Propos déformés de Medelci : Associated Press publie un rectificatif

Slug:
BC-EU–Davos Forum-Algeria,CORRECTIVE
Headline:
Correction: Davos Forum-Algeria story
Extended Headline:
Correction: Davos Forum-Algeria story
Editors Note:
Eds: Editors who used BC-EU–Davos Forum-Algeria, sent Jan. 25 and Jan. 26 and datelined in Davos, Switzerland, are asked to use the following story.

Slug:
BC-EU–Davos Forum-Algeria,CORRECTIVE
Headline:
Correction: Davos Forum-Algeria story
Extended Headline:
Correction: Davos Forum-Algeria story
Editors Note:
Eds: Editors who used BC-EU–Davos Forum-Algeria, sent Jan. 25 and Jan. 26 and datelined in Davos, Switzerland, are asked to use the following story.
DAVOS, Switzerland (AP) — In a story transmitted Jan. 25 and Jan. 26 about Algeria's deadly hostage crisis, The Associated Press mischaracterized Algerian Foreign Minister Mourad Medelci as acknowledging that security forces made mistakes in their handling of the standoff. The mischaracterization resulted from use of an incomplete quote. The AP initially quoted Medelci as saying, "We are in the process of assessing our mistakes. In that assessment we are leaning more towards establishing that the operation was a success." The full quote, translated from French, is: "I am not sure that today we are in the process of assessing our mistakes. We are more in the process of establishing that the operation succeeded."
Traduction
DAVOS, Suisse (AP) – Dans une dépêche transmise le 25 janvier et le 26 janvier sur la crise de la prise d'otages meurtrière en Algérie, Associated Press a mal transcrit les propos du ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, selon lesquels il aurait reconnu que les forces de sécurité auraient commis des erreurs dans leur gestion de la crise. La mauvaise interprétation résulte de l'utilisation incomplète de sa citation. AP avait repris cette phrase comme étant celle de Medelci : «Nous sommes en train d'évaluer nos erreurs. Nous sommes plutôt en train de constater que l'opération a réussi». La citation complète, traduite du français, est : «Je ne suis pas sûr que nous sommes aujourd'hui en train d'évaluer nos erreurs ; nous sommes plus dans le processus d'établir que l'opération a réussi».
R. N.

Comment (4)

    Anonyme
    29 janvier 2013 - 9 h 53 min

    voilà ou mène l’excès de la
    voilà ou mène l’excès de la langue de bois.
    le journaliste a tout simplement compris ce qu’il a écrit.
    moi,je n’arrive meme pas à saisir la version originale.




    0



    0
    Axelpanzer
    28 janvier 2013 - 7 h 34 min

    Est ce que vous savez que
    Est ce que vous savez que c’est comme ça que l’algerie a été colonisée en 1830?Je vous raffraichi la mémoire:une mauvaise traduction de l’interprete du consul français d’alger au dey d’alger,mit ce dernier dans une colére telle qu’il a failli lui jeter son éventail sur la gueule!la suite vous la connaissez,occupation,guerre de liberation,differents presidents,jusqu’a boutef et l’histoire peut se repeter!!!!




    0



    0
    Antisioniste
    27 janvier 2013 - 22 h 19 min

    Se genre de déformation des
    Se genre de déformation des propos de personnalités par des journalistes qui ne sont comme même pas des débutants, n’a rien a avoir avec le professionnalisme qu’ils sont censé avoir.Connaissant le ministre des affaires étrangères Mr Medelci, je doute fort qu’il s’exprime en arabe dans forum comme Davos. Se qui m’amène automatiquement à soupçonner une malveillance aussi volontaire que réel non pas envers notre Ministre, mais envers notre pays. Cela a quelque part du bon, et devrais nous encourager à quadruplé notre vigilance.




    0



    0
    Anonyme
    27 janvier 2013 - 21 h 34 min

    Ah ! les hypocrites de (m..)
    Ah ! les hypocrites de (m..) le mal et fait..le gouvernement doit exigé un démenti avec des excuses au peuples algeriens ,a leurs lecteurs ,ainsi que les lecteurs
    d’autres journaux et site .
    et l’attachée de (..)de presse expulsé du territoire algerien.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.