Les salafistes imposent une police islamique en Grande-Bretagne

Les bobbys, ces policiers anglais reconnaissables à leur chapeau et que certains trouvent sympathiques, ne sont plus les seuls à patrouiller dans les rues de Londres pour y faire respecter la loi. Une police islamique leur fait concurrence. C’est une vidéo diffusée sur internet qui l’a révélé. On y voit un groupe d'islamistes patrouillant dans un quartier, décrété «zone islamique» en pleine capitale britannique. Leur mission : ordonner aux hommes de s'abstenir de consommer des boissons alcoolisées et aux femmes la «pudeur», celles-ci étant décrites, par eux, comme des «animaux nus». La presse en a fait ses manchettes et la police britannique a déclaré qu'elle enquêtait à partir des informations données par les médias. Un des islamistes a déclaré à un journaliste : «Que nous importe que vous trouviez la chose horrible, nous veillons au respect des enseignements de l'islam, envers et contre vous.» Ce groupe a diffusé un clip de longue durée sur YouTube sur «ce qui se fait le samedi soir», en référence aux divertissements des Britanniques pendant cette soirée de week-end consacré au repos. La police a localisé le lieu de tournage du clip dans un quartier au nord-est de Londres. Sur le clip, on voit des altercations verbales entre les islamistes et «leurs cibles» qu’ils tentent de convaincre que dans cette «zone islamique», il ne doit pas y être commis de péché. Les «cibles», ce sont, aux dires d’un membre de ce groupe, «les femmes sans vertu et les ivrognes». Les islamistes imposent leur loi dans cette zone. Le clip montre deux membres du groupe portant des blousons et la tête couverte d’un bonnet, se mettant en travers du chemin d’une personne qui avait une canette de bière à la main, pour lui rappeler que l'alcool est interdit. Ils se dirigent ensuite vers des femmes pour leur ordonner de s’abstenir de sortir dans la rue dans cette «tenue». La vidéo se termine par des chants religieux et des incantations en langue arabe. Le pire, selon la presse, c’est l’existence de près de 100 tribunaux «secrets» qui appliquent la charia parmi les musulmans britanniques. Les observateurs pensent qu'il y a cinq tribunaux de la charia «autorisés» en Grande-Bretagne, notamment à Londres, Manchester, Birmingham et Bradford. Ils officient «légalement» et qui traitent de conflits familiaux ou financiers en faisant parfois valider leurs jugements religieux par les tribunaux britanniques pour leur donner une plus grande légitimité. Mais les tribunaux islamiques ont proliféré, échappent au contrôle des observateurs indépendants et rendent des jugements en contradiction avec les lois britanniques, selon la même presse. Faut-il s’en étonner ? Voilà où a mené la permissivité des autorités britanniques à l’égard des islamistes. Les Algériens se souviennent du temps, dans les années 1990, où la Grande-Bretagne accordait la priorité au visa quand le demandeur venait des quartiers algérois réputés fiefs des islamistes du FIS. Par son laxisme, Londres a contribué indirectement au financement des GIA et au recrutement de terroristes endoctrinés dans les mosquées britanniques noyautées par le jordanien Abou Qatada.
Karim Bouali
Voir vidéo dans galerie vidéo

Comment (5)

    x man
    21 janvier 2013 - 23 h 54 min

    Si vous regardez l image et
    Si vous regardez l image et vous vous posez la question suivante :pourquoi ces activistes cachent ils leurs visages?
    La réponse est : Ce sont des agents des moukhabarats de sa Majesté la reine qui ont reçu l ordre de prendre soin de ne pas être reconnus.




    0



    0
    Ghorab zouaoui
    21 janvier 2013 - 17 h 33 min

    il vont le payer tkt
    il vont le payer tkt




    0



    0
    slimane abid
    21 janvier 2013 - 15 h 57 min

    Il y a de quoi s’inquiéter.
    Il y a de quoi s’inquiéter. Les Britanniques doivent réclamer à leur gouvernement de faire le ménage et d’interdire l’activité des prédicateurs de tous bords qui maintenant investissent même le champ médiatique en ouvrant des chaines tv propagandistes.




    0



    0
    MOH
    21 janvier 2013 - 13 h 28 min

    de toute maniere il ne faut
    de toute maniere il ne faut surtout pas s etoner car ces barbus qui n ont rien avoir avec notre bien aimee le prophete Mohamed sale halih ou oisalam c est leur cheval de troye sans les hmirs des barbus il n y aurais ni l interventions en Lybie ou la Syrie ou tout autre conflit qui renflout les caisses de ses satanique de britsh petrole ,gaz, geopolitiquement parlant….. voilas les barbus ils servent le royaume .en guise de remerciement on ferme les yeux sur ce comportement qui n a rien avoir avec l islam car ceux qui portent l islam dans leur coeur n ont nul besoin quand leur face montrer le baton pour suivre a la lettre les preceptes de l islam




    0



    0
    Axelpanzer
    21 janvier 2013 - 13 h 05 min

    Peut etre que Dave n’a pas
    Peut etre que Dave n’a pas été averti avant!!!!les britanniques doivent prendre de la graine de la methode algerienne pour se debarrasser de ces énurgumènes sinon ils vont le payer très cher!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.