Altercation entre Larbaoui et Ben Jassim : les médias orientaux ont manipulé les journaux algériens

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, a démenti l’information selon laquelle une altercation aurait eu lieu entre l’ambassadeur d’Algérie au Caire, Nabil Larbaoui, et le ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Hamad Ben Jassim Al-Thani. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, M. Belani a qualifié d’allégation dénuée de tout fondement cette information qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux et qui a été également reprise par certains journaux. «En raison de la reprise par certains quotidiens nationaux d'une information erronée sur une prétendue altercation qui aurait opposé l'ambassadeur d'Algérie au Caire au ministre des Affaires étrangères du Qatar, je tiens à préciser que cette allégation est dénuée de tout fondement et qu'elle est puisée dans certains sites web du Moyen-Orient dont la crédibilité et les intentions sont plus que douteuses», a précisé M. Belani. Des sites internet et des journaux ont rapporté hier (mardi) qu’une altercation verbale s'était produite entre l'ambassadeur d’Algérie au Caire et le ministre qatari des Affaires étrangères lors de la dernière réunion de la Ligue arabe en Egypte autour de la fermeture des représentations diplomatiques syriennes dans les pays arabes. Le démenti du MAE n’a pas empêché des journaux électroniques égyptiens de rebondir sur cette «prise de bec» en affirmant qu’elle a eu lieu en dehors de la réunion de la Ligue arabe.
Sonia B.

Comment (13)

    Anonyme
    21 février 2013 - 23 h 09 min

    Il n’y a pas « manipulation »
    Il n’y a pas « manipulation » dans ce cas de figure.

    L’information est « vraie » ou « fausse ». tout simplement.




    0



    0
    Miloud
    21 février 2013 - 23 h 08 min

    L »émir du Qatar veut
    L »émir du Qatar veut transférer les habitants de Gazza en Jordanie, une fois le régime syrien tombé




    0



    0
    amyne
    21 février 2013 - 22 h 10 min

    zaama hna bhalele…
    zaama hna bhalele… jesperes que notre cher ministre assure et que fois aussi il n as pas oublié…ni omis




    0



    0
    Miloud
    21 février 2013 - 14 h 54 min

    Messieurs les gouvernants
    Messieurs les gouvernants vous avez fait un faute politique en recevant l’émir du Qatar, cet homme si détesté des algériens pour son arrogance et son implication dans le financement de l’islamisme, cette idéologie qui a mis note pays a feu et à sang pendant plus d’une décennie. Oui Hamed Ben Khalifa n’est pas le bien venu en Algérie, ni les saoudiens. A l’heure d’Internet, nulle information ne peut être cachée. Non messieurs les gouvernant, ces pays d’Arabie et pays du golf ne sont pas les bien venus dans toute l’Afrique et encore plus en Algérie, là où leur implication dans le financement de l’islamisme n’est plus à prouver. Nous n’avons besoin ni de leur argent, ni de leur présence, ni même de leu visite et encore moins de leur représentation diplomatique. Ces gens là sont responsable du drame algérien. Ces gens là jusqu’à aujourd’hui financent les traitres ex algériens qui aboient de Londres et qui se font passer pour une opposition alors qu’ils ont toujours œuvré pour livrer le pays au Califat, dont cet émir bédouin est le représentant.
    J’espere que cet ambassadeur a vraiement craché dessus ou lui a répondu de la maniere qu’il merite. Ce micro-état ou pseudo-état au service d’un impérialisme américain n’est qu’un triste sire sans honneur ni dignité. Qu’il disparaisse de notre pays, qu’ils aille s’occuper de son psg et ses vendeur de sous vetement.
    Qu’il oublie l’Algerie. Honte à celui qui reçoit ces vautours




    0



    0
    Anonyme
    21 février 2013 - 10 h 04 min

    c vous qui voulez nous
    c vous qui voulez nous manipuler…




    0



    0
    Adel A KHALEF
    21 février 2013 - 8 h 44 min

    Ceci est déplorable,
    Ce que

    Ceci est déplorable,

    Ce que j’espère du fond du cœur est que si vraiment cette altercation ai eu lieux, dans ce cas la j’espère que Larbaoui a eu la bravoure de parler au nom de un million et demi de martyrs qui eux se bâtaient avec force, bravoure et honneur pour l’histoire de leur grande nation « Numidie’ pendant que cet état du Qatar était encore un ensemble de sable a peine visible, notre patrie et honorable République qui possède un tel immense patrimoine riche de culture, d’ histoire, de valeurs, d’une image noble et surtout d’une dignité qui nous est reconnue par le monde entier a commencer par l’Amérique.
    L’histoire de l’Algérie en dit long, un pays qui porte sur sa surface les traces de l’histoire que même l’ancre la plus épaisse ne saurait immortaliser sur un papier car notre force principale est la FORCE DE NOTRE GRAND PEUPLE BRAVE ET FORT, tous cela a une période ou un point du désert a peine visible par les satellites les plus avancé était encore une ensemble de dunes de sable ou se ruaient les chameaux en chef de file et derrière des bédouins devenu aujourd’hui des exécutant « moderne » d’un état sioniste car utilisé par les forces économiques et politiques occidentale et qui financent les énergies négative..

