Percy Kemp à Algeriepatriotique : «Il y a deux énormes failles dans le dispositif algérien»

Algeriepatriotique : Les soulèvements arabes cachent-ils une grande part d’intrigue ? Selon vous, qui êtes par ailleurs un romancier d’espionnage, quelle est la part de la «manipulation» dans le «printemps arabe» ?

Algeriepatriotique : Les soulèvements arabes cachent-ils une grande part d’intrigue ? Selon vous, qui êtes par ailleurs un romancier d’espionnage, quelle est la part de la «manipulation» dans le «printemps arabe» ?
Percy Kemp : La seule et unique chose qui m’intrigue dans les soulèvements arabes, c’est notre propension à voir des intrigues partout, même dans les mouvements de foule spontanés, quand des gens sans chef descendent manifester dans la rue de leur propre chef (excusez le jeu de mots). Pourquoi diable s’accroche-t-on à toutes ces théories de conspiration ? Pourquoi refuse-t-on d’accepter que la vie politique peut déborder le cadre étroit des Grandes Chancelleries ou des services locaux de renseignement et de sécurité ? Après tout, le monde a beaucoup changé depuis la prise de pouvoir par les Bolchéviques en Russie en 1917 ou des Nazis en Allemagne dans les années 1930 : plus aucun pays ne vit en autarcie, plus personne n’a le monopole de l’information, les idées circulent maintenant librement, et les réseaux sociaux permettent aux gens de se mobiliser instantanément.
Et pourtant, malgré tous ces bouleversements, nous continuons à penser, comme Gustave Le Bon à la fin du XIXe siècle, que «les hommes en foule ne sauraient se passer de maître». Que ce soit en Tunisie, en Egypte, ou alors en Europe et aux Etats-Unis avec le mouvement des indignés et les opposants à Wall Street, tout prouve cependant aujourd’hui le contraire. A mon sens, la manipulation, quand manipulation il y a, intervient dans une deuxième phase, après que la foule a fait tomber un régime jugé illégitime. C’est à ce moment-là que des forces politiques bien organisées et ayant un chef à leur tête profitent de la nature spontanée et du manque d’organisation d’un soulèvement populaire pour tirer les marrons du feu. C’est ce qui s’est passé en Egypte, par exemple.
Vous dites que l’Occident a fait le pari de «greffer» l’islam turc sur l’islam arabe et ce, en soutenant les partis islamistes de masse. Cette greffe est-elle possible à votre avis, connaissant la grande différence entre les sociétés turque et arabes ?
Le pari est risqué. L’islamisme turc de l’AKP s’était jusque-là développé en s’appuyant sur le nationalisme turc, élaborant ainsi une forme assez particulière d’islamisme modéré (ou, mieux, raisonné) que j’appellerais «national-islamisme». D’où, par exemple, le refus de l’AKP de reconnaître en Turquie une identité kurde séparée, ou de lâcher prise sur Chypre. Dans le monde arabe, par contre, l’islamisme se sera pour l’essentiel construit sur les ruines du nationalisme arabe et de l’arabité, ce qui aura fragilisé les Etats-nations arabes nés de la décolonisation. Ce pourquoi je pense qu’on ne peut pas greffer l’expérience turque partout dans le monde arabe. J’irais même plus loin en disant que les soubresauts continus du printemps arabe risquent, à terme, d’affecter la Turquie du fait de son implication croissante dans les conflits internes de ses voisins arabes (Syrie, Irak, Liban).
D’aucuns estiment que l’intervention directe de l’Otan en Libye fait partie d’un plan plus global qui vise à installer un «Sahelistan» au sud de l’Algérie. Jusqu’où cette théorie peut-elle être plausible ?
Je ne crois pas aux plans stratégiques grandioses : ils se cassent bien trop souvent les dents sur les réalités. Je crois plutôt aux tendances, lesquelles créent, par tâtonnements et par ballons d’essai, de nouvelles réalités. Je ne crois pas plus qu’en ce qui concerne l’Afrique du Nord et le Sahel, on puisse parler d’une politique concertée de l’Otan sur laquelle tous les membres de l’Alliance atlantique seraient tombés d’accord. Je pense plutôt qu’il faudrait distinguer là entre les Etats-Unis d’un côté, l’Europe de l’autre. Les Etats-Unis perçoivent essentiellement le Sahel et l’Afrique du Nord dans le prisme de leur sécurité : ils ne s’engageront donc militairement dans cette région que du moment où elle constituerait une menace pour le territoire américain (comme le fut le cas pour l’Afghanistan jusqu’en 2001) ou pour leurs ressortissants. Pour les Européens, par contre, et plus particulièrement pour les Français et les Britanniques, le Sahel et l’Afrique du Nord ne sauraient être dissociés du reste de l’Afrique (ainsi, le Nigeria pour les Britanniques, ou l’Afrique de l’Ouest francophone pour les Français), et ce, à un moment où l’Europe a plus que jamais auparavant besoin du continent noir.
Il en est ainsi car on assiste actuellement à un nouveau glissement dans l’axe du monde, lequel n’est pas sans rappeler celui qui était intervenu dès le XVe siècle, au moment où Machiavel écrivait Le Prince. A l’époque, rappelez-vous, du fait de la prise de Constantinople par les Turcs ottomans en 1454 et de la découverte du Nouveau Monde moins d’un demi-siècle après, le «centre» du monde s’était déplacé de la Méditerranée (la mare nostrum) vers l’Atlantique. Or, aujourd’hui, il se déplace à nouveau, cette fois de l’Atlantique vers le Pacifique, les Etats-Unis regardant de plus en plus vers l’Asie, et les Européens se retrouvant si l’on peut dire en rade. De ce fait, leur expansion vers l’est étant bloquée par leur souhait de garder la Russie à distance respectable, les Européens, et notamment les Britanniques et les Français, se doivent de regarder vers le sud et le sud-est. Ils ont plus que jamais besoin des débouchés et des opportunités d’affaires que peuvent leur offrir les pays africains et méditerranéens.
Quel sort est-il réservé à l’Algérie dans cet éventuel «remodelage» ?
La formulation de votre question me surprend, car elle est symptomatique d’une certaine passivité. Vous parlez comme si l’Algérie était un mouton qui attendrait passivement qu’on décide, soit de le tondre, soit de le saigner.
Ce n’est pas le sens de notre question. La Libye et la Syrie ne peuvent pas être accusées de passivité. Pourtant, cela n’a pas empêché Kadhafi d’être exécuté et la Syrie de faire face à une terrible guerre civile alimentée de l’extérieur. Ces deux pays ont résisté, mais le premier a été «tondu» et le second «saigné»…
S’agissant de la Syrie et de la Libye, croyez que ces deux pays ont bel et bien attendu qu’on vienne les tondre et les saigner. Vous confondez sans doute action avec réaction, puissance avec agressivité. Kadhafi estimait que sa contribution à la guerre globale contre le terrorisme (GWOT) et ses affinités avec la CIA et la SIS allaient suffire pour lui octroyer une impunité. Il se trompait. El-Assad, lui, croyait que son amitié avec les Russes et les Chinois, et l’aide qu’il avait apportée aux Etats-Unis pour combattre la guérilla islamiste en Irak suffiraient pour l’épargner. Il se trompait. Je pense qu’en Algérie une politique régionale novatrice s’impose aujourd’hui. Et les hydrocarbures du Grand Sud pourraient en être la pierre angulaire.
Comment l’Algérie pourrait-elle éviter d’être «saignée», pour reprendre votre expression ?
Le maillon faible est de toute évidence dans le Grand Sud, et là, je vois deux énormes failles dans le dispositif algérien. La première, objective, puise ses racines dans l’Histoire. En l’occurrence, il s’agit du fait que l’immense désert situé au sud de ce qui est aujourd’hui l’Algérie ne fut jamais conquis militairement par Alger et le Nord. Ce furent les Français qui, l’ayant conquis, le cédèrent à Alger à l’issue de la guerre de Libération nationale. Ce qui explique sans doute en partie pourquoi les gens du Nord ont trop souvent tendance à traiter le Grand Sud comme une sorte de colonie, et pourquoi les gens du Grand Sud appellent les gens du Nord «les Chinois».
La deuxième faille, subjective, elle, est plus récente. Depuis son indépendance, l’Algérie s’assurait de la paix dans cette immense désert riche en hydrocarbures mais ouvert aux quatre vents comme tout grand désert l’est nécessairement, en usant notamment de son influence, et en faisant jouer ses leviers, auprès de ses voisins situés au sud de ses frontières (le Niger, la Mauritanie, et plus encore le Mali). Or, depuis quelques années, pour des raisons que j’ignore, Alger a laissé filer son influence au sud de ses frontières. Et plus son influence dans des pays comme le Mali s’étiolait, plus il lui devenait difficile de contrôler le Grand Sud, et plus cette perte d’influence algérienne appelait aussi d’autres pays, d’autres puissances, à venir combler le vide laissé par l’Algérie à Bamako et ailleurs.
Si donc Alger ne se donne pas les moyens d’une politique régionale novatrice, si Alger continue à faire l’autruche, d’aucuns commenceront sans doute par vouloir tondre le mouton algérien à la belle saison, avant de le saigner plus tard et de le dépecer. Non pas parce qu’il y aurait quelque part un «plan», une «conspiration» ou un «complot» en ce sens, mais plus simplement parce qu’Alger aura laissé faire, par passivité, par manque de vision.
Dans votre livre, intitulé Le Prince en référence au Prince de Machiavel, vous définissez les règles du pouvoir aux dirigeants d’aujourd’hui. A quels dirigeants vous adressez-vous tout spécialement ? Et que leur conseillez-vous ?
Ce livre ne s’adresse pas qu’aux seuls gouvernants, car il y a hélas rarement du princier dans nos dirigeants actuels. Je l’ai d’ailleurs dédié à chacun d’entre nous parce qu’il y a un Prince en nous tous. J’y décris un monde où l’ennemi est désormais sans nom et sans visage. Un monde où le véritable ennemi est l’accélération de l’Histoire qui fait désormais figure de centrifugeuse, nous balançant au visage une chaîne infernale d’événements d’ordre politique, militaire, sécuritaire, technologique, écologique, que nous n’arrivons plus à maîtriser. Et j’y préconise de parfaire la connaissance de soi et de pratiquer aussi la maîtrise de soi afin de redevenir maîtres de nos destinées. Car il n’est de véritable Prince que celui qui sait exercer son pouvoir «princier» sur lui-même en premier.
Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi et M. Aït Amara


 

Comment (19)

    Benzaim BOUKAHIL
    13 mars 2013 - 10 h 12 min

    @axelpanzer 11. mars 2013 –
    @axelpanzer 11. mars 2013 – 22:55

    « je tiens à saluer ici notre grand docteur patriotis causa,pour sa magistrale riposte à Mr kempf,il a carrémment dit ce que j’avais en tete!!!bravo boukehil!! »

    Et bien pour une fois que quelqu’un reconnait que j’ai du talent, je vous remercie et vous salut a mon tour.

    Benzaim BOUKAHIL, Docteur patriotis causa, caserne militaire de bab el oued, Alger, 29 decembre 2011, auteur de la magistrale riposte d’outre tombe du 1er novembre 2012, initiateur d’un nouveau mouvement migratoire et premier exemplaire d’un nouveau modele de citoyen algérien: le pied blanc, parti de france une valise a la main aprés en avoir fait le tour durant 27 ans !
    a lire impérativement:

    http://rapidshare.com/files/4027710525/gnrationidentitaireestservie___parsuntzuetlessaraz.zip

    Cordialement axelpanzer!




    0



    0
    Anonyme
    12 mars 2013 - 11 h 04 min

    « les mouvements de foule
    « les mouvements de foule spontanés » sponsorisées par al jazeera et facedebouc, agiter le peuple pour mieux s’en servir est une maxime de Talleyrand qui est aujourd’hui toujours d’actualité.




    0



    0
    salim
    12 mars 2013 - 5 h 51 min

    Percy Kemp est en train de
    Percy Kemp est en train de mener tout le monde en bateau. Ce qu’il raconte n’a aucune cohérence, c’est du charabia. Et il a l’air de prendre les algériens pour des cons.

