Belkhadem propose l’élection d’un nouveau secrétaire général

L'ex-secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Abdelaziz Belkhadem qui s'est vu retirer la confiance du comité central (CC) jeudi, a proposé vendredi l'élection d'un nouveau SG et la formation d'une commission de candidatures. M. Belkhadem qui a dirigé les travaux de la séance du matin bien qu'ayant fait l'objet d'un retrait de confiance du CC a souligné l'importance de l'élection d'un nouveau secrétaire général et la formation d'une commission de candidatures composée de 6 membres partisans et 6 opposants. La séance a été levée sans que les opposants et les partisans de Belkhadem ne parviennent à une position claire et les travaux se poursuivront dans l'après-midi. Les opposants de Belkhadem n'ont pas assisté à la séance du matin et sont restés à l'extérieur de la salle, décidant de se réunir après la prière du vendredi pour décider de la participation ou du boycott de la séance d'après-midi de cette session. Les opposants de Belkhadem proposent que la session du CC demeure ouverte pour se concerter sur la manière de gérer le parti, en attendant l'élection ou la désignation après consensus d'un nouveau secrétaire général du FLN. Dans une déclaration, Abdelkrim Abada a déclaré que pour les opposants de Belkhadem qui l'ont évincé, la session «est levée», précisant qu'ils veulent que le nouveau secrétaire général soit élu dans «le calme et la sérénité et après concertation avec toutes les parties». Il a affirmé que jusqu'à présent les opposants n'ont présenté aucun candidat pour le secrétariat général du parti avant d'ajouter que M. Belkhadem «n'a pas le droit, du point de vue politique et éthique, de se porter candidat bien que le règlement intérieur l'y autorise en tant que membre du CC». Les opposants de secrétaire général évincé du parti FLN ont décidé dans la nuit de jeudi à vendredi de maintenir la 6e session ordinaire du comité central (CC) du parti ouverte, alors que ses partisans ont décidé de poursuivre les travaux vendredi. Cette situation est apparue après que les opposants ont insisté sur la constitution d'un bureau provisoire pour gérer la présente session qui restera ouverte jusqu'à l'élection d'un nouveau secrétaire général. De leur côté, les partisans de Belkhadem ont demandé la formation d'une commission pour élire le secrétaire général lors de cette session. Le bureau chargé de la gestion de la présente session qui restera ouverte jusqu'à la reprise des travaux compte 8 membres parmi les opposants et les partisans, a indiqué une source proche des opposants, soulignant que ce bureau fixera la date de la reprise des travaux et examinera la possibilité de former une commission pour la réception des candidatures au poste de secrétaire général du parti. L'élection du nouveau secrétaire général du parti se déroulera à bulletin secret si plusieurs candidatures sont enregistrées.Si un seul candidat se présente, le comité central procédera à sa nomination à ce poste. Selon une source proche des partisans de l'ancien secrétaire général, les travaux de la session devaient reprendre vendredi pour la formation d'une commission chargée de la réception des candidatures au poste de secrétaire général du FLN. Les partisans de l'ancien secrétaire général ont rejeté la décision, lue par un membre du comité central appartenant aux opposants, selon laquelle la présente session reste ouverte et appelant à la formation d'un bureau pour la gestion de la session.
Session ordinaire du CC levée en l'absence des opposants de Belkhadem
La séance du matin de la deuxième journée des travaux de la 6e session ordinaire du comité central, qui ont repris en l'absence des opposants de Abdelaziz Belkhadem, qui lui ont retiré leur confiance en sa qualité de secrétaire général du parti, a été levée. La séance a été présidée par M. Belkhadem, ce qui a incité les opposants à se retirer de la salle, car estimant que l'ancien secrétaire général n'avait pas la prérogative de gérer la session, a-t-on appris auprès des opposants qui qualifient ce comportement «de violation de la loi». Les opposants ont contesté la présence, à cette séance, de l'huissière de justice qui a demandé à M. Belkhadem de présider les travaux alors que sa mission «a pris fin après l'annonce de la vacance du poste de secrétaire général», ont affirmé les opposants. M. Belkhadem a appelé à la formation d'une commission des candidatures, en présence de l'huissière de justice, tandis que ses opposants ont décidé de se réunir en vue de prendre une position quant à leur participation ou non aux travaux de la session qui reprendront cet après-midi.
Belkhadem : «Tout membre du CC est en droit de se porter candidat»
Par ailleurs, Abdelaziz Belkhadem a affirmé vendredi que chaque membre du comité central était en droit de se porter candidat pour le secrétariat général du parti. M. Belkhadem également membre du CC a déclaré à la presse avant la reprise des travaux de la 6e session ordinaire, que rien n'a été décidé concernant sa candidature au poste de secrétaire général. «Il ne faut pas laisser le parti en pleine crise», a-t-il dit. Il a estimé que le seul lien entre ses «opposants», en l'occurrence ceux qui ont voté pour le retrait de confiance, était «le départ de Belkhadem et rien d'autre», ajoutant que tout responsable destitué pouvait revenir à la charge, en allusion à son probable retour à la tête de parti.
R. N.
 

