Oran et Bordeaux font front commun contre le cancer du sein

Les villes d’Oran et de Bordeaux unissent leurs forces pour lutter «concrètement» contre le cancer du sein qui touche de plus en plus de jeunes femmes aussi bien en Algérie qu’en France. Liées par un accord de jumelage depuis 2003, ces deux villes décident de célébrer ainsi les dix années d’amitié et de partenariat en investissant dans la santé publique. L’objectif d’une telle opération inédite est d’améliorer le dépistage précoce du cancer du sein, pour augmenter les chances de guérison chez les femmes atteintes. Le projet a été conçu par une Franco-Algérienne travaillant dans le principal CHU de la ville de Bordeaux dont le maire n’est autre qu’Alain Juppé, ancien ministre des Affaires étrangères. L’opération devra être lancée en mars prochain. La mairie de Bordeaux dispose d’une longue expérience dans le domaine de la lutte contre les cancers à travers le dépistage précoce et les campagnes de sensibilisation. Plus de 3 500 femmes meurent chaque année des suites d’un cancer du sein. Plus 7 500 nouveaux cas sont enregistrés annuellement.
S. B.

Commentaires

    Anonyme
    27 janvier 2013 - 7 h 42 min

    je hais ce vieux (juppé )
    je hais ce vieux (juppé ) repris de justice,hypocrite, pro sioniste,et anti algeriens.pendant la destruction de la libye,avec la complicité de rats.il à menacé l’algérie,avec sont fameux, «la position algerien et ambigu» le fils de la(ch..)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.