    Il dit :

    « Je ne crois pas aux plans stratégiques grandioses »

    Un bien gros mensonge, il suffit de voir la vidéo de Wesley Clark qui dit « que des types impitoyables ont prit la direction de notre pays (Les Usa) Et ils veulent créer des troubles dans les pays arabes»

    Et toujours sur la même lancée, Percy lance :

    « Je ne crois pas plus qu’en ce qui concerne l’Afrique du Nord et le Sahel, on puisse parler d’une politique concertée de l’Otan sur laquelle tous les membres de l’Alliance atlantique seraient tombés d’accord. »

    Je n’ai pas besoin de vous contredire, voilà une vidéo qui le fait très bien à ma place :

    http://www.youtube.com/watch?v=vE4DgsCqP8U

    Dans cette vidéo qui vous contredit, Wesley n’a aucun intérêt à mentir, car ce qu’il a dit s’est réellement déroulé. Et vos propos Mr Percy sont le contraire de ce que nous voyons sur le terrain.

    En fin de compte Percy Kemp est en train de lâcher du n’importe quoi.

    C’est de la manipulation ni plus ni moins.

    En ces moments difficiles, et d’ailleurs ces difficultés que nous traversons, qui est derrière. Des problèmes qui surgissent l’un après l’autre et au même moment.

    Comme par hasard, on a l’impression qu’il ya des gens qui provoquent, créent des problèmes et nous donnent en même temps des solutions qui sont d’ailleurs bien tordues comme c’est le cas avec ce Percy..

    Monsieur ce fossé que vous nous avez préparé, allez y plongez en premier dedans.

    https://www.facebook.com/pages/Le-nouveau-d%C3%A9sordre-mondial/161850650627979?ref=hl




    0



    0
    El Caïd
    12 mars 2013 - 0 h 27 min

    Merci à Algérie Patriotique
    Merci à Algérie Patriotique de nous avoir fait découvrir ce « romancier, « roi de l’espionnage », « champion du thriller», « maitre de l’intelligence économique », « consultant en géostratégie »… et la liste disponible sur le web est très longue à énumérer.

    Cependant, ce « génie » apparait bien fade et peu convaincant à l’issue de l’interview. On y retrouve propagande atlantiste habituelle dans toute sa grossièreté: « théories de conspiration », « pas de complot, pas de manipulation », « manifestations populaires spontanées », « les Etats Unis n’interviennent militairement dans une région que lorsqu’elle constitue une menace pour le territoire américain… comme l’Afghanistan » (ah ah ah…elle est bonne celle-là !).

    Et selon notre illustre conseiller, l’Algérie serait une création artificielle comme les tous Etats issus de la décolonisation…

    Alors pendant que nous y sommes, pourquoi ne pas interviewer Caroline Fourest, la prochaine fois ?




    0



    0
    Anonyme
    12 mars 2013 - 0 h 15 min

    Si j’etais à la place des
    Si j’etais à la place des deux journalistes algériens, mrs el ghazi et aït amara. ben à la fin de l’interview~~je me lève et je pisserai ~~~sur ta sale tronche de croisé…puis je t’ordonné de foute le camp~~d’ici




    0



    0
    Anonyme
    11 mars 2013 - 23 h 27 min

    « Pourquoi diable
    « Pourquoi diable s’accroche-t-on à toutes ces théories de conspiration ? Pourquoi refuse-t-on d’accepter que la vie politique peut déborder le cadre étroit des Grandes Chancelleries ou des services locaux de renseignement et de sécurité? » Je conseillerais a ce monsieur la lecture de « la Dépêche d’Ems » Cette dépêche est un télégramme que Bismarck avait transformé, manipulé et a été en très grande partie responsable du déclenchement de la guerre Franco-Prussienne de 1871. Cette même guerre qui fera perdre a la France, l’Alsace et la Lorraine pendant plus de 47 ans.




    0



    0
    amyne
    11 mars 2013 - 22 h 31 min

    patati…patata…etc
    patati…patata…etc etc….ensuite c est beau à lire sinon
    celui là il ressemble un ptit peu à lawrence d arabie
    sinon je preferes
    un autre film

    Percy Jackson le voleur de foudre …voici le lien

    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=128105.html




    0



    0
    Aziz GH
    11 mars 2013 - 22 h 02 min

    …est ce que le vol est une
    …est ce que le vol est une conspiration contre l’ALGERIE…
    …est ce que RACHOUA est une conspiration contre l’ALGERIE…
    le MAL est en nous…




    0



    0
    syriano
    11 mars 2013 - 21 h 59 min

    @vérité et @00213
    Vous avez

    @vérité et @00213
    Vous avez parfaitement et totalement raison
    @AP
    je ne comprends pas pourquoi vous ramenez des agents etrangers(il y a de forte chance que ce type fait parti du MI6)nous expliquez ce qui se passe
    Ce type oeuvre pour l’empire,dans ce cas il est préférable la prochaine fois de nous ramener des agents de la CIA ou du MOSSAD,vous pourrez toujours trouvez des anciens agents par défaut.
    Encore une fois ce type,comme les gas du pentagone et la france veulent que l’Algerie passe a l’act et les aident a tué leurs propres terroristes qu’ils ont eux meme inventé.Sa creve les yeux que c’est un piege.




