Les salafistes algériