Qui a autorisé l’importation massive de livres subversifs du Qatar en Algérie ?

Des dizaines de titres édités par le Centre arabe de recherche et d’études politiques, dont le siège est à Doha, capitale du Qatar, sont actuellement exposés dans les librairies d’Alger. Inconnue en Algérie, ce centre, créé en 2012, propose des ouvrages ayant pour thème central le «printemps arabe», traité sous divers aspects, mais qui ont tous une orientation politique claire : La question des minorités dans le monde arabe, L’expérience révolutionnaire tunisienne, Les élites syriennes et leur rapport avec le Liban, Les perspectives de la révolution syrienne sont quelques titres illustratifs de ces textes vraisemblablement commandés. Ouvrages collectifs ou signés par des auteurs connus, comme le Syrien Burhan Ghalioun, l’ancien président du Conseil national syrien, créé en 2011 par le Qatar, ou l’omniprésent intervenant palestinien Azmi Bichara, un habitué de la chaîne Al Jazeera et lui aussi très proche du Qatar qui en fait un vrai porte-parole médiatique. Il en est le directeur. Cet arrivage massif, qui domine désormais le rayon réservé aux ouvrages en langue arabe dans certaines librairies d’Alger, laisse perplexe. Le mystère reste entier notamment sur la filière de distribution et surtout d’importation de ces livres de propagande. Cela s’apparente à une campagne ciblant une population restée jusqu’ici rebelle au discours subversif exporté par le Qatar, par divers moyens et sous différentes formes. Une campagne qui rappelle l’invasion «culturelle» saoudienne en Algérie, à travers des livres religieux qui continuent, d’ailleurs, à inonder le marché algérien, notamment à l’occasion du Salon international du livre d’Alger, à la différence qu’une partie de ces ouvrages étaient, d’emblée, interdits par les autorités pour des motifs bien justifiés.
R. Mahmoudi
Remarque : cet article a été publié sous un autre titre. Nous le reproduisons dans une autre rubrique en raison de la gravité du sujet.

Comment (24)

    rabie
    22 mai 2013 - 14 h 19 min

    Quand on sait qu’un seul
    Quand on sait qu’un seul livre de l’école chiite ne peut pas franchir les murs hermétiques de nos ports et aéroports,on se pose quand même la question de savoir comment ces tonnes de livres de la subversion arrivent dans nos librairies toutes tenues par des anciens repentis et barbus d’occasion,dont l’amour de la patrie n’a d’égal que ce qui se trouve dans leurs poches .La réponse est à méditer ? Que font les ministères des affaires religieuses , de l’intérieur et de la culture pour ne parler que de ceux-ci ? Ils auraient pu s’entraider comme ils le firent pour avoir pu censurer plus de 400 titres aux derniers salon du livre !!!!!




    0



    0
    Nasser
    16 avril 2013 - 23 h 45 min
    Anonyme
    14 avril 2013 - 15 h 32 min

    Comment ces livres pourris
    Comment ces livres pourris ont franchi nos frontières???,Qui à donné l’autorisation???,leur ami président???, y’a des brebis galeuses au seine des services de sécurités???,des douaniers complices???ou incompétents???,par l’intermédiaires de qui ces libraires,ont reçus cette saleté de livres???.il faut une enquête …mais pour commencée..tout les libraires,qui ont cette saloperi de livres dans leur commerces..doivent êtres condamnées




    0



    0
    Vérité
    14 avril 2013 - 6 h 46 min

    Ces « livres » visent à abrutir
    Ces « livres » visent à abrutir la société, à l’endormir, à le transformer dangereusement pour qu’elle ai des dents contre sa patrie
    Le Peuple algérien sait où se donner de la tête face à l’ampleur du mensonge des manipulations et révélations spécialisés par les presses et médiats INTERNE ET EXTERNE et sur le net la toile WEB ainsi que par les maisons d’ édition des livres en arabe douteux depuis plus de plusieurs années.

    Attention au mensonge et la propagande des livres et médias.

    C’est pourquoi Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    13 avril 2013 - 17 h 59 min

    soyez vigilant il ne faut
    soyez vigilant il ne faut dormir sur les deux oreilles, le pays est visé par ces criminels des pays du golfe et leurs supplétifs traitres de l´intérieur. attention ce printemps criminel c´est une espéce de malédiction???. si non vous souffrez. ne comptez pas non plus sur les partis politiques corrompus et assoiffés de pouvoir. vigilance…. les pseudo parti politiques ils veulent que leur intérêt ???. le multipartisme c´est la destruction, c´est une mossiba.




    0



    0
    Bob switch
    13 avril 2013 - 16 h 58 min

    il faut les laisser braire
    il faut les laisser braire ….




