Egypte : 14 morts dans des affrontements à Port-Saïd

Quatorze personnes ont trouvé la mort, aujourd’hui samedi à Port-Saïd, dans le nord-est de l'Egypte, dans des affrontements qui ont éclaté après l'annonce par la justice égyptienne de la condamnation à mort de 21 personnes accusées d'être impliquées dans des violences l'an dernier à l'issue d'un match de football. Ces affrontements se sont produits après que des proches des personnes condamnées ont tenté d'envahir la prison dans laquelle se trouvaient ces dernières. Des témoins, cités par des médias, ont affirmé que des assaillants inconnus ont ouvert le feu en direction de la police qui a riposté avec du gaz lacrymogène. 14 personnes ont trouvé la mort dans ces affrontements, a-t-on indiqué de source ministérielle. Selon la télévision d'Etat, plus de 50 personnes ont été blessées. Le ministère de l’Intérieur a indiqué que ses forces faisaient face à «des affrontements violents et sanglants» à Port-Saïd, affirmant que la prison et le tribunal étaient visés par des tirs à l’arme automatique. Un général de l’armée a annoncé le déploiement des militaires dans la ville pour «rétablir le calme» et protéger les installations publiques, selon l’agence Mena. Vingt-et-un Egyptiens, accusés d'être impliquées dans les violences ayant fait 74 morts l'an dernier après un match de football à Port-Saïd (nord-est), ont été condamnés à mort par la justice lors d'une audience qui s'est déroulée dans la journée au Caire. Le verdict a été accueilli par les cris de joie et les youyous des membres des familles des victimes. Outre la peine capitale, le président du tribunal a fixé au 9 mars le verdict pour les 52 autres accusés, dont 9 policiers, jugés depuis avril pour leur responsabilité présumée dans ces violences.
R. I.
 

Comment (2)

    Mansour
    28 janvier 2013 - 11 h 24 min

    Rectificatif:
    Une

    Rectificatif:
    Une mobilisation de tous les hommes et femmes épris de liberté et de justice à l’échelle planétaire est indispensable pour venir à bout du fléau qu’ils représentent pour toute l’humanité.




    0



    0
    Mansour
    28 janvier 2013 - 10 h 21 min

    L’Egypte est à feu et à sang
    L’Egypte est à feu et à sang par la faute de cette secte maléfique des frères musulmans soit disant islamistes modérés.Il n’y a pas d’islamistes modérés car leur idéologie ne tolère rien qu’ils ne puissent dominer.Leur objectif est l’application de la charia à toute l’Egypte,à tout les musulmans et à toute la planète de gré ou de force s’ils ont les moyens.Ils savent manier à merveille la dose d’opium et la dose de bâton nécessaires pour arriver à leurs fins selon les circonstances.Une mobilisation à l’échelle est nécessaire pour venir à bout du fléau qu’ils représentent pour le genre humain.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.