Après l’attaque du tramway : le DGSN déplore la subsistance de la petite criminalité

Le ministre des Transports, Amar Tou, a indiqué, aujourd'hui jeudi, à Alger, que son département ministériel doit envisager une formule avec les services de police pour sécuriser le tramway, alors que le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel, a estimé que c'est la «petite criminalité» qui suscite le sentiment d'insécurité chez le citoyen. «La sécurité dans le tramway ne nous concerne pas. Chacun gère son domaine. Mais il faudrait, peut-être, envisager une formule avec les services de police afin de sécuriser les voyageurs», a déclaré M. Tou, en marge d'une cérémonie organisée en l'honneur de la femme algérienne à l'occasion de la Journée mondiale de la femme. Des individus portant des cagoules munis d'armes blanches avaient attaqué récemment le tramway d'Alger, au niveau de l'arrêt 5 juillet, dans la commune de Bab Ezzouar. Ils avaient procédé au racket des usagers, avaient rapporté jeudi passé des titres de la presse nationale. Le ministre a souligné, à ce propos, que la question de sécurité du tramway est «très difficile», estimant, cependant, qu'il était du devoir des autorités compétentes de régler cette question. «Le ministère des Transports n'est pas responsable des agressions qui viennent de l'extérieur. Il est important d'essayer de trouver une formule qui ne différencie pas beaucoup de celle du métro, avec 400 policiers mobilisés pour assurer sa sécurité», a-t-il dit. Cependant, M. Tou s'est interrogé sur la raison du non-déclenchement du système d'alerte se trouvant dans la cabine de conduite, lors de l'agression perpétrée contre le tramway d'Alger à Bab Ezzouar. Le général-major Hamel a estimé, de son côté, que le tramway «est sécurisé». «Il y a toute une force à sa disposition pour assurer la sécurité des personnes mais il peut toutefois y avoir de petites agressions», a-t-il déploré. Il a précisé, à ce sujet, que son institution fait face actuellement aux problèmes liés à la «petite criminalité» qui suscite des sentiments d'insécurité chez les citoyens. Le DGSN a toutefois assuré que des efforts sont consentis pour améliorer la sécurité dans le tramway et veiller au confort du voyageur. Il a affirmé, à ce propos, que son institution est prête à augmenter l'effectif des policiers mobilisés pour assurer la sécurité du tramway si le besoin se fait sentir.
R. N.

Comment (3)

    Maleh
    7 mars 2013 - 19 h 57 min

    Ah bon, petite alors la
    Ah bon, petite alors la criminalité, il faudrait peut être que le tramway se fasse attaquer au lance-roquette pour que ce Hamel daigne bouger et n’en parlons pas du tou amar qui anéantit chez moi tout espoir de voir un jour un ministre algérien «modeste»




    0



    0
    Anonyme
    7 mars 2013 - 18 h 58 min

    Pauvre victimes 🙁
    Pauvre victimes 🙁




    0



    0
    syriano
    7 mars 2013 - 17 h 55 min

    « une cérémonie organisée en
    « une cérémonie organisée en l’honneur de la femme algérienne à l’occasion de la Journée mondiale de la femme »
    une connerie qui n’a pas lieu d’etre
    Je rappelle que c’est la famille franc maçonne Rockeffeler qui a introduit ses concepts qui a priori ont l’air d’etre humanitaire mais en réalité tordu et malsain
    http://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/21/le-feminisme-aurait-on-menti-aux-femmes-pendant-50-ans/




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.