Ministères ou partis ?

Le ministre de la Communication a-t-il voulu démissionner de son poste en signe de protestation contre les «injonctions» visant des militants de son parti qu’il a voulu placer à des postes de responsabilité au niveau de son ministère ou par aveu d’échec ? Car si c’est pour exprimer sa solidarité avec les cadres qui ont été forcés à démissionner récemment, comme l’ancien animateur de télévision Slimane Bekhlili, ce serait un précédant grave. Donner la primauté aux intérêts du clan ou du parti, à ce niveau de responsabilité, augure d’une dérive dangereuse. Et on imaginerait bien la situation si cela se généralisait. C’est bien malheureusement le cas. D’autres portefeuilles ministériels sont aussi concernés par ce qui s’apparente à un vrai scandale politique, comme ceux que dirigent Amar Ghoul et Amara Benyouynès qui, à la différence des autres ministres de «l'ancienne école», ne s’en cachent pas. Ils limogent à tour de bras pour placer des cadres de leurs partis respectifs, comme si un ministère était une structure partisane. Mais il faut dire que c’est une très vieille méthode, héritée du temps du parti unique, que les nouveaux partis ne font que perpétuer au nom de la politique dite de la participation qu’ils confondent avec la politique de l’entrisme. Une méthode qui a permis, par exemple, à un parti islamiste comme le MSP, même après avoir quitté le gouvernement, de garder le monopole sur le secteur de la pêche depuis plus de quinze ans. Cette pratique est tellement ancrée dans les mœurs qu’il faudrait du temps pour l’éradiquer. Il est grand temps que le pays instaure de nouvelles mœurs politiques et redéfinisse totalement la conception de l’action politique. Ce n’est pas demain la veille.
R. Mahmoudi

Comment (2)

    amyne
    14 mai 2013 - 23 h 06 min

    daccord…entierement
    daccord…entierement daccord… sinon
    voyons..l usma a eu sa deuxieme coupe en 15 jour..à la tribune officielle on pouvait voir le lobby du BTP…H…en ALGERIE

    ETRHB. HADAD……GHOOL…ET MEM LESSIEUR SELLAL DONT LE FRERE EST UN AVOCAT D AFFAIRE…DE BEAUCOUPS D ENTREPRISES BTP ALGERIENNE ET ETRANGERES..COMME TODINI….ETC
    CONCLUSION LE LOBBY DES TEXAN SONTRACH QUI A BRILLEE PAR SON ABSCENCE LE JOUR DE LA FINALE PERDUE DE LA COUPE D ALGERIE
    AVEC BOUTEF ET KHELLIL A ETE ABSCENT ET EFFACE AUOURDHUI

    ON NE SAIT PAS ENCORE CEQUI SE TRAME ENCORE…..POUR CET ETE ET LE RAMADHAN….RABI SETTAR..QUAND ON SAIT QUE LE DESTIN DE L ALGERIE……………..




    0



    0
    Amcum
    14 mai 2013 - 14 h 49 min

    …. Il est grand temps que
    …. Il est grand temps que le pays instaure de nouvelles mœurs politiques et redéfinisse totalement la conception de l’action politique. Ce n’est pas demain la veille …

    À mon avis, ceci est tout juste impossible à mettre en œuvre c’est à l’encontre de la dynamique actuelle des événements.

    Le gouvernement est incapable de régler les choses les plus évidentes comme par exemple d’implanter de nouveaux centres urbains au lieu de cités dortoirs de 1 Million de logements… Je vois mal comment il peut assoir une stratégie pour de nouvelles mœurs politiques. Effectivement, ce n’est pas demain la veille…

    L’intelligence est complètement écartée dans notre système de gouvernance. Après la légitimité historique pour laquelle j’ai beaucoup de respects, ca va être la légitimité financière du bazar pour tenter de réparer l’incompétence de la légitimité historique. Dire que l’Algérie a bien formé ces enfants et continue a le faire même en 2013 quoi qu’on dise. Je le dis en connaissance de cause.

    A quand la légitimité des compétences ?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.