Les étudiants français débattent de la guerre d’Algérie

Une association estudiantine française, l’Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg (AFGES), organise le 23 mai prochain à l’université de Strasbourg un débat sur le rôle des étudiants de Strasbourg durant la guerre d’Algérie dans cette région de France. Selon l’association estudiantine, et afin de permettre une analyse complète mais également impartiale de ces faits historiques, cet échange sera animé par l’historien Yves Frey, auteur notamment de La Guerre d’Algérie en Alsace, un livre dans lequel plusieurs chapitres sont consacrés au rôle joué par les étudiants lors de cette guerre. L’AFGES rappelle qu’elle avait joué un rôle important durant la guerre d’Algérie, notamment en ce qui concerne la mobilisation des étudiants pour la défense des sursis d’incorporation et la solidarité avec les étudiants algériens. Tout comme elle rappelle avoir combattu l’OAS (Organisation de l’armée secrète) à partir de 1961, ce qui a valu au domicile de son président de 1961-1962, Dominique Baas, d’être la cible de coups de feu.
Amine S.

Comment (5)

    Anonyme
    19 mai 2013 - 11 h 07 min

    Non, S Amine je refuse votre
    Non, S Amine je refuse votre mépris ! soit vous censurez toute ma réaction soit vous la laissez passer, l’amputer de l’essentiel comme vous l’avez fait montre qui vous êtes : un adepte digne du régime FLNesque des années 70  » tout va bien !  »
    Honte à vous !




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 9 h 52 min

    Je suis certain que cette
    Je suis certain que cette association arrivera a dénichez la vérité si on demande le concours des anciens militaires qui ont participez a cette guerre et qui a commencer depuis 1830 . Je vous raconte une histoire réelle un cousin berbériste il a écrit a l’époque genre d’un livre en langue berbère mais en même temps il milite pour la cause il a était voir un ami a lui au environ de TIZI RACHED il a été interpeller par un officier de l’arme française ce dernier lui dit comment tu ose te déplacer sans nous avertirent et le cousin lui répond vous qui venez de l’Alsace qui s’est qui vous a permis de venir en Kabylie il a était tuez pendant la révolution.




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 9 h 00 min

    En France au moins on débat
    En France au moins on débat et … librement ! est-ce le cas en Algérie ? NON !

    On a battit une Algérie « moderne » sur du mensonge et ça continue mais chaque fois qu’un algérien ouvre des livres ailleurs ou pire, ouvre une feuille d’archive, la première réaction est de se sentir immédiatement trahit par un état qui lui a menti du bout au bout révolté, il remet alors tout en cause et commence, hélas, à douter de tout.




    0



    0
    salim
    19 mai 2013 - 6 h 38 min

    Le jour ou les français
    Le jour ou les français regarderons réellement bien en face la réalité de la guerre d’Algérie, ce jour là leurs pendules seront bien à l’heure.

    Beaucoup de nostalgiques, de chauvins et de racistes qui ne cessent de rabâcher, alors que le pays est indépendant de puis plus de 50 ans.Et plus grave, ils ne cessent de réclamer sur certaines choses alors que le pays ne leur a jamais appartenu, ni été un territoire français de plein droit.
    Ils oublient que l’Algérie est un pays qui a été conquis, colonisé et occupé suite à un subterfuge (coup d’éventail) par la violence qui a entrainé plus de 10 millions de morts depuis 1830.




    0



    0
    ABDERRAHMANE
    18 mai 2013 - 18 h 12 min

    peut on assister etant un
    peut on assister etant un citoyen algerien et français




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.