    0



    0
    axelpanzer
    11 mars 2013 - 21 h 55 min

    je tiens à saluer ici notre
    je tiens à saluer ici notre grand docteur patriotis causa,pour sa magistrale riposte à Mr kempf,il a carrémment dit ce que j’avais en tete!!!bravo boukehil!!

    les algeriens appellent bouteflika à la vigilence,car l’autruche se fait toujours bouffer le d……!!




    0



    0
    vérité
    11 mars 2013 - 20 h 18 min

    Derrière le peuple américains
    Derrière le peuple américains USA,le lobby sionistes,sont les pompiers-pyromanes, ils créent le chaos et viennent le régler. (Menacé ou pas)
    Leur but est l’hégémonie sur le monde!

    Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance.




    0



    0
    mimi
    11 mars 2013 - 19 h 52 min

    bel article mais certaines
    bel article mais certaines choses sont à prendre par des pincettes. je pense que la la politique de l’autruche adopté par l’Algérie est une bonne politique. toutefois, il est clair que la faille se trouve au Sud. le grand Sud Algérien est au centre des intérêts occidentaux. ils le visent et ils le disent d’une manière indirecte. Le gouvernement algérien doit être à l’écoute et très attentif aux populations du grand Sud afin de subvenir à leurs besoins, consolider la solidarité au sein du peuple algérien et renforcer le nationalisme et ne pas négliger celles du Nord. nous devons être liés comme une chaîne au 4 points du pays.




    0



    0
    vérité
    11 mars 2013 - 19 h 51 min

    Percy Kemp est un écrivain de
    Percy Kemp est un écrivain de nationalité britannique écrivant en français, né à Beyrouth en 1952, de père britannique de confession ?? et de mère libanaise de confession ??.

    Il est par ailleurs consultant pour une société spécialisée dans le renseignement stratégique, Middle East Tactical Studies1.

    Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance.




    0



    0
    Benzaim BOUKAHIL
    11 mars 2013 - 19 h 47 min

    Kemp : « Et pourtant, malgré
    Kemp : « Et pourtant, malgré tous ces bouleversements, nous continuons à penser, comme Gustave Le Bon à la fin du XIXe siècle, que «les hommes en foule ne sauraient se passer de maître». Que ce soit en Tunisie, en Egypte, ou alors en Europe et aux Etats-Unis avec le mouvement des indignés et les opposants à Wall Street, tout prouve cependant aujourd’hui le contraire ».

    Benzaim BOUKAHIL, Docteur Patriotis Causa: Faux, et meme archifaux ! Sur quoi cet ecrivain se base t-il pour dire que les foules peuvent desormais se passer de maitre ET JETER PAR LA MEME OCCASION AUX OUBLIETTES de l’histoire, la « psycholgie des foules » de mon coauteur de la « Riposte d’outre tombe » du 1/11/2012, ce grand Gustave LE BON , qui croyez moi sur parole, s’insurge en ce moment meme « d’outre tombe » contre les propos de ce pseudo écrivain… De la part de GUSTAVE LE BON, s’entretenant en ce moment meme en duplex d’outre tombe avec Benzaim BOUKAHIL …

    Gustave le BON : chére monsieur Kemp , veuillez accorder une importance capitale à ce qui va suivre, car ces quelques exemples prouvent que ma « psychologie des foules » est encore d’actualité aujourd’hui, ne vous en déplaise !

