Emigration : une mission parlementaire française à Alger

Une délégation comprenant des membres de la mission d’information sur les immigrés âgés de l’Assemblée nationale française se rendra en Algérie les 12 et 13 mai prochains. La délégation, composée de  Denis Jacquat, président, député de Moselle (UMP), Alexis Bachelay, rapporteur, député des Hauts-de-Seine (SRC), Mme Danièle Hoffman-Rispal, vice-présidente, députée de Paris (SRC), Philippe Vitel, vice-président, député du Var (UMP), Mme Hélène Geoffroy, secrétaire, députée du Rhône (SRC) et Jean-Christophe Lagarde, secrétaire, député de Seine-Saint-Denis (UDI), examinera les «liens (des émigrés algériens) avec les pays d’origine», nous apprend un communiqué du Parlement français transmis à notre rédaction. La délégation s’entretiendra, à Alger, avec le secrétaire d’Etat algérien chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Belkacem Sahli, avec des parlementaires algériens de la commission des affaires sociales et des responsables des caisses de sécurité sociale et des ministères sociaux. Pour rappel, la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale a créé, le 20 novembre 2012, une mission d’information sur la situation des immigrés âgés. La mission d’information a décidé de centrer ses travaux sur les immigrés des pays tiers à l’Union européenne âgés de plus de 55 ans. Elle examine notamment leurs conditions d’accès aux droits sociaux, aux soins et au logement, et plus généralement les conditions de leur intégration, ainsi que la situation particulière des personnes résidant dans des foyers de travailleurs migrants. Parallèlement aux auditions à l’Assemblée nationale, la Mission se déplace sur le terrain, d’où cette visite dans notre pays.
Sarah L.


 

Commentaires

    Anonyme
    6 mai 2013 - 9 h 00 min

    Maintenant que les vieux sont
    Maintenant que les vieux sont tous en train de casser leurs pipes dans des foyers pourris sonacotra, nos élus arrivent avec leurs gros sabots. Le MEDEF est certainement en recherche de main d’œuvres pas chères et corvéables a merci, d’où leurs venus.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.