    0



    0
    Raselkhit
    13 avril 2013 - 15 h 49 min

    Il n’est plus possible de
    Il n’est plus possible de tolérer la moindre faille .C’est une attaque bien ciblée contre l’Algérie .C’est comme cette série de vidéo sur les fameux réseaux sociaux avec des discours flamboyant de Alilou Belhadj en voulant faire croire aux jeunes Algériens que ces discours sont tenu à la Mosquée d’Aprtoval à Kouba .Moi qui suit Koubéen de 3ème génération je n’ais pas rencontré Alilou depuis une éternité à Kouba si ce n’est dans la rue comme simple piéton




    0



    0
    hiziya
    13 avril 2013 - 11 h 26 min

    oui; il faut agir contre ces
    oui; il faut agir contre ces gens alignés à israel ,
    l’algérie est visée par ses queataris et ses khaligites ,ces traitres de tout principe humain ou vertue religieuse,je crois maintenant nous sommes obligés d’agir en connaissences de cause lorsque nos jeunes sont visés par cet ouragan de livres qui innonde le marché de livre alors que nos écrivains ne peuvent meme pas faire une seule fois un débat ou une présentation de leurs livres combien patriotique..je me demande qui commande ce bled?




    0



    0
    AnonymeKELAM
    13 avril 2013 - 11 h 04 min

    le loup ce trouve dans la
    le loup ce trouve dans la bergerie;
    prendre ,ce salopard qui a laissé passer ces conteneurs, pqar les t… et le pendre:car c’est un ennemie de toute l’ALGERIE,il veut les troubles et met de l’essence.




    0



    0
    zad
    13 avril 2013 - 10 h 18 min

    Demandez à boutef l’ami des
    Demandez à boutef l’ami des bédouins ravageurs CHASSEURS D’OUTADES APHRODISIAQUE qui leur a ouvert les portes et fenêtres pour saborder l’Algérie ;actuellement proche du chaos.
    le sdeukl pays que boutef à dispensé de propramme scolaire algérie c’es bien les saoudiens pour mieux implanté leur idéologies dévastatrices..

    Il raméne SES amis qataris pour un projet qu’il refuse à rebrab d’invertir sous prétexte de devrnir un Berlusconi.




    0



    0
    axelpanzer
    13 avril 2013 - 10 h 01 min

    qui a authorisé ?Premierement
    qui a authorisé ?Premierement il y a la rien du tout khalida messaoudi,et puis sellal était la bas il n y apas longtemps ,il a du faire des consessions !
    et puis quand vous avez ce president de senat, un baathiste convaincu,les portes de la ville seront ouvertes,grandes ouvertes!!!
    maintenant il ne reste plus qu’a les distribuer gratuitement aux chomeurs du sud!!!




    0



    0
    Anonymezebra
    13 avril 2013 - 9 h 51 min

    Jusqu’à quand peuvent-ils
    Jusqu’à quand peuvent-ils nous mettre en désaccord. Il vaut mieux s’orienter vers les autres langues puisque ces écrits sont en Arabe. Ecrit, livres …les algériens ne sontpas de fervents lecteurs à ce que je sache.




    0



    0
    Ezzine
    13 avril 2013 - 9 h 37 min

    y-a-t-il un chérif dans la
    y-a-t-il un chérif dans la ville ?




    0



    0
    00213
    13 avril 2013 - 9 h 27 min

    Les dollars du Qatar ont une
    Les dollars du Qatar ont une grande capacité de subversion.
    Et les services secrets devraient commencer à enquêter en interne et cela au plus haut niveau. Surtout quand on sait que c’est le chef de protocole de Khadafi (très proche de lui) qui a était une pièce maitresse de la destruction de la Libye.
    .
    C’est malheureux à dire mais pour la cupidité et e matérialisme des algériens font qu’ils sont plus préoccupés par leurs « Clio 4 bel clima ou li jante » ou bien leurs « Salon avec plafond en plâtre marocain ».
    De plus les librairies sont en quasi faillites du fait du désintéressement total des algériens à l’égard de la lecture.
    .
    Pour une fois nos tares nous rendent aseptisés contre la propagande…




    0



    0
    inspektor Tahar
    13 avril 2013 - 9 h 19 min

    Qui a autorisé l’importation
    Qui a autorisé l’importation massive de livres subversifs du Qatar en Algérie ? Comme la plupart des dirigeants algériens n ont pas termine leur cours secondaire et avoir lu dans l histoire de la Grece antique  » Le Cheval de Troie « ils laissent tout passer aveuglés par les pétrodollars des emiratis….Comme disent les Allemands: Das Geld Refiert die Welt….who gives a shit sur les milliers de livres qui inondent le marche de la lecture au pays….




    0



    0
    An
    13 avril 2013 - 8 h 21 min

    AP, se ne doit pas être bien
    AP, se ne doit pas être bien compliqué de savoir qui a autorisé l’entrée de ces livres sur le territoire national, Il faut braquer vos projecteur sur cette ou ces crap.les pour que tous les Algériens sachent qui travaille pour la qatar et en même temps contre nos propres intérêt, « allez un nom ».




