Ghannouchi a-t-il recruté des combattants pour Al-Qaïda en Syrie ?

La polémique sur le recrutement de terroristes tunisiens pour combattre aux côtés des membres d’Al-Qaïda en Syrie, commence à prendre de l’ampleur depuis quelques jours, suite notamment à cette scandaleuse fetwa autorisant le mariage de jouissance, avec les 500 à 700 Tunisiens envoyés au «djihad» en Syrie. Des sources ont révélé que ces terroristes sont conduits clandestinement en Syrie, après avoir subi un lavage de cerveau en Tunisie. Ils passent par la Libye où ils reçoivent un entraînement intensif dans des camps militaires. Des voix se sont élevées pour accuser le mouvement Ennahdha, qui soutient officiellement la rébellion syrienne, d’être derrière le recrutement des jeunes tunisiens pour le «djihad» en Syrie, à sa tête son leader Rached Ghannouchi. A ce propos, le journaliste tunisien Moez El-Bey a révélé qu’un «djihadiste» syrien, officiellement recherché et proche du président du mouvement Ennhadha et d’un de ses collaborateurs, le nommé Habib Ellouz, lui aurait avoué que Rached Ghannouchi «est le véritable responsable du recrutement des jeunes Tunisiens pour la guerre en Syrie» et que «personne ne peut y aller sans son aval». Le journaliste ajoute que le «djihadiste» syrien s’est révélé être un agent des services secrets américains auxquels il rendait compte de ses rencontres avec les dirigeants du mouvement tunisien. Dans ses aveux, l’homme de lige de Ghannouchi affirme qu’une femme répondant au nom d’Arbiya Djebali, amie de Soumeya Ghannouchi, fille du leader d’Ennahdha, dirigerait un réseau de recrutement vers la Syrie. Le scandale ne fait que commencer. Ghannouchi se contente de nier toute responsabilité de son mouvement, mais le président de la République, Moncef Marzouki, veut une enquête. A Doha, où il a rencontré les représentants de l’opposition syrienne, il a demandé une liste nominative de tous les islamistes tunisiens venus combattre aux côtés des autres «djihadistes» en Syrie.
Karim Bouali
 

Comment (12)

    Jameleddine EL HAJJI
    12 avril 2013 - 9 h 55 min

    Et moi, qui suis
    Et moi, qui suis Tuniso-algérien, que dois-je faire?
    Espèces de vermines !

