Mortalité maternelle : le ministère de la Santé ment

Il y a plus de morts durant l’accouchement que ce qui est annoncé par le ministère de la Santé, a indiqué l’Association pour la planification familiale (AAPF). Pour cette association, les bilans officiels sur la prise en charge médicale des femmes dans les maternités ne correspondent nullement à la réalité. «Selon les chiffres du ministère de la Santé, plus de 90% des femmes enceintes sont médicalement assistées pendant l'accouchement, ce qui n’est pas vrai», a démenti Saïd Kabouya, président de l’AAPF, en marge d’une rencontre à Alger sur la santé de la femme en Algérie, attestant que ce taux est totalement «contradictoire avec la réalité du terrain». Selon lui, il y a entre 810 et 1 000 femmes qui meurent chaque année durant l'accouchement. Cela représente 81 cas de décès pour 100 000 naissances. Un chiffre qu’il qualifie d’élevé par rapport aux moyens dont dispose le pays. Le président de l’AAPF dénonce les «graves disparités» dans la prise en charge des femmes enceintes et des accouchements entre le Nord et le Sud. «Il est impossible d'assurer une assistance médicale optimale quand trois femmes accouchent dans un seul lit», tonne-t-il, appelant les pouvoirs publics à revoir leur stratégie dans ce domaine.
Sonia B.
 

Comment (2)

    Mehmeh
    10 mars 2013 - 7 h 59 min

    Tout les secteurs sont
    Tout les secteurs sont gangrenés par la gérontocratie médiocre arrogante et maffieuse si des normes de régulations ne sont pas introduites dans l immédiat nos enfants mourront même d une simple grippe ne parlons pas des maladies graves et des traumatismes qui ne peuvent plus être pris en charge par cette catégorie de personnel médical et paramédical et surtout pas croire que le secteur privé est meilleure car le facteur humain est le même incompétent charlaton la politique du coptage que mènent les chefs de service (administratif ou médical)a conduit au désastre le résultat est là; on meurt de rien et personne n est responsable ,complicité collective .pauvre citoyen et ce n’est pas une question de moyens bien au contraire il y’a un gaspillage énorme aucune économie de santé encore une fois c est les chefs corrompus et les nouveau et jeunes médecin copté par un système promouvant la mediocité mais ces gens pense t ils a leurs enfants?pense t’ils à eux même?lorseque ils mourront à petit feu entre les mains de médecins formés juste à la lumière d interminable examens théorique bidons n évaluant que l’égo de leurs instigateurs?vive la démocratie




    0



    0
    X man
    9 mars 2013 - 22 h 15 min

    Mensonge sur mensonge et tout
    Mensonge sur mensonge et tout le monde trouve son compte dans une société ou chacun est pour soi : à partir de l agriculteur qui a bénéficie de l argent du contribuable sous forme de ce qui est appelé « DA3M  » alors que même l eau , le soleil et la terre sont gratis de chez le Bon Dieu , jusque’àu gynécologue qui se met de cette partie de cette spirale du gain facile en procédant a des césariennes dans 95 % de ses interventions.

    On dirait que tout le monde se venge sur tout le monde.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.