurs..
    Quant à Mitterand, il n’a fait que rendre service à sa patrie, on ne peut pas attendre de lui mieux que ce qu’il a fait..




    0



    0
    fatigué
    1 novembre 2016 - 9 h 33 min

    04 novembre 1954, premier
    04 novembre 1954, premier bombardement au napalm sur le douar Ichmoul dans les Aures.
    Mitterrand à Batna le même jour a dit: « la seule négociation c’est la guerre »
    Hollande est l’élève de Mitterrand, donc y a rien à attendre de lui pour reconnaître les tords de la France.




    0



    0
    mouatène
    1 novembre 2016 - 9 h 28 min

    en ce jour mémorable pour
    en ce jour mémorable pour tout algérienne et algérien ou qu’ils se trouvent, je m’incline devant la mémoire de nos parents qui, après s’etre vu trahi par le pays qu’ils ont libéré du joug nazi, a troqué sa gandoura et son chèche par une tenue de combat, pour se lever comme un seul homme combattre cet ennemi hypocrite. le 19 mars 1962, la mission est accomplie, l’algérie et son peuple sont libres. gloire aux martyrs de la révolution. quant à cet energumène de « myte herrant », ce n’était qu’un vulgaire criminel de guerre.




    0



    0
    Salah KHIAR
    1 novembre 2016 - 8 h 56 min

    «Si nous venons à mourir,
    «Si nous venons à mourir, défendez nos mémoires», a déclaré le Martyr Didouche Mourad en guise de message pour les générations futures. Inscrite en lettres d’or dans l’histoire et la mémoire du peuple algérien, Tahia Aldjzair – Honneur et gloire a nos Martyrs.
    cliquez ici:https://www.youtube.com/watch?v=yVVOQSfMunM




    0



    0
    imed
    1 novembre 2016 - 8 h 33 min

    Le bon Dieu a crée l’etre
    Le bon Dieu a crée l’etre humain pour dominer la terre et tout ce qui s’y trouve. C’est comme ça que ça se passe. Pour ne pas etre dominé et écrasé il faut travailler sans relache parce que la domination est un instinct divin.qui guette toute créature faible.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    1 novembre 2016 - 8 h 06 min

    La question est : Oui,
    La question est : Oui, objectivement, Mitterrand, désormais aux Mains du Juge, comme Sartre, ont illustré ces deux réactions, mais où en sommes-nous, objectivement, là en novembre 2016, qu’est-ce qui est dire ET faire, qui encourage dans le bon sens, qui obstrue la voie vers le dénouement ? Dieu Le Créateur a doté l’humain d’un morceau de Son Intelligence, il y a ceux qui l’emploient dans le bon sens, (Comme le fit Sartre), et ceux qui, y compris dans l’Algérie de 2016, ne l’emploient parfois même pas, tant la drogue « Rente pétrolière » a ankylosé les facultés qu’ils ont en don de Dieu. L’Algérie a un prolongement sur le territoire de « La France historique », prolongement composé de nobles ET de vils. La France historique comporte en son sein des nobles, tout comme l’Algérie issue du dépeçage européen, aux nobles des deux d’être échos les uns des autres, eux seuls accoucheront du potable !




    0



    0
    Anonymous
    1 novembre 2016 - 8 h 02 min

    Allez ceux qui ont fait de la
    Allez ceux qui ont fait de la guerre d’Algérie un fond de commerce, passe à l’attaque mettez tout par terre ! La torture Ali Lapointe Benmhidi … et attendez le visa pour Paris si vous n’y êtes pas déjà.




    0



    0
    Ben
    1 novembre 2016 - 7 h 41 min

    Et ce président il était soit
    Et ce président il était soit disant de gauche alors que ministre il a mené une politique de droite en autorisant la torture , et ses paras ont pu s’en servir pendant la bataille d’alger. Pour moi c’était plutôt un politique colonialiste qui a trompé ces co… de socialistes francaouis qui ont l’ont élu président pendant 14 ans. Mieux que le nôtre !




    0



    0
    anonyme
    1 novembre 2016 - 6 h 43 min

    La France coloniale continue
    La France coloniale continue à déstabiliser le continent Africain.




    0



    0
      Ain El Berda
      1 novembre 2016 - 8 h 05 min

      MERCI ANONYME..MAIS VRAIMENT
      MERCI ANONYME..MAIS VRAIMENT TU ES UNE BOUGIE QUI NOUS ILLUMINE …TOI JE TE VOTE BREZIDENE CAR OUI LA FRANCE SEME LE TITI CACA UN PEU PARTOUT…AU FAIT MEME EN FRANCE ELLE LE SEME…DONC ELLE VA S ECLABOUSSER PROCHAINEMENT…TA FRANCE N EST MEME PAS LA FRANCE , C UN ETAT ET UN PAYS TERRORISTE SIONISTE …LES FRANCAIS NE SONT PAS LIBRE DANS LEUR PAYS..LES SIONISTES KES ONT CO.ONISER ET IL VA FALOIR SE LUBERER…ET QUI VA LES AIDER A SE LIBERER…IL FAUT QU ILS VIENNENT NOUS DEMANDER POUR EXTERMINER LEUR SIONISTE QUI ONT RENDU LA FRANCE UN PAYS PLEIN DE CACA




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.