    Ezzine
    30 mars 2013 - 16 h 41 min

    Qu’El ghanouchi père – Chef
    Qu’El ghanouchi père – Chef d’Ennahdha de Tunisie – nie-t-il totalement son implication dans le recrutement – moyennant des dollars souillés qatari – de jeunes terroristes de son pays endoctrinés – au profit d’Al Qaeda américaine – pour les envoyer se faire tuer et/ou massacrer le peuple syrien, et détruire les fondements de son Etat pour le compte d’Israël, au détriment bien sûr de la libération de la sainte mosquée Al Aqsa, est-il devant Dieu et les hommes, coupable de le faire ?
    Où Veut-il en venir en voulant faire avaler au monde cette couleuvre de la méconnaissance de ces embarquements de multitudes de jeunes terroristes tunisiens dépourvus d’argent vers l’étranger? Est-il naïf ou malvoyant à ce point ou feigne-t-il de l’être ?
    Que Soumeya Ghannouchi sa fille (ou son amie Arbiya Djebali), prêteraient-elles serment publiquement ou non qu’elles n’ont rien avoir avec l’envoi d’adolescentes tunisiennes malgré elles sous l’empreinte encrassées du « Djihad Annikah – pour satisfaire le désir sexuel de mercenaires et de terroristes « syriens » et étrangers – moyennant également des dollars maculés de sang d’innocents arabes et musulmans – Sont-elles, devant Dieu et les hommes, coupables d’agir ainsi? Mais quelle indignité pour une organisation prétendant être musulmane!
    Que Moncef Marzougui de son côté – Président provisoire de la république tunisienne – « ordonne-t-il » pour la forme l’ouverture d’une enquête à ce sujet, Veut-il lui aussi faire avaler au monde cette couleuvre de la méconnaissance de ces embarquements de jeunes terroristes tunisiens sans le sou vers l’étranger? N’est-il pas le premier responsable du pays ? Est-il aussi naïf ou aveugle à ce point ou feigne-t-il lui aussi de l’être ?
    Ces jeunes tunisiens nécessiteux qui se sont soulevés il n’y a pas si longtemps contre le régime de Ben Ali ne sont-ils pas devenus comme par enchantement couverts d’argents pour arriver à remplir les ports, les aéroports et les frontières terrestres pour s’embarquer soi-disant vers une émigration étrangère pour leur bien être personnel et celui de leurs familles ?
    Tout cela ne disculpe ni le Président ni le Chef d’Ennahdha et de leur entourage de cette grave accusation et leur ôter la couverture avilissante de manipulation consciente ou inconsciente.
    Le premier par les Français, et le second par les anglais dans ces agissements scélérats ; en contre partie de leurs séjours non gratuits mais payables au profit des intérêts de l’Europe en tant qu’anciens opposants au régime déchu de Zine El Abidine ben Ali.
    Les agissements imprudents de ces deux premiers responsables tunisiens deviennent de plus en plus problématiques. Ils mettent en danger non seulement la sécurité de leur pays mais aussi la stabilité et la sécurité de l’Algérie voisin.
    Ne faut-il pas dans ces conditions – à titre préventif – leur conseiller énergiquement à réfléchir deux fois avant de projeter à se suicider dans l’espace s’ils pensent un jour à s’impliquer directement ou indirectement consciemment ou inconsciemment dans une malheureuse entreprise contre l’Algérie sous quelque forme que ce soit.
    Ignorent-ils ces deux personnalités stagiaires en politique que les forces du mal qui les manipulent préparent aussi leur pays la Tunisie, à l’instar de la Lybie, pour devenir une base terroriste occidentale.
    Non seulement les terroristes tunisiens qui les recrutent vont devoir un jour rentrer au pays, à défaut d’aller se défouler en Europe, pour s’y entretuer pour une raison ou une autre, comme c’est le cas en Lybie.
    Ne va-t-elle pas cette nouvelle Tunisie servir aussi de base d’où partiront en parallèle avec les Lybie, les terroristes occidentalisés tuniso-libyens et autres nationalités pour s’attaquer à l’Algérie, cette citadelle tant convoitée par les forces du mal.
    Lequel des deux antagonistes – l’Algérie d’un côté et les forces du mal de l’autre – réussira-t-il à prendre le dessus sur l’autre pour atteindre l’objectif qu’il lui advient ?

    Anonymous
    30 mars 2013 - 10 h 59 min

    L’enquete de Marzouki est de
    L’enquete de Marzouki est de la poudre au yeux, c’est plutot une couverture qui vise a eloigner les curieux. Pour rappel, en 2011 je crois Ghnouchi et Marzouki ont recu ensemble le prix de la personnalite de l’annee de la part du Chatham house, anciennement le Royal Institute of International Affairs de Londres qui est qu service de l’oligarchie au meme titre que le CFR ou autres think thanks.Ca veut dire que les deux se connaissent bien et agissent au service de leur maitres anglo-saxons sionistes qui leur ont permis de venir cueillir les fruits de la revolution tunisienne.

    Mansour
    30 mars 2013 - 4 h 37 min

    L’intégrisme islamique est
    L’intégrisme islamique est international,il n’a pas de frontières.Cette internationale de la terreur veut conquérir toute la planète et même tout l’univers par la violence en faisant de Dieu un chef de guerre impitoyable.Ghannouchi malgré son exil londonien ne déroge pas à cette règle comme d’ailleurs tous ses semblables qui se respectent.Les Anglais,les Américains,les Français entre autres croient pouvoir manipuler ces vipères qui sont persuadées de détenir la vérité suprême et piquent par instinct même leurs bienfaiteurs qu’ils jugent différents d’eux.L’islam politique cette diabolique invention du 20°siècle est pire que la bombe à neutrons.Les occidentaux se mettent le doigt dans l’oeuil en croyant le manipuler.Mais l’espoir vendra peut être de la Chine qui ne dit rien pour le moment mais qui fait un travail pédagogique extraordinaire.Comme quoi l’espoir est toujours permis dans ce monde de brutes qui croient donner l’exemple.

    bilal
    29 mars 2013 - 23 h 14 min

    [email protected] je dois vous dire
    [email protected] je dois vous dire pourquoi j’ai un ressentiment vis-à-vis « des Tunisiens » et des petits bourgeois.
    En 2001 je mangeais souvent dans un restaurant tunisien à Aix-en-Provence et j’avais l’habitude car j’y étais un habitué de serrer la main à tout le monde .Un soir en rentrant je salue un couple et je tends ma main vers un homme d’une cinquantaine d’années et d’un geste de la main il m’a repoussé et a parlé en arabe d’un ton très sec.
    Il pensait que j’étais tunisien et voulait que je lui embrasse la main (c’était deux agents du consulat tunisien) je me suis mis en colère et sa collègue femme m’a menacé je lui ai dit que je n’étais pas Tunisiens et que j’allais me plaindre à l’ambassade Algérienne de Marseille, cela la vite calmait et elle est partie ! Voilà je ne les supporte pas eux et leur arrogance outrancière, voilà pourquoi je ne verserais pas une larme sur ce pays.