    La Libye/ CNT… maitre et artisan de la destruction de l’Etat ayant le PIB LE PLUS ELEVE D’AFRIQUE : KHADAFI VOUS SALUT MONSIEUR, du ciel ou il se trouve, et ou il fut placé bon gré mal gré par Nicolas criminelle de guerre…plus communément connu sous le pseudo SARKOZY !
    La Tunisie/ Un maitre invisible : les islamistes apparut desormais au grand jour : ENAHDA…
    L’Egypte / LES FRERE ISLAMO-SIONISTE…
    La Syrie / Idem que pour la libye et son CNT…une Syrie desormais « tondu et saigné » …
    IRAN en 2009/ Le mouvement des jeunes iranien après l’election présidentielle, dirigé de l’exterieur par les « moujahidines du peuple… d’israel » !

    Non monsieur, justement, les événements récents démontrent que mes travaux sont toujours d’actuallité aujourd’hui…

    Kemp : « A mon sens, la manipulation, quand manipulation il y a, intervient dans une deuxième phase, après que la foule a fait tomber un régime jugé illégitime. C’est à ce moment-là que des forces politiques bien organisées et ayant un chef à leur tête profitent de la nature spontanée et du manque d’organisation d’un soulèvement populaire pour tirer les marrons du feu. C’est ce qui s’est passé en Egypte, par exemple ».

    Gustave LE BON : le cas lybien et syrien vous contredise sur toute la ligne monsieur, voyez par vous-même ! Lorsque vous voyez la France prête a tout pour faire tomber Assad et par la meme OCCASION le maillon fort de l’alliance anti israel au moyen orient, en allant jusqu’à soutenir des terroristes qu’elle combat dans le meme temps au mali en ce moment meme, toute personne un temps soit peu censée monsieur, pourra comprendre que dérriere tous ces évenements, il y a effectivement « anguille sous roche » expression utilisée par mes soins en guise de synonyme, car vous ne supportez pas le mot « complot » meme quand il est évident…Manipulation, je le cri haut et fort d’outre tombe… !!!

    Kemp : « En l’occurrence, il s’agit du fait que l’immense désert situé au sud de ce qui est aujourd’hui l’Algérie ne fut jamais conquis militairement par Alger et le Nord. Ce furent les Français qui, l’ayant conquis, le cédèrent à Alger à l’issue de la guerre de Libération nationale ».

    Tarik ibn Zyad, en duplex d’outre tombe : Monsieur, je vous invite a lire la riposte d’outre tombe du frere BOUKAHIL disponible dans le lien rapidshare fourni en bas de cette intervention d’outre tombe…

    Le desert jamais conquis par Alger ou le nord ?

    Vous ne connaissez certainement pas ou très mal, l’histoire du magrheb ! Le sahara n’a pas été conquit pour la premiere fois par la REPUBLIQUE LE PEN DU PARJURE….il fut d’abord conquit par l’islam, les populations berberes du nord magrheb islamisé par nos fréres les compagnons du noble prophéte, il fut conquit pour la premiere fois a la religion du trés haut !
    Quant à votre argument selon lequel la France l’aurait cedé a l’Algerie COMME UN GESTE DE BONNE VOLONTE…C’est bien la une réthorique néocoloniale que je dénonce d’outre tombe, la France na rien cédé du tout à l’Algérie, le sahara à toujours fait parti de l’histoire de ma terre et de mon pays monsieur, un point de contact entre l’Aurès légendaire (demandez aux chaouis quelle place le sahara occupe dans leur folklore) , la valée du mzab, le hogar et le djrudjura, le sahara n’est pas un bloc indépendant du « projet Algerie » qui débuta le 5 juillet 1962…il en fait parti intégrante, et n’a pas été cédé a titre gratuit par l’homme « blanc gaulois et chrétien », il lui a été arraché par 1 millions et demi de martyrs…sa fait beuacoup de metre cube de sang vous en conviendrez je n’en doute guere… !