    Mesdames et Messieurs, n’oublions pas que le brave peuple algérien qui lui aura passé toutes les étapes les plus impitoyable pendant la guère d’Algérie a cette période en passant par le 5 octobre1988 possède sur les lignes du visages de chaque citoyens l’écriture de l’histoire, la ou on aperçois la force, la peine, la haine et la joie, l’amour, la bravoure et la dignité, ce n’est certainement pas un bédouin qui se permettra aujourd’hui de contester l’histoire de cette patrie qui aura fait de nous le seul pays musulman de la région encore debout et qui restera debout contre toute épreuve, le system algérien est certes faible, mais le peuple algérien se tiendra debout comme un homme et ce jusqu’a l’extinction de ce monde.
    Si ce « diplomate » Qatari ose dire « votre tour viendra » alors qu’il nous explique en qualité de qui parle-t-il, et pour qui parle-t-il ? Et sur quelle base parle-t-il ?

    Vive la République Algérienne démocratique et populaire, vive l’Algérie.




    0



    0
    Karim
    21 février 2013 - 6 h 49 min

    nos responsables ont
    nos responsables ont tendance a prendre le peuple algérien d’immature ; pendant qu’il y ai ce Belani il démentira aussi les propos de l’ambassadeur russe s’adressant au ministre de AE Qatari pour lui dire a propos de son arrogance que si il continue dans cette voix il n’ y aura plus sur terre la chose qui s’appelle Qatar !




    0



    0
    salim
    21 février 2013 - 1 h 20 min

    C’est trop facile de nous
    C’est trop facile de nous dire que c’est une manipulation des journaux, citez ces journaux des pays concernés.
    Oui citez ces journaux. !Qu’on nous donne les noms de ces journaux

    Quelque part il y a des gens qui manipulent, car c’est la deuxième fois que nous entendons pareils faits. Cela s’est passé avec le ministre des affaires étrangères et maintenant c’est l’ambassadeur.

    Vous ne trouvez pas que c’est trop.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    20 février 2013 - 20 h 57 min

    Altercation entre Larbaoui et
    Altercation entre Larbaoui et Ben Jessem : les médias orientaux ont manipulé les journaux algériens…Pas de fumée sans feu. Une chose est certaine des pays arabes veulent détruire l’Algérie. J irai même a dire que l’Egypte la première qui a perdu son leadership dans le monde Arabe au profit de l’Algérie et qui veut le récupérer le plus tôt possible. Il y a également l aspect économique. Il me semble que certains pays arabes aimeraient avoir un controle sur une partie de l’économie algérienne.




    0



    0
    Horizon
    20 février 2013 - 19 h 06 min

    Ce ministre qatari des
    Ce ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Hamad Ben Jassim Al Thani.
    N’est qu’une pourriture de première nausée abonde .
    Ainsi que tout ceux qui gravitent autour de lui .
    Que la volonté d’Allah les faces taire a jamais.
    Et qu’ils ne puissent plus nuire a l’espèce humaine de tout horizon.




    0



    0
    Ezzine
    20 février 2013 - 17 h 42 min

    Ne dit-on pas : qu’il n’y a
    Ne dit-on pas : qu’il n’y a pas de fumée sans feu !
    Un simple démenti suffira-t-il de convaincre un citoyen qui doute ou qui a perdu toute confiance sur les déclarations officielles des institutions de l’Etat ?
    L’ambiguïté subsistera tant que quelque part la confiance du citoyen n’est pas réellement gagnée par qui de droit qui estime toujours mais à tort que le citoyen algérien n’étant pas mature n’a pas encore le droit de connaître ses droits aux faits accessibles qui entourent les affaires de son pays.
    S’agit–il d’un secret d’État si oui pourquoi ne pas le dire autrement et le citoyen algérien saura à même de le garder, le comprendre voire même de contribuer à sa sauvegarde ?
    Et s’il s’agit d’un secret de polichinelle ?
    Dans la confusion contradictoire qui faut-il croire?




    0



    0
    Anonyme
    20 février 2013 - 17 h 02 min

    WAOUH!!! BEN! BRAVO MONSIEUR
    WAOUH!!! BEN! BRAVO MONSIEUR LARBAOUI.J’ESPÈRE QUE VOUS L’AVEZ CRACHER 😉 JE VEUT DIRE PAR LÀ ..SÛR LA TRONCHE DU SALE MACAQUA QUATARI 😀




    0



    0
    Axelpanzer
    20 février 2013 - 17 h 02 min

    C’est certainement Mr bellani
    C’est certainement Mr bellani qui est dénué de tout fondement!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.