    Amcum
    29 mars 2013 - 19 h 54 min

    @ bilal: Effectivement, bien
    @ bilal: Effectivement, bien saisi !

    bilal
    29 mars 2013 - 19 h 15 min

    Amcum @De rien pas la peine
    Amcum @De rien pas la peine de me remercier et d’ailleurs je ne suis pas seule à le penser .quant à « 130 ans n’ont pas suffi aux Français pour vous éduquer. » bien sûr l’éducation c’est avant tout de retenir les leçons du passé et la France de par sa colonisation aurait dû nous alerter sur l’hypocrisie ambiante des soi-disant valeurs humanistes , c’est comme cela qu’il faut le comprendre. Quant au voisinage, normalement vous devriez être immunisé par  » votre culture et votre éducation  » l’histoire est parfois révélatrice de se recèle la véritable nature d’un peuple.

    Anonyme
    29 mars 2013 - 18 h 20 min

    ils est temps que les
    ils est temps que les algeriens comprennent ,il faut etres tres vigilant;on ne pas etres destabiliser par des conards des pays du golf orchestrer par les sionistes ; l algerien est mure;graces a nos services tres efficaces d r s;vive l algerie

    Amcum
    29 mars 2013 - 18 h 17 min

    @bilal : Merci beaucoup pour
    @bilal : Merci beaucoup pour ce commentaire !
    Je rentient moi aussi cette fameuse phrase: 130ans n’ont pas suffit aux Francais pour vous eduquer.
    Defendre l’Agerie et c tout ! Il est vrai aussi que le moisinage a aussi ses contraintes de contagion !

    inspektor Tahar
    29 mars 2013 - 17 h 23 min

    Je pense que l’Algérie devra
    Je pense que l’Algérie devra arrêter de faire confiance aux gouvernements bidons de la Tunisie et de la Libye…Chacun pour soit et Dieu pour tous….mais le plus important est de se détacher du moyen orient petit a petit toujours en regardant derrière son dos partout ou on va et avec tout ce que l on fait…La situation géopolitique, économique te sociale de la planète l exige actuellement

    axelpanzer
    29 mars 2013 - 16 h 28 min

    heureusement que la corée du
    heureusement que la corée du nord ,qui a dejà donné une dérouillée aux yankees dans les années cinquantes,et qui ne donne pas dans smartphones g4 mais dans les missiles à longue portée armés de tetes nuke ,tient tout ce beau monde en haleine,sérieusement!les journaux semblent ne pas faire dans l’alarmisme,mais la bombe leur sautera dans les mains ,au sens figuré bien sur!!!

    bilal
    29 mars 2013 - 16 h 02 min

    Je trouve à titre personnel
    Je trouve à titre personnel que vous prenez le sujet de la Tunisie trop à cœur. Ce sont aux Tunisiens de régler ce problème. Car à trop vouloir nous s’immiscer dans ce pays vous ne faites que de donner des arguments à ceux qui disent que « les enfants du pouvoir défendent leur intérêt ou leur bien dans ce pays ». Il faut défendre l’Algérie et rien d’autre. Ne pas oublier que les défenseurs de la laïcité en Tunisie était de mèche avec le pouvoir tunisien (surtout la bourgeoisie)ceux qui à une époque humilier le citoyen Algérien à leur frontière .Je répète je n’ai aucune haine contre les Tunisiens, mais ils ont tellement été arrogants avec nous ( nous on n’est éduqué, les Algériens sont des sauvages etc.)
    Que les services de sécurité algériens enquêtent sur des islamistes tunisiens, cela va de soi mais en aucun cas l’Algérie doit faire le sale boulot. Il est vrai que les Tunisiens nous ont aidés pendant la guerre de libération , mais également que Bourguiba a aussi emmerdé l’ALN en tunisien également
    C’est le peuple algérien qui s’est libéré par le sang de son peuple avant tout… La rédaction « d’Algérie patriotique » doit être clair dans ses engagements nationalistes et doit défendre l’Algérie et son peuple simplement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.