Mort d’un voyageur sur le Tassili II : deux associations vont déposer plainte à Madrid

Deux associations, le MCAF (Mouvement citoyen algérien en France) et le CNI (Conseil national de l’immigration) refusent le classement «sans suite» de l’affaire de la mort dans des circonstances tragiques, en tombant du bateau algérien Tassili II au port d’Alicante, en Espagne, le 22 janvier 2013, de Saïd Aït Medjber, âgé de 36 ans, originaire de Saint Denis (93 France) et du village Aït Ziri (Algérie). Le MCAF et le CNI veulent que les causes exactes et les responsables de sa mort soient déterminés. Dans un communiqué reçu par Algeriepatriotique, signé par Omar Aït Mokhtar pour le MCAF et par Mohand Barache pour le CNI, elles déclarent se joindre à la famille de la victime et la soutenir pour déposer une plainte devant la justice espagnole, et réclament «l’ouverture d’une enquête judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire». Selon ces deux organisations, «le consul d’Algérie à Alicante, au lieu d’inciter la famille du défunt à réclamer cette enquête et déposer une plainte, a au contraire essayé de l’en empêcher. Ce consul a joint au téléphone un journaliste algérien d’un quotidien respecté pour ensuite lui passer le père pour lui dire qu’une plainte ne servira à rien, puis contre qui la faire ? Un article est publié sur le champ dans la version web du quotidien sous le titre : la famille renonce à déposer une plainte en justice». Les deux organisations rappellent que «le bateau en question est resté à quai au port de Marseille du 14 au 18 janvier avec 900 voyageurs à bord. Il était au départ à destination de Béjaïa pour se retrouver à Oran sans l’avis de quiconque !» Elles estiment que «la famille doit être indemnisée conformément à la loi». Elles interpellent les autorités algériennes sur «l’état du bateau Tassili II ; est-il dans les normes de sécurité internationales de navigation ?» Elles annoncent «une réunion de toutes les associations et comités de village sans exclusive, prévue le 23 février à 17h à la Bourse du travail, 3, rue du Château d’Eau, 75010 Paris, pour évoquer les différents problèmes que rencontre notre communauté et décider des actions à mener».
Karim Bouali

Comment (4)

    karim cherifi
    18 décembre 2013 - 15 h 24 min

    a la famille ait medjeber je
    a la famille ait medjeber je tiens a vous dire que je compatie a votre douleur je viens d apprendre que said allah yarahmou nous a quitter on a ete a l ecole ensemble et je vous jure que en vous ecrivant j ai les larmes au yeux il est pres de dieu et la bas il repose en paix said tu va me manquer sahrbi salem




    0



    0
    AIT MEDJEBER
    7 juin 2013 - 9 h 22 min

    Suite au drame de notre vie,
    Suite au drame de notre vie, suite à la perte de notre enfant, de notre frère ,
    « SAID AIT MEDJEBER » ALLAH Y RAHMOU.
    Décédé le mercredi 23 janvier à 22H08.

    Décédé en voulant quitter le tassili II sur lequel il etait pris en otage depuis plus de 24 heures lui et 900 passagers.
    Nous faisons appel à vous, afin de stopper tout ceci.
    Stopper ce manque de considération, stopper ces voyages monstrueux, ou nous sommes traités comme du bétail purement et simplement.
    Mais nous Algériens, personne ne parle, personne ne râle, personne ne porte plainte, à se demander si nous aimons ça !!!!!
    Mais voilà aujourd’hui un homme est mort …
    Pourquoi???
    Parce que au bout d’une prise d’otages depuis plus de 24H00 , notre frère a craqué et a perdu patiente et a essayé de quitter le TASSILI II ou on l ’empêchait de sortir .
    Je dis bien « prise d’otages » ma phrase mes mots sont bien mesurés, faut savoir que les voyageurs de ce bateau n’ont pas eu le droit de descendre du TASSILI II menacé par la police espagnole qui faisait certainement son travail. D’ou je prétend une prise d’otages!!!

    Mais ou etait donc tout l’équipage??Le capitaine?? le commandant??
    Ou était donc tout ce gentil personnel et tout ce qui s’en suit….
    Etre présent, rassurer,reconforter, informer,c’était le travail de tout cet équipage..
    Mais personne n’a été là pour dire a notre frère que sauter du pont sur le filet pour regagner le quai du port était très dangereux. Mais maintenant il le saura à jamais.

    Cela aurai pu arriver a n’importe qui d’entre nous, a vos frères, a vos pères, à vos enfants
    Donc aujourd’hui pour le respect de la mémoire de « SAID AIT MEDJEBER » ALLAH Y RAHMOU
    Pour votre respect à vous, je demanderai à tous les gens qui ont voyagé sur ce TASSILI II le 23 JANVIER 2013 de venir vers moi afin que notre plainte soit entendue par nos très cher dirigeants.

    Ne laissez plus jamais faire ça!!!! Un homme est mort!!!!

    Et je demanderai au 2 associations qui se reconnaitront , dont je ne citerai pas les noms,
    de ne plus jamais profiter de la détresse des gens afin de se faire de la publicité.
    Je les abandonne à leur conscience….
    Ils sont aussi inhumains que tout le reste

    mail: [email protected]

    AIT MEDJEBER




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2013 - 15 h 41 min

    a la mémoire de Saïd Aït
    a la mémoire de Saïd Aït Medjber allah yarahmou

    les problèmes ont commence la journée et le commandant été absent
    dans le cadre de la gestion de foule le commandant n’a rien fait
    il devait :
    – faire des annonces régulières pour tranquillise les
    passages
    – reste a l’écoute des doléances des passages
    – instruire l’équipage pour prendre en charge les passages




    0



    0
    Rachid Casa
    6 février 2013 - 11 h 09 min

    APRES LE DRAME D’ALICANTE
    APRES LE DRAME D’ALICANTE L’ENTMV REBELOTE A ORAN Il

    Le bateau quitte le port sans passagers
    L’ENTMV pratique le diktat
    LE BATEAU Algérie II, dépendant de l’ENTMV, qui devrait transporter environ 400 voyageurs et une centaine de véhicule, vendredi dernier à 18 heures, a quitter le port avant l’heure prévue abandonnant derrière lui au niveau du port les 360 voyageurs et les véhicules. Des personnes vieux, femmes et enfants venus de plusieurs régions du pays se sont retrouvés perdus sans aucune assistance, voir même certains
    responsables ont voulu leur coller le tord d’être arrivé en retard, ce qui n’était pas vrai diront tous les passagers abandonnés et sans aucune scrupule on leur a dit d’attendre le 7 février prochain pour s’embarquer de nouveau !!! . « Le commandant du bateau, devrait être à l’heure pour arriver à Alicante au temps prévu » dira un représentant de l’ENTMV au port. Etonnant, diront les passagers, puisque le bateau a quitté le port d’Oran bien avant 18 heures, son horaire officiel du départ




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.