L’AIE annonce un «choc» pétrolier dans les cinq prochaines années

La nouvelle a de quoi inquiéter l’Etat algérien. Le cours du pétrole connaîtra dans les mois et années à venir une baisse conséquente, selon les prévisions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) contenues dans son rapport annuel rendu public aujourd’hui mardi. La principale cause est la faible demande saisonnière due à la crise financière internationale persistante, notamment en Europe. Les prévisions de croissance mondiale, toujours inchangées, restent négatives pour le marché pétrolier, ajoute l’Agence. Mais l’élément le plus influent est l'exploitation du pétrole non conventionnel (de schiste) en Amérique du Nord qui va créer, selon le rapport de l’AIE, une véritable onde de choc pour le marché pétrolier mondial, comparable dans ses effets à la hausse de la demande chinoise pour l'or noir. L'AIE prévoit ainsi que la capacité de production de pétrole brut planétaire augmentera de 8,3 millions de barils par jour (mbj) entre 2012 et 2018 pour atteindre 103 mbj, des projections globalement un peu plus élevées que dans son précédent rapport semestriel. Parallèlement, la demande devrait augmenter de 6,9 mbj, à 96,68 mbj. En plus clair, il y aura plus de pétrole sur le marché mondial, ce qui provoquera automatiquement une chute vertigineuse de son prix. Selon l'agence, qui émane de l'OCDE et défend les grands pays consommateurs d’énergie, la croissance des capacités de production proviendra pour 6 mbj de pays hors Opep, et parmi ceux-ci, pour 3,9 mbj de l'Amérique du Nord. «Cette montée en puissance du brut nord-américain va transformer le marché du pétrole dans les cinq prochaines années de façon aussi significative que la hausse de la demande chinoise d'or noir l'a été au cours des quinze dernières années», estime encore l'AIE. L’Algérie qui dépend entièrement de ses exportations d’hydrocarbures, qui représentent 98% des exportations globales, risque de connaître une grave crise, comparable à celle vécue dans les années 80 et au début des années 90. Une forte baisse du cours du pétrole sur le marché international aura une grave incidence sur les finances publiques et compromettrait tout projet de développement dans notre pays. L’après-pétrole, dont on parle depuis de longues années, n’a jamais été préparé. Il y a un grand risque d’explosion dans un pays déjà suffisamment miné par diverses tensions.
S. Baker
 

Comment (5)

    00213
    15 mai 2013 - 8 h 29 min

    Exploitation des ressources
    Exploitation des ressources d’hydrocarbure non-conventionnel n’est qu’un leurre.(la ruse encore la ruse)
    .
    D’autant plus que tous les coups ultérieurs sont immenses (et souvent négligés à l’étude comme dans les centrales nucléaires) , car les puits forés doivent être par la suite traités spécifiquement et c’est à partir de là que la rentabilité devient improbable.
    Les deux principaux lobbyistes (société Schlumberger et les USA) négligent aussi tout le volet environnemental alors que lors de l’incident de la plateforme pétrolière Deepwater, qui a provoqué une marée noire « classique », BP a été condamner à 4,5 milliards de dollars d’amende et d’autres innombrables procédures sont encore en cours !
    .
    Ils veulent influer sur les cours du pétrole et du gaz pour paralyser l’économie des 3 plus grands ennemis de l’impérialisme : Russie, Iran et par ricochet la Chine.
    Et accessoirement couper les vivres du dernier pays arabe souverain et encore debout : L’Algérie.
    .
    Notre seule croissance interne (en utilisant notre pétrole pour notre industrie) peut donner des vertiges aux plus grands économistes si nous avions la possibilité d’être entièrement AUTONOME et donc supprimer toute importation.




    0



    0
    amyne
    14 mai 2013 - 22 h 18 min

    PFFFF…UNE ETERNELLE
    PFFFF…UNE ETERNELLE GUERRE MEDIATIQUE…DOMMAGE QUE L ALGERIE DE BOUTEF NE S EST PAS PREPAREE A CELA….
    A PART L ENTV ENNAHAR ET AUTRES…WALOO…..

    ET DIRE QUE L ALGERIE A GAGNE LA BATAILLE D OUM DORMANE CONTRE L EGYPTE …AVEC LA SEULE MOBILISATION CIYONNE DE JEUNES INTERNAUTES….POUR FAIRE FACE A TOUT L ARSENAL TV MEDIATIQUE DE MOUBARAK ET LES PHARAON D EGYPTES

    waktach iffikoo taaweana……nos vieux dinausores avec des stylos…




    0



    0
    salim
    14 mai 2013 - 18 h 39 min

    A nos députés et autres hauts
    A nos députés et autres hauts responsables qui se tapent des salaires mirobolants. Faites ressortir ce que vous avez dans la caboche pour justifier vos salaires. Sinon c’est la galère.

    Comme le salaire a été augmenté, sans justifications réelles de vos compétences, comme il sera rabaissé avec cette fois-ci avec une justification de « votre incompétence » à mettre en valeur et à exploiter toutes les ressources et richesses du pays.

    Elles sont là et elles dorment par ce que vous dormez.

    Quand on n’est pas à la hauteur d’un travail, on ne cherche pas à se « caser coute que coute », on démissionne par honnêteté envers soi même.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    14 mai 2013 - 13 h 51 min

    L’AIE annonce un «choc»
    L’AIE annonce un «choc» pétrolier dans les cinq prochaines années….Exacte si la population mondiale atteint un taux  » 0  » de croissance démographique ce qui n est pas le cas et ne sera pas le cas et si l’Asie arête de construire des véhicules automobile. Les commandes d avions commerciaux ne fait qu augmenter partout…Il est certain que toutes sources d’énergie escomptes les USA pourront produire plus que l’Arabie Saoudite…tout le reste n est que spéculation pour manipuler les prix sur les bourses internationales…




    0



    0
    zyriab
    14 mai 2013 - 13 h 00 min

    Depuis de trés longues années
    Depuis de trés longues années on prévoyait la fin de la rente pétrolière et les responsables syndicaux comme M.Merabet ne veulent toujours pas comprendre que les salaires ne peuvent plus être payés du’une manière inconsidéré et il est grand temps de produire quelque chose en contrepartie de l’argent reçu .Le personnel médical qui laisse mourir les malades les enseignants qui mettent en danger l’avenir de toute la nation .ETC…Quand allons nous prendre conscience que seul notre travail peut nous assurer un salaire mérité D’autre part il faut aprendre ce que signifie le mot travail Dans le monde capitaliste les travailleurs acceptent les baisses de salaires de 20 à 50% pourvu qu’ils ne soient pas licencié chez nous on continue à demander des 1 6heures d’heures supplémentaires par jour




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.