La Coordination nationale des chômeurs annonce de nouvelles actions

Forte du succès de la marche du 14 mars dernier, qui a drainé des milliers de manifestants, la Coordination nationale de défense des droits des chômeurs (CNDDC) se prépare à de nouvelles actions de protestation à travers les principales villes du Sud. Aussi, une marche suivie d’un sit-in est prévue le 23 mars à Laghouat, pour soulever les mêmes revendications et brandir les mêmes slogans, alors que le 30 mars une marche baptisée «marche pour l’Etat de droit» est envisagée à Oued Souf pour revendiquer «la mise en place d’institutions capables de mettre en œuvre les décisions annoncés récemment par le gouvernement». Selon l’un des porte-paroles de la Coordination, Aibek Abdelmakel, les autorités de la wilaya de Laghouat auraient demandé au bureau de la Coordination une plateforme de leurs revendications, mais celle-ci a refusé de la rendre publique avant la fin du sit-in. Le représentant de la CNDDC affirme qu’en plus de la revendication centrale pour la création d’emplois au profit des chômeurs du Sud, d’autres seront soumises à cette occasion. Il a réitéré la position de la Coordination en rapport avec la batterie de mesures annoncées par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, relatives au développement des régions du Sud, et l’annonce de la création d’un nombre considérable d’emplois, affirmant que ces mesures «concernent en premier lieu les travailleurs et ne touchent donc pas les chômeurs» et qu’elles «n’ont rien apporté de nouveau». «Ce ne sont que des promesses difficiles à réaliser, explique-t-il. Les chômeurs réclament du concret.» Il ajoute : «Nous maintenons notre position : pas de négociation jusqu’à ce que le pouvoir prouve sa bonne volonté d’appliquer une véritable politique de l’emploi, susceptible d’absorber le chômage.»
Karim Bouali
 

Comment (13)

    Réalité
    22 mars 2013 - 10 h 53 min

    Le « chômage! ». C’est donc la
    Le « chômage! ». C’est donc la principale porte pour y entrer est foutre le désordre

    Savez vous ou se trouve la moyen de déstabilisation d’un pays comme la Syrie par exemple, souvenez des snipers qui tue les citoyens au début des la déstabilisation de ce pays la Syrie.

    La phase une d’In Amenas a lamentablement échoué, grâce à la vigilance et à la compétence des forces armées algériennes. La phase deux de jeudi avec la manifestation des chômeurs à Ouargla devait faire démarrer l’insurrection en entraînant le sud algérien. Cela a fait pschitt et puis encore pschitt ! La manif a bien eu lieu. Quelque milliers de manifestants avec des revendications légitimes. Des maraudeurs infiltrés ont essayé de faire dégénérer le mouvement, mais ils ont vite été «calmés» par les manifestants.

    Attention au mensonge et la propagande de médias
    C’est pourquoi Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance.




    0



    0
    Réalité
    22 mars 2013 - 10 h 44 min

    Le « chômage! ». C’est donc la
    Le « chômage! ». C’est donc la principale porte pour y entrer est foutre le désordre

    Savez vous ou se trouve la moyen de déstabilisation d’un pays comme la Syrie par exemple, souvenez des snipers qui tue les citoyens au début des la déstabilisation de ce pays la Syrie.

    Attention au mensonge et la propagande de médias
    C’est pourquoi Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance.




    0



    0
    Nasser
    22 mars 2013 - 0 h 06 min

    Lire « Qui sait » et non
    Lire « Qui sait » et non « c’est »




    0



    0
    Nasser
    21 mars 2013 - 23 h 36 min

    ATTENTION!
    Impossible de nous

    ATTENTION!

    Impossible de nous faire croire qu’il s’agit d’une revendication sociale en ces moments précis! C’est bien un complot. Ils ont bien étudié le créneau porteur qui accroche. Le « chômage! ». C’est donc la principale porte pour y entrer est foutre le désordre. Ils y ont trouvé le moyen la CNDDC et la main supplétive surement un ou des membres de cette coordination. Le lieu, le moment et le moyen sont ce que l’on ne peut trouver de mieux pour lancer le projet de déstabilisation sachant bien que ces revendications ne peuvent être satisfaites rapidement. D’où cette insistance pour en drainer le plus possible sur différents endroits du Sud du Pays. Qui c’est si des criminels à l’affut n’attendent cette occasion pour tirer sur la foule pour laisser leur propagande prendre le relai pour l’imputer au « régime » qui « tire sur les civils » exactement une des tactiques des cerveaux initiateurs du « Printemps arabe » projeté cette fois à l’Algérie.
    Les services de sécurité doivent au plus vite interdire et mettre aux arrêts les initiateurs qui ne peuvent être que des instruments chargés de mettre en application ce projet funeste. Une grande vigilance est de mise.
    Retenez ce commentaire.




    0



    0
    axelpanzer
    21 mars 2013 - 22 h 10 min

    ça ressemble aux premieres
    ça ressemble aux premieres manifestations du FIS,elles étaient pacifiques puis petit à petit degenererent en batailles rangées!!à bon entendeur salut!!!




    0



    0
    Réalité
    21 mars 2013 - 2 h 25 min

    Les jeunes doivent avoir
    Les jeunes doivent avoir confiance en eux et en leur pays.

    Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance




    0



    0
    Réalité
    21 mars 2013 - 2 h 11 min

    Le peuple appelle les
    Le peuple appelle les Algériens à la vigilance




    0



    0
    Anonyme
    20 mars 2013 - 19 h 15 min

    Défense des droits des
    Défense des droits des chômeurs? es qu’ils sont syndiqués? et cet organisme et reconnu? par l’état..non! alors ces chômeurs voyous comploteurs avec l’étrangers..contre l’intérêts de là nation..leur places..c’est dans les prisons du sahara.l’état doit être sans pitié avec ces comploteurs de {..}si non demain..y’auras encore un syndicat pour les gays/lesbiennes, puis des laides,puis des cons, puis des pédophiles..puis je n’sait pas quoi..mais les médias ne devraient plus..faire de pub…




    0



    0
    bilal
    20 mars 2013 - 18 h 24 min

    Je comprends l’impatience de
    Je comprends l’impatience de ces chômeurs et trouve légitime leur revendication. Déjà trouver des employeurs dans cette région qui pourrait absorber une partie de la jeunesse du sud avec comme cadeaux des allègements de charge et des primes.
    Mais ceci doit se faire en partenariat avec tout les partenaires sociaux ,mais le concret immédiatement cela n’existe pas ,cela prend du temps et il faut un engagement fort de l’état Algérien et ne pas hésiter a mettre la main dans la poche pour dégager des fonds . Tout est basé sur la confiance mutuelle est c’est ceci qui fait cruellement défaut dans ce pays!!!

    J’oubliais un ami Tunisiens jubilait déjà en me parlant des manifestation dans le sud Algérien et beaucoup attend comme des vautours que notre pays s’écroule. Ne donnons pas a nos « ennemis » les moyens de trouver une faille dans le système actuelle..C’est le moment de faire confiance a la jeunesse vive de ce pays qui n’est pas dans une optique de trahison ,mais bel et bien de rénovation des mœurs politique de ce pays depuis 50ans,Cessez d’infantiliser ce peuple et voyait grand pour l’Algérie et pas seulement les intérêts de votre caste ou vos enfants qui comme tout le monde sait partirons au moindre problème de ce pays !!!




    0



    0
    00213
    20 mars 2013 - 18 h 16 min

    Je reposte un commentaire,
    Je reposte un commentaire, qui je pense est en total adéquation avec cette actualité :
    .
    (Hamid) – Toi tu fais quoi ?
    .
    (Tahar) – Je suis plutôt sit-in, et toi ?
    .
    (Hamid) – Je préfère les marches.
    .
    (Tahar) – Ah bon ? On m’a dit qu’une gréve générale c’était plus sympa.
    .
    (Mohand) – Salem alykoum mes frères. Vous devez venir demain, on bloque le trafic sur la nationale 68 !
    .
    (Hamid) – Cela ne sert à rien, mon frère, il vaut mieux organisé une grande manifestation devant le palais de justice.
    .
    (Tahar) – Manifester j’en ai assez ! Il faut une bonne émeute pour qu’ils comprennent.
    .
    (Hamid) – Ou sinon t’as vu le match de l’Algérie ! C’est une honte ! Écrivons une lettre publique pour qu’on change de sélectionneur !
    .
    (Tahar) – T’as raison, moi je vais envoyé une pétition au ministère des sports pour que tous les algériens puissent être pris en charge pour assister aux matchs de la coupe du monde.
    .
    (Mohand) – Tu pourras pas.
    .
    (Tahar) – Pourquoi ?
    .
    (Mohand) – La Poste ils sont gréve et le ministère aussi…




    0



    0
    Brahim Haddou
    20 mars 2013 - 15 h 09 min

    sauf que le « pouvoir » a
    sauf que le « pouvoir » a prouvé sa bonn fois, c’est indeniable, avec les mesures annoncées et l’octroi d’avantages pour les jeunes, commme par exemple le credit bancaire sans intérêts pour la creation de micro entreprises. la majorité des jeunes sont satisfaits des annonces gouvernementaux et reconnaissent la volonté du gvt, ces quelques jeunes minoritaires qui croient que le « pouvoir » n’a pas de volonté de répondre à leurs attentes, sont instrumentalisés par les félons bellabès, menasri, zaid et quelques autres, ces cobayes de otpor. car avec ce félons quelque soit les declarations du gvt, quelque soit les mesures, ils ne seront pas satisfaits car le but de ces vendus est n’est pas d’obtenir gain de cause, mais concretiser des desseins devastateurs, destabilisateurs.les patriotes majoritaires doivent redoubler de vigilance et ne pas laisser leurs actions être recupérés par les charlatans à des fins explosives. la majorité sont satisfaits mais ils attendent plus pour l’être totalement, mais contrairement à ce qui a été dit, ils reconnaissent que le « pouvoir » est à leur écoute, même s’ils s’estiment que le gvt n’a pas encore accédé à toutes leurs doléances. les actions doivent rester dans un cadre pacifique et les traîtres doivent être empêchés de transformer ces mouvements en brassiers.




    0



    0
    raselkhit
    20 mars 2013 - 14 h 27 min

    Les préparatifs du « Printemps
    Les préparatifs du « Printemps Arabe à Alger » de toute évidence vont bon train et la visite de l’ambassadeur de france à constantine vient corroborer mes apréhentions.Aprés toutes les tentatives précédentes on va essayer de profiter du mécontentement de queques jeunes qui eux n’ont pas bénéficié ni de l’ANSEJ ni d’un autre dispositif car ils ne veulent vivre que dans l’informel.Celà rapporte beaucouplus et surtout n’ayant pas le courage d’aller « travailler » chez Belmokhtar.Il est vai beaucoup plus dangereux.Accorder sous couvert d’information plus de place à ces mouvements c’est les encourager et leur donner plus de place qu’ils ne méritent.La règle des médias occidentaux c’est étouffer les informations dérangeantes sans pour autant les occulter




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.