FLN : le spectre de Belkhadem plane de nouveau

Le FLN est toujours sans secrétaire général depuis deux mois. Le statu quo qui y règne depuis le départ d’Abdelaziz Belkhadem commence à peser sur les instances dirigeantes du parti, qui n’arrivent pas à fixer une date pour l’élection d’un nouveau SG. Selon plusieurs membres du comité central, la situation a atteint un stade de «pourrissement», à telle enseigne qu’ils craignent aujourd’hui que leur parti se retrouve en déphasage par rapport à l’évolution politique dans le pays, à l’approche d’échéances importantes. Devant cette impasse, l’hypothèse d’un retour de Belkhadem, «par la voie légale», n’est pas écarté par ses partisans, qui sont de plus en plus nombreux à le réclamer. L’autre tendance dominante est représentée par les partisans du rajeunissement de la direction du parti, qui cherchent encore une figure de la nouvelle génération pour prendre les rênes du parti, «pour peu qu’il remplisse les critères d’intégrité et de compétence pour aspirer à ce poste», tiennent-ils à préciser. Selon certaines indiscrétions, certains ténors du parti, qui avaient voté pour le retrait de confiance à Belkhadem, auraient «regretté» leur décision, en le faisant savoir. Mais d’après nos sources, l’ancien secrétaire général ne compte pas, à l’heure actuelle, se présenter pour un nouveau mandat. Ce qui laisserait a priori le champ libre à Ammar Saïdani, donné favori pour gagner la confiance du comité central, ainsi qu’aux autres candidats potentiels, à l’image de Mohamed Boukhalfa, Abdelaziz Ziari, Ammar Tou, Tayeb Louh ou encore Aberrahmane Belayat, qui serait lui aussi tenté par le challenge. Le travail de coulisse a commencé. Chaque membre cherche à renforcer ses rangs à l’intérieur de cette instance souveraine qu’est le comité central. Ainsi, Tou y aurait intégré plusieurs cadres du ministère qu’il gère, celui des Transports, dans la perspective du vote pour élire le nouveau secrétaire général. Reste le camp des redresseurs qui peinent à se mettre d’accord sur un candidat, alors qu’ils étaient les premiers à vouloir la tête de Belkhadem.
Lina S.
 

Comment (6)

    Maysar
    20 mars 2013 - 22 h 14 min

    Le FLN est mort en 62! Quand
    Le FLN est mort en 62! Quand à ceux qui ont usurpé son sigle , ce sont des imposteurs qui doivent rendre le FLN à la mémoire et disparaitre avant qu’il ne soit trop tard pour eux !




    0



    0
    Rhoul-Khadem
    20 mars 2013 - 17 h 10 min

    belkhadem se nourrit
    belkhadem se nourrit exclusivement de doctrines moyen orientales, doctrines aux antipodes des us et coutumes ancestrales algériennes.

    belkhadem est l’instigateur du code de la famille qui fait des femmes d’éternelles mineures.
    Tout comme ait hamed Il n’a pas hésité a flirter avec les idées et les membres du FIS (Sant’Egidio).
    belkhadem est structuré mentalement de façon tribale, népotique (adepte du népotisme), clientéliste. Il s’accommode fort bien du jeu des passes droits, de la soumission, du mépris et de la hagra.
    Il s’est efforcé de favoriser l’ascension de son fils.
    Il n’a pas hésité lors d’une visite sur les hauteurs d’Alger a aller serrer la main puis a discuter longuement avec un repenti qui a sur les mains le sang de milliers d’algériens assassinés.

    belkhadem incarne le statuquo puisqu’il fait de la politique depuis l’ère boumedienne.
    L’Algérie a besoin de sang politique neuf, désintéressé et compétant.




    0



    0
    TT
    20 mars 2013 - 12 h 43 min

    Nous n’avons pas besoin de
    Nous n’avons pas besoin de lui, Belkhadem n’est pas un homme de consensus et qu’il soit choisi pour satisfaire tel ou tel courant politico-religieux n’est en rien un argument. Il a des ambitions personnelles aveuglantes fasse aux enjeux de la fonction présidentielle qui demande d’accordé les cultures, les classes sociales et les courants de pensées en Algérie. Une laïcité musulmane (comparable aux laicités chrétiennes européennes) sera l’Algérie de demain et il n’est en aucun cas le candidat de l’avenir…




    0



    0
    syriano
    20 mars 2013 - 9 h 22 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.