Comment (6)

    Anonyme
    2 février 2013 - 8 h 22 min

    Tous ceux qui depuis des
    Tous ceux qui depuis des années désirent voir disparaitre ce partie peuvent se réjouir,nous allons assister a sa mise a mort. Si Belkhadem est nationaliste moi je suis le pape donc a part pour mettre fin a ce parti je ne vois pas pourquoi tant d’acharnement a le maintenir a sa tête. Adieu FLN




    0



    0
    Mansour
    2 février 2013 - 7 h 57 min

    Oui le FLN doit aller au
    Oui le FLN doit aller au musée de l’Histoire car c’est un patrimoine commun à tous les Algériens et pas seulement de Belkhadem et tous les adeptes de la bigoterie ambiante tel le « grand timonier » Fakhamatouhou 1°. Y en a marre de tous ces gens assoiffés de pouvoir qui instrumentalisent la religion,la langue arabe et notre guerre de libération à laquelle beaucoup d’entr’eux ont participés de loin sans prendre de grands risques ou pas du tout.Arrêtez ce cirque pensez aux générations futures car la terre ne s’arrêtera pas de tourner pour pour vous faire plaisir.




    0



    0
    Rab REM
    1 février 2013 - 22 h 40 min

    Le peuple Algérien doit
    Le peuple Algérien doit sortir dans la rue d’un seul bloc et exiger de mettre le FLN au musée. Le FLN fut crée pour mener la guerre contre le colonialiste français, il est la propriété de tous les Algériens. Aujourd’hui, il est grand temps de renvoyer chez-eux ces rapaces qui continuent de se revendiquer de ce parti historique. Si ces messieurs dames du FLN actuel veulent faire de la politique, qu’ils se choisissent d’autres cigles, l’alphabet et la combinaison de ces lettres permettent de rassembler encore pour des millions de cigles.
    Espèces de khobzistes, vous n’avez pas honte, faire de la politique sur le dos du peuple. Créer votre partie comme tous vos semblables et ayez le courage de militer sans ce tréspr national qu’est le FLN historique. Il y en a assez de voler, espèces de voleurs, menteurs, chiatines.




    0



    0
    Axelpanzer
    1 février 2013 - 20 h 30 min

    le criminel revient toujours
    le criminel revient toujours sur les lieux du crime!




    0



    0
    Anonyme
    1 février 2013 - 19 h 18 min

    PROPOSE UN SUCCESSEUR ?MAIS!
    PROPOSE UN SUCCESSEUR ?MAIS! MR LE VILAIN GARGAMEL TU N’A PLUS DROIT AU CHAPITRE ,TU QUITTE LES LIEUX..IMMÉDIATEMENT,SANS OUBLIER DE NETTOYER LES LIEUX ? ET PREND TES BOUQUINS DE SORCELLERIE .ALORS IL NE TE RESTE ..,QUE TES DEUX SOLUTIONS ,SOIT TU RETOURNE CHEZ TOI (soudan ou l’arabie )OUBIEN ,TU PASSE DEVANT TES JUGES ET EXPLIQUÉ COMMENT TU A EU
    ,TON PASSEPORT ET LA NATIONALITÉ ,ALGERIENNE ? BREF TU N’APAS UNE SYMPATHIQUE ,JE DIRAIT MÊME D’UN MINABLE SORCIÈR VENU DE TRÈS LOIN…VIA LE SAHARA




    0



    0
    BENYETTOU MILITANT FLN
    1 février 2013 - 19 h 15 min

    belkhadem yadroub etbal et
    belkhadem yadroub etbal et abada yenfekhe fel el ghaita et ils s imaginent qu’ils detiennent le pouvoir toz 3alaikoum tous les deux.
    Quand on sait que des mouhaffads vendaient des places de tete de liste aux tarifs de 5000000da pour la commune et +de 10000000da pour l apn c est tout le comité central qui doit etre revu
    à bon entendeur
    salut




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.