    La France coloniale avait envisagé la séparation de la plus grande partie du territoire algérien comme conséquence directe de l’évolution qu’a connue la Révolution après 1956. Et pour y parvenir, elle promulgua un certain nombre de mesures législatives et administratives et traça un programme d’exploitation des richesses économiques parallèlement à une série de mesures politiques, administratives et militaires visant à le maintenir hors du contexte de la Révolution en prévision de ce qu’engendrerait l’avenir de la Révolution Algérienne…Mais LE 24 FEVRIER 1971 LE DIRECTEUR DE THESE DU 29 /12/2011 DE BENZAIM BOUKAHIL ALLAIT DONNER RAISON AU GENERAL DE GAULE qui a dit un jour : « le fait est qu’il n’existe pas un seul algérien – et je suis convaincu de cela- qui ne considère pas que le Sahara doive faire partie intégrante de l’Algérie et qu’il n’y a pas un seul gouvernement algérien, quelles que soient ses positions vis-à-vis de la France, qui accepterait de se défaire de la revendication de la souveraineté sur le Sahara et enfin la réalité est que si un état algérien est créé la majorité des habitants du Sahara pencheront vers le rattachement a l’algerie, même s’ils n’ont pas revendiqué cela publiquement par le passé! », General de Gaulle !

    La France n’a rien cédé du tout…elle s’est fait dépossédé….manu militari, c’est totalement different, cela l’a tellement marquée que meme 50 après, sa population désespere de l’Algérie, ET N’HESITE PAS A FAIRE PAYER AUX BENZAIM BOUKAHIL LES POTS CASSS DE 1954 A 1962…CROYEZ MOI SUR PAROLE…MON COAUTEUR DE LA RIPOSTE D’OUTRE TOMBE du 1/11/2012…BENZAIM BOUKAHIL… VOUS LE CONFIRMERA !

    Cordialement d’outre tombe, votre dévoué, TARIK IBN ZYAD, conquérant berbère de la péninsule ibérique avec seullement 10000 hommes !

    KEMP : « Le maillon faible est de toute évidence dans le Grand Sud »

    De toute evidence vous ne connaissez strictement rien de la situation qui régne en Algerie MARTYR, le maillon faible ce n’est pas le grand sud seulement, sa fait 50 ans que le sud est abandonnée à lui-même, le maillon faible, c’est l’incompetence des politiques depuis 1999…

    Je ne vise pas la période Chadli et Zeroual, le premier était depassé pas les barbus au service de l’étranger, le second a passé son temps à les combattre sans répit, pour finir par péter les plombs et démissionner, il reussit avec grand mérite à gérer un pays avec un baril de pétrole qui ne dépassait pas les 10 dollars…des caisses vides au ministere des finances…sans compter les dettes DE L’ALGERIE à l’epoque et qui loué soit le tout puissant, sont toutes aujourdh’ui réglées…

    Pour comparer : Aujourd’hui, la régence de Tlemcen dort sur 200 milliard de dollard de devise, un baril à près de 100 dollars, et des jeunes qui désesperent de l’incompétence, de la voracité et de l’indignité de ses représentants…le maillon faible algérien c’est pas le sud, c’est BOUTEFLIKA ET SA BANDE DE 40 VOLEURS IMPUNI !

    Les services de securité du patriote TOUFIK MEDIENE…et les djounouds de Gaid SALH que je salut au passage, font ce qu’ils peuvent pour endiguer la situation, on la vu a IN AMENAS, In Amenas est la preuve meme que l’algerie ne reste pas la les bras croisés a attendre d’etre saigné et tondue, ils font ce qu’ils peuvent pour prévenir le danger, et éviter comme vous l’avez si bien fait remarquer : que l’Algerie soit saigné et tondu …a son tour !

    Quoi qu’il en soit, soyez certain monsieur que si les néocolons decidaient de s’en prendre a l’Algerie, sachez que l’Algerie a énormément d’enfants prêts à se sacrifier sur l’autel de sa liberté : istiqlal istiqlal !

    Les descendant du roi massinissa n’avaient plus connu la signification DU MOT ISTIQLAL depuis 2000 ans, croyez vous sincérement que les habitants de l’Aurassius Mons et du Ferratus Mons vous la « céderont sans dire mot ? » C’est très mal connaitre les descendants de tarik ibn zyad, massinissa, kahina, ben boulaid, ben mhidi, amirouch, el haoues, u’gzelmad, Rezki l’bachir, ali la pointe et des 1 millions et demi de chahids de ce projet politique né le 5 juillet 1962 : L’Algérie !

    Benzaim BOUKAHIL, Docteur Patriotis Causa (29/12/2011) auteur de la magistrale riposte d’outre tombe du 1/11/2012, premier exemplaire d’un nouveau modele de citoyen algérien : le PIED BLANC, parti de France une valise à la main, après en avoir fait le tour durant 27 ans !

    Intervention écrite lors d’une séance de « chaneling » de Benzaim BOUKAHIL, s’entretenant outre tombe avec Gustave LE BON et Tarik IBN ZYAD qui vous passe tous le lasam a vous, votre reine et Lawrence d’arabie… !

    a lire imperativement monsieur kemp !

    http://rapidshare.com/files/4027710525/gnrationidentitaireestservie___parsuntzuetlessaraz.zip




    0



    0
    Mouh
    11 mars 2013 - 18 h 28 min

    Je crois que ce gars est un
    Je crois que ce gars est un fils de chien. Mais il est interessant de connaitre l’avis d’un fils de chien, car ca donne un aperçu de ce que le chien pense.




    0



    0
    Ezzine
    11 mars 2013 - 17 h 44 min

    Ne dit-on pas que les anglais
    Ne dit-on pas que les anglais sont les plus grands hypocrites de la planète terre, et que leur pays l’Angleterre est la mamie du colonialisme et de l’impérialisme.
    Merci quand même Mister Percy Kemp pour ces impressions sournoises.
    Elles seront prises en compte mais pas certainement dans le sens que souhaiterait fourvoyer comme d’habitude le cabinet noir des hors la loi internationaux les immatures.




    0



    0
    Anonyme
    11 mars 2013 - 17 h 13 min

    Comme par hasard, la théorie
    Comme par hasard, la théorie du complot fait ravage dans notre pays, il faut laisser faire les voleurs, et les tueurs, sinon on est accusés de nous faire manipulé, moi je suis plutôt avec l’auteur sauf que j’ajoute une petite précision quand à la sécurité menacé des USA pour mener une guerre, il s’agit là bien sure de la sécurité énergétique 😉 …. il ne faut pas non plus….




    0



    0
    Anonyme
    11 mars 2013 - 16 h 47 min

    Tout çà..n’est qu’un tissu de
    Tout çà..n’est qu’un tissu de mensonges~mr..c’est quoi encore son nom et son grade?? ah je vois maintenant..c’est mr kemp et son grade romancier « d’espionnage ».mr soit vos livres vous rende naïve et myope à cause de trop.taper à la machine,ou votre ordi..mal éclairée°..si non..vous êtes un fameux comédien {agent} pour nous sortir des âneries aussi grandes que vos oreilles^^.vous croyez~qu’un algériens saint d’esprit..va avaler~~vos gros mensonges..hé! je vais vous dire..pourquoi..de1) le pseudo universitaire tunisien,le boua zizi. n’est qu’un pauvre type..marchant de fruits & légumes embulant manipuler~$~€~par le singe du quatar. de2) le bloqueuer égyptien à été formé par des traîtres serbes, ce pantin de la cia, de3) vous dite..que l’agression de l’otan sur la lybie et l’assassinat de ghadafi puis l’occupation de ce pays, n’a pas était planifier dans les laboratoires « cia/mossad. de4) l’hypocrisie de l’embargo contre la syrie et l’iran..en plus de cet sale guerre,l’état souveraine de syrie contre le terrorismes mondial. de5) l’occupation de l’afghanistan et la moitié du pakistan..c’est une légitime défense?.et de6) le malie c’est pour le libéré de son uranium,pétrole,or…etc voilà vos arguments son tombées dans les chiottes ~~tu n’est qu’un hypocrite mr le romancier




    0



    0
    00213
    11 mars 2013 - 13 h 31 min

    J’ai arrêté de lire
    J’ai arrêté de lire l’interview à partir du moment où il dit : « … ils ne s’engageront donc militairement dans cette région que du moment où elle constituerait une menace pour le territoire américain… »
    A partir de là, j’ai perçu ce discours redondant qui veut nous faire croire qu’il n y a que des théories du complot (et donc par conséquent PAS DE COMPLOT)
    Les USA sont les pompiers-pyromanes, ils créent le chaos et viennent le régler. (Menacé ou pas)
    Leur but est l’hégémonie sur le monde!
    Dans chaque révolution, il y a une part de destruction. Quand nous nous détruisons (arabes) eux ils s’allient et se renforcent…
    Quand au Qatar qui cristallise (à juste titre) la haine de beaucoup de musulmans (et d’algériens), ce n’est qu’un punching-ball mis à disposition par les yankees (et donc Israël)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.