Poursuite des heurts à Ouargla, calme précaire à Laghouat

Le mouvement de protestation, qui a éclaté au chef-lieu de la wilaya de Ouargla mercredi dernier, suite à la publication de la liste d’attribution de logements sociaux, s’est poursuivi aujourd’hui vendredi avec des heurts dans certains quartiers de la ville, alors qu’à Laghouat, la tension enregistrée dans la commune de Hassi-Delaâ est retombée à la levée du jour. A Ouargla, des échauffourées ont eu lieu dans certains quartiers populaires, comme Rouissat, entre des manifestants et les forces anti-émeutes. Durant ces deux derniers jours, les émeutiers se sont pris à des édifices publics et aux sièges de sociétés, causant d’importants dégâts matériels. Les sièges de la BDL, de la direction de l’éducation de la wilaya, de la Cnep, de Mobilis et le parc communal ont été incendiés, certains en partie et d’autres entièrement. Les forces anti-émeutes ont tenté aujourd’hui de disperser la foule en colère, en usant de gaz lacrymogènes, en vain, puisque plusieurs foyers de tension étaient encore enregistrés dans l’après-midi. De sources informées, on apprend que le wali de Ouargla a décidé de geler la liste contestée des attributaires et de mettre en place une commission d’enquête pour tenter de ramener le calme dans une ville visiblement marquée par la violence des émeutes. Dans la wilaya de Laghouat, précisément dans la commune de Hassi Delaâ, des groupes de jeunes protestataires ont procédé, dans la soirée de mercredi à jeudi derniers, à la fermeture de la RN1 pendant plusieurs heures, au niveau de Tilghemt, au nord de Hassi R’mel, et de Rass El-Hadjra, et au tronçon reliant la RN1 au CW 232 de Hassi Delaâ. Défiant les élus, les jeunes protestataires ont récidivé le lendemain, jeudi, par la fermeture de la RN1 menant vers le sud du pays, au niveau du branchement menant vers leur localité. Tard dans la nuit de jeudi à vendredi, les protestataires arrêtés par les éléments de la Gendarmerie nationale ont été libérés et la route a été rouverte à la circulation.
Amine Sadek
 

Comment (4)

    Anonyme
    13 avril 2013 - 1 h 53 min

    @Brahim Hadou: je suis tout.à
    @Brahim Hadou: je suis tout.à fait d’accord avec vous!.ces bergers du (.)sont des pantins (iimbéciles) entre les mains..des wahabites sionistes,de l’otan.leurs projet..c’est de détruire..l’algérie. j’espère que les algériens sont majeurs et vaccinés




    0



    0
    00213
    12 avril 2013 - 20 h 56 min

    Très mauvaise méthode
    Très mauvaise méthode !
    .
    Maintenant qu’à chaque émeute ou manifestation le gouvernement répond favorablement et rapidement, et bien cela va devenir une habitude aux 4 coins du pays.
    .
    Le principe dans leurs têtes vides va être claire : On brule tout et ils acceptent tout !
    Ceci étant dit on retrouve toujours le même scénario avec un gouvernement qui se démène en ce moment (et exceptionnellement) et des élus locaux corrompus et incompétents qui bloquent tout.




    0



    0
    djel
    12 avril 2013 - 20 h 44 min

    Que les dirigeants, la classe
    Que les dirigeants, la classe politique et les décideurs font mal leur travail (Et c’est un euphémisme), c’est un fait. D’ailleurs il ne faut pas sortir de St cyr pour le constater. Dont acte. Mais de là, à casser le mobilier public, commettre des agressions, et s’en prendre aux force de l’ordre (qui ne font que leur travail), c’est tout simplement intolérable et tient de la voyoucratie.

    Manifestez ya Sidi, montrez votre désapprobation quant à la politique menée par le Président, le premier ministre et son gouvernement !!! Il n’y a pas de honte à exprimer son désarrois, mais pas par la violence, par l’esprit et le civisme !!!

    Dieu sait que je n’est pas d’estime pour notre Président, et la classe dirigeante de notre pays, mais instaurer la FITNA dans notre pays, non merci. L’Algérie a déjà donné, et on a des exemples dans la région des saloperies qu’entraîne la FITNA, et surtout les salauds qui sont derrière tout ça !!!

    J’ai nommé le Qatar, el Qardaoui et el Djazira.

    A cet égard, je vous invite vivement à visionner le très bel appel des savants de Jérusalem (El Kods), c’est tout simplement magnifique, empli de sagesse, et criant de vérité.
    Partagez au maximum cette vidéo, et faites passer.

    PS: Wallahi qu’en écoutant cet appel, j’ai pleuré pour le pauvre peuple syrien, qu’Allah les gratifie de la victoire contre l’oligarchie sioniste, contre ces islamo-fascistes, et qu’ils retrouvent la paix inchallah.
    Amine, Amine, Amine.

    http://www.youtube.com/watch?v=m_1QMybyYrc&list=PLtKY2As8-ulD8QObisqqgckG9u7rVM8hX&index=14




    0



    0
    Brahim Haddou
    12 avril 2013 - 19 h 42 min

    les doléances de logements,
    les doléances de logements, emplois etc,ne sont que des pretextes pour les agitateurs qui sèment le b… les pouvoirs doivent agir avec fermeté contre les fauteurs de troubles. d’où l’importance que les pouvoirs doivent légiférer contre ces délits en prevoyant des sanctions stricte contre les reponsables des atteintes à l’ordre public menacant la sûreté de la nation. les démarches violentes injustfiables, des charlatans sont désavouées par la majorité de la population. mais on peut compter sur l’esprit patiotique de la population pour qu’elle continue à mettre hors-jeu ces charlatans. que nos ennemis cessent de prendre leurs désirs pour des réalités en pensant qu’on sera rejoint par le déluge arabe, ils sont déjà assez « endettés » avec leurs multiples pronostics de scenario qu’ils ont emis contre notre pays et qui ont tous échoués.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.