Medelci dénonce l’hypocrisie de Rabat

La campagne médiatique marocaine contre l'Algérie est «en contradiction» avec la volonté de l'Algérie et du Maroc «d'aller de l'avant», a affirmé, aujourd’hui lundi, le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci. «C'est une question que nous avons débattue avec nos frères marocains de manière extrêmement sereine. Nous faisons un constat qu'en effet l'ambiance créée par ces annonces médiatiques, surtout quand elles sont portées par une agence d'Etat, est en contradiction avec la volonté politique de l'Algérie et du Maroc d'aller de l'avant», a expliqué le ministre lors de son passage à l'émission «L'invité de la rédaction» de la Chaîne III de la Radio nationale. Il a souligné, dans le même cadre, que cette campagne coïncide avec la visite en Algérie et dans la région de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies chargé de la question du Sahara Occidental, Christopher Ross. Concernant la tournée que mène M. Ross dans la région, le ministre a espéré que cela «pourrait constituer une avancée entre les deux protagonistes, le Maroc et le Polisario». A une question sur l’ouverture des frontières algéro-marocaines, M. Medelci a précisé que cela relève d’une question «bilatérale» et c’est donc, a-t-il dit, «bilatéralement qu’il nous faudra trouver le chemin de la solution de cette question». S’agissant du jeune Algérien Islam Khoualed, détenu au Maroc pour une accusation d'«agression sexuelle» contre un jeune marocain, il a affirmé que «l’Algérie n’a pas l’intention de remettre en cause la souveraineté de la justice marocaine», précisant que c’est à cette dernière de «se prononcer». «Notre rôle à nous est d’exprimer, de manière constante et substantielle, notre solidarité à ce jeune et à sa famille, et nous l’avons fait et nous continuerons de le faire», a-t-il indiqué, tout en souhaitant que «le processus d’appel qui vient d’être introduit (par la famille du jeune Islam) pourra permettre à la justice marocaine de tenir compte de ce qui s’est passé réellement». «Les éléments d’informations en notre possession indiquent qu’il n’y a pas vraiment de quoi créer une situation de ce type-là pour les deux familles (concernées), encore moins pour en faire une question politique», a souligné le ministre, précisant, dans ce sens, que «nous ne voulons pas en faire une question politique».
R. N.
 

Comment (8)

    Ezzine
    2 avril 2013 - 13 h 40 min

    Le Maroc est un protectorat
    Le Maroc est un protectorat sioniste. Le peuple marocain doit d’abord lutter pour obtenir son indépendance et sa souveraineté escamotées par la monarchie alaouite. Le palais royal marocain ne fait qu’exécuter les ordres de ses maîtres. Il ne faut pas lui en vouloir.
    Le jour où il libérera par exemple ses deux villes Ceuta et Melilla sous occupation espagnole depuis des lustres, ce pays ne méritera-t-il pas ce jour là d’être traité avec respect et non comme un valet de pied de l’occident.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2013 - 12 h 51 min

    Hé ! moi Mr Medelci je
    Hé ! moi Mr Medelci je dennonce l’hypocrisie des décideurs algériens à vouloir pactiser avec le diable « marocain » à tout prix..au dépens de la souveraineté et des intérêts de l’algérie..les gagnants de cet mascarade..d’ouvertures des frontières avec satan (alias momo 06) c’est les narcotrafiquants,les trabendistes,les negriers,les proxénétes,les terroristes islamistes,la cia & sa soeur siamoise mossad..bref, l’algeriens patriotes et honnêtes..n’a rien à gagnés..mais beaucoup à perdre $.€.£.et même leur honneurs???




    0



    0
    Antisioniste
    2 avril 2013 - 5 h 50 min

    J’ai des amis marocains et
    J’ai des amis marocains et une grande amitié et ainsi qu’un grand respect règne entre nous. Dire que tous les marocain sont pour cette compagne anti algérienne est totalement faux et sert directement cette tentative désespérer des tenant du pouvoir au maroc dont les médias sont la vitrine et le porte parole. Qu’on le veuillent ou pas les marocain sont nos frères et sœurs, même si la partie juif/sioniste qui domine parmi eux se porte comme leur porte parole, il n’en ai rien du tous dans la réalité. Arrentons des deux coté d’être aussi enfantin soyons adultes et responsable.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2013 - 1 h 27 min

    Ah! si boumediene était
    Ah! si boumediene était encore là ..un mur serait déjà construit depuis longtemps avec ce maudit voisin..le président et son gouvernement doivent.s’avoir que les algériens..ne veulent pas que cette foutu frontière avec le maroc.. s’ouvre un jour..et ceux qu’ils ont..la nostalgie du maroc de leurs grand parents ou leurs parents tout court..je leur conseil..d’aller vivre la bas..et laissés les algériens tranquilles..dans leur pays




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2013 - 17 h 27 min

    Tout ce verbiage ne sert que
    Tout ce verbiage ne sert que les interets comme tjs,de ce qui peuvent ce servir ou voyager par avion..
    Liberez les peuples de 2 rives.!!!




    0



    0
    inspektor Tahar
    1 avril 2013 - 12 h 28 min

    Medelci dénonce l’hypocrisie
    Medelci dénonce l’hypocrisie de Rabat….Pas juste Rabat ya si Medelci….mais tous ceux qui vous donnent des bous bous en avant….et des coups de poignards par en arrière…Monsieur Medelci…You don’t get it…??? Vous ne comprenez pas qu’ils veulent mettre l’Algérie a feu et a sang…???? ouvre tes yeux et tes oreilles et arrête tes sourires enfantins…Tu n’as pas fréquente ces gens dans leur pays car tu ne t est jamais exile pour travailler a l’étranger pour gagner ta vie honnêtement….tu n as pas souffert en tant qu’ouvrier entre leurs mais….tu es un chouchou du gouvernement depuis que tu as quitte l’école secondaire




    0



    0
    ABDELAZIZ
    1 avril 2013 - 11 h 58 min

    Nous n’avons rien n’à
    Nous n’avons rien n’à attendre de bon du maroc tant que les rénes du pouvoir sont aux mains des sionistes friqués tel que pierre azoulay et ses acolytes,et rien n’à attendre de son peuple tant qu’ils sont soumis comme des esclaves à leur roitelet qui le vénerent comme un Dieu par peur ou par zéle…




    0



    0
    marekchi
    1 avril 2013 - 11 h 48 min

    Nous n’avons rien à dire ni à
    Nous n’avons rien à dire ni à discuter avec les marocains. leur compagne médiatique contre notre pays vaut l’eau.c’est parcequ’ils ont perdu tout espoir de se qualifier pour le mondial qu’il procède de cette manière. ha. JALOUSIE OBLIGE




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.