    0



    0
    Anonymeva
    13 avril 2013 - 4 h 07 min

    c’est a se demander quelle
    c’est a se demander quelle est l’orientation politique reelle de nos dirigeants




    0



    0
    inspektor Tahar
    13 avril 2013 - 0 h 19 min

    Une maison d’édition qatarie
    Une maison d’édition qatarie inonde les librairies algériennes…Étant ingénieur/vétérinaire a Oran, j ai lu la plus grande partie de ces oeuvres et j ai découvert l avance phénoménale des Qataris et moyen orientaux sur les recherches et réalisations de ces pays dans le domaine de l espace. Ils ont dépassé tous les occidentaux dans  » les vols  » dans l espace …Arabo musulman. Grâce a eux, alors j ai décidé dans la région d Oran, a apprendre au chèvres de chez nous, a  » voler  » le plus haut possible




    0



    0
    Nasser
    12 avril 2013 - 21 h 39 min

    Si tel est le cas, alors il
    Si tel est le cas, alors il doit y avoir des complicités et félons au plus haut niveau de l’État.
    Ils seraient donc puissants au point ou même un ministre ne peut rien faire ou serait carrément complice. S’ils ne sont pas au courant, alors qu’ils fassent une enquête et sanctionnent les fauteurs.
    Est-ce que le Qatar permet les livres qui fustigent les monarchies ou les livres qui mettent à nu les dessous de ce « printemps arabe » en particulier le rôle destructeur de l’Arabie Saoudite et du Qatar dans le financement des terroristes en Libye, en Syrie, en Égypte et ailleurs.
    S’ils peuvent corrompre de hautes personnalités politiques en Occident pourquoi il ne le peuvent pas dans le monde dit arabe (ils le font déjà) dont l’Algérie.
    Nos services de sécurité doivent se pencher sur ce problème au plus vite!! La liberté d’expression? Foutaise avec des régimes monarchiques pareils!!




    0



    0
    Vérité
    12 avril 2013 - 18 h 57 min

    Une partie de ces ouvrages
    Une partie de ces ouvrages étaient, d’emblée, interdits par les autorités pour des motifs bien justifiés.
    Alors pourquoi ils ce trouve bien achalandé sur les vitrines du centre d’Alger ?

    Les manipulations et révélations spécialisés par les presses et médiats INTERNE ET EXTERNE et sur le net la toile WEB ainsi que par les maisons d’ édition des livres en arabe douteux depuis plus de plusieurs années.

    Attention au mensonge et la propagande des certains livres en arabe en particulier et médias.




    0



    0
    Vérité
    12 avril 2013 - 17 h 58 min

    Une maison d’édition qatarie
    Une maison d’édition qatarie inonde les librairies algériennes

    Le Peuple algérien sait où se donner de la tête face à l’ampleur du mensonge des manipulations et révélations spécialisés par les presses et médiats INTERNE ET EXTERNE et sur le net de la toile WEB ainsi que par les maisons d’édition des livres douteux depuis plus de plusieurs années.
    Attention au mensonge et la propagande des médias
    C’est pourquoi Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance.




    0



    0
    Brahim Haddou
    12 avril 2013 - 15 h 32 min

    pour le bien de la nation et
    pour le bien de la nation et de la société algerienne, le marché du livre qatari doit rapidement être démantelé pour juguler la prise de places d’ouvrages « qataris » chez nous. ils contiennent des caractères propagandistes. nous n’avons pas de leçons d’instrutions et de savoir à recevoir des arriérés qataris et saoudiens qui ne savent pas ce que c’est la culture, le rafinnemet, intelligence,ouverture d »esprit etc. ces « livres » visent à abrutir la société, à l’endormir, à le transformer dangereusement pour qu’elle ai des dents contre sa patrie. les « livres » de propagande sur la mascarade intitulée « printemps arabe » ainsi que le reste, doivent être saisies et retirées, ils ne faut pas qu’ils soient en vente chez nous.l’integrisme heretique est rejetée par la majorité des algeriens, on doit être vigilant, ne pas laisser les yaoudiens et chiataris ressusciter cet hydre et faire de nous des sous-être, sujets sans scrupules, comme le sont les chiataris et yaoudiens.




    0



    0
    Mohamed
    12 avril 2013 - 14 h 57 min

    Assalaam aleykom,
    very strong

    Assalaam aleykom,

    very strong discovery. AP is really vigilant masha Allah. May Allah protect the remaining countries of turning into pro zionist countries, ameen.

    Mohamed from Nador




    0



    0
    salim
    12 avril 2013 - 14 h 43 min

    Cela prouve qu’il y a des
    Cela prouve qu’il y a des complicité algériennes en haut lieu.

    Ces comportement sont à classer comme une trahison vis à vis du pays et du peuple algérien.

    Le citoyens subissent un endoctrinement par tous les moyens.
    Et nous avons chez nous des cadre qui se disent algériens au service de leur pays mais dans la réalité font le travail d’autres en appliquant un programme étranger au sein de leur compatriotes.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.