Une interview, six âneries

Quand un ancien secrétaire de Mohamed Betchine et un ancien garde du corps d’Abassi Madani se croisent, ça donne un dialogue burlesque. Le premier, Hichem Aboud, a ouvert les colonnes de [son] journal au second, Seddik Daadi, sous-traitant pour le compte d’ONG étrangères soucieuses du bien-être des Algériens. Interview pathétique dans un quotidien qui s’échine à se hisser en grimpant sur le crâne glissant de Raouraoua et Rebrab. Que dit le sbire au conciliateur ? Six choses : j’étais militant du FIS mais je ne fais pas de politique ; le général Khaled Nezzar ne m’a pas torturé mais je l’attaque en justice quand même ; si Boudiaf était vivant, c’est lui que j’aurais traîné devant les tribunaux sans état d’âme ; je n’ai pas recouru à une instance judiciaire étrangère mais à une juridiction internationale neutre ; je n’ai rien fait contre la République ; si la justice algérienne prend en charge ma plainte, je rentrerai au pays à la nage s’il le faut. Six absurdités qui ont subjugué les magistrats du tribunal fédéral d’un pays où, pourtant, le temps c’est de l’argent. Résumons. Le karatéka Seddik Daadi n’était pas un homme politique mais un gorille au service d’Abassi et Benhadj. Le général Khaled Nezzar ne lui a fait subir aucun sévice, mais il l’attaque en justice quand même pour avoir «fait du mal au peuple algérien». Cette formule rappelle à s’y méprendre une autre, plus récente, «la communauté internationale», au nom de laquelle des pays s’arrogent le droit d’envahir d’autres dont le seul tort est de ne pas courber l’échine devant la grande Amérique. Dans le cas algérien, «peuple» doit par déduction signifier le FIS. Le père de la Révolution, Mohamed Boudiaf, dont des millions d’Algériens ont pleuré la mort, cependant que quelques milliers de Daadi jubilaient de le voir lâchement abattu d’une rafale dans le dos, aurait été livré à l’ennemi, pieds et poings liés. La marionnette de Trial attribue à la justice du pays étranger où il mange, boit et dort, la qualité de «juridiction internationale». Peut-on reprocher à quelqu’un qui croit que le FIS c’est l’islam de croire que la Suisse c’est le monde ? Si Seddik Daadi n’a rien fait contre la République, c’est parce que son parti en a été empêché in extremis. Enfin, Daadi ne rentrera pas en Algérie parce qu’il est bien là où il se trouve, au pays de Lindt et Sprüngli.
M. Aït Amara

Comment (8)

    bilal
    12 mars 2013 - 19 h 59 min

    Depuis tout ce temps ,on n’a
    Depuis tout ce temps ,on n’a rien fait.Et moi naïvement qui croyait qu’il existait un cabinet noire en Algerie.Si cela avait était vrai on n’aurait liquidez tout ce petit monde sans états âme.
    Il faut reprendre la main et vite!!! il nous faut un équipe qui n’a pas peur de se mouiller ,sinon les gars d’en face vont nous bouffer!!! Je rêve je le sais ,mais bon il faut bien rêver pour atteindre ses objectives!!




    0



    0
    Maleh
    12 mars 2013 - 19 h 39 min

    Votre éditorial est la 7ème
    Votre éditorial est la 7ème ânerie et ce commentaire est mon énième connerie.




    0



    0
    TARIK-BAB EL OUED
    12 mars 2013 - 17 h 04 min

    JE SUIS FIER D’AVOIR LA MÊME
    JE SUIS FIER D’AVOIR LA MÊME NATIONALITÉ QUE VOUS « MONSIEUR AIT AMARA ».
    FLINGUER CES TRAITRES JE FINANCE LES BALLES ( L’ENCRE) PAR DES COMMENTAIRES DE SOUTIEN.BRAVO




    0



    0
    Anonyme
    12 mars 2013 - 14 h 23 min

    Ce sera chouette si vous
    Ce sera chouette si vous faite régulièrement des enquêtes..concernant ces saletés de traîtres,avec leurs photos..pour que tout le monde voient çà …qu’ils comprennent..une fois pour toute..qu’il y’a un vrai danger..à titre d’exemple..juste après le passage de l’ambassadeur yankees dans le sud algérien..c’est la cata..dans cet région.puis ce même yankees {de..m..}à recrutés 200 algériens {idiots}est envoyés~~en tunisie pour un stage accélérer->dans la manipulation de foules {idiotes}et le cyber attack >>puis les studios d’al jazeera à oujda {nos ennemis}pré à poster~de faux manifestation..avec des figurants {affamés}marocains




    0



    0
    winath
    12 mars 2013 - 11 h 19 min

    M. Aït Amara, vous avez une
    M. Aït Amara, vous avez une belle et bonne plume. chapeau bas.




    0



    0
    raselkhit
    12 mars 2013 - 10 h 53 min

    Ce n’est pas nouveau les
    Ce n’est pas nouveau les souaidia et autres Sifaoui sont légions.Je comprendrais trés bien si celà n’était qu’alimentaire mais on le voit ce n’est que de la basse besogne couplée de lacheté et surout exprimant un manque total de personalité et surtout de capacité de s’affirmer par le travail comptant exclusivement sur le » ramper à plat ventre »




    0



    0
    axelpanzer
    12 mars 2013 - 10 h 39 min

    @BARBOUZA:si le ridicule
    @BARBOUZA:si le ridicule tuait,vous seriait le premier tres étonné de ces victimes!!!




    0



    0
    Bazbouza
    12 mars 2013 - 10 h 17 min

    Dommage que le ridicule ne
    Dommage que le ridicule ne tue pas, M. Aït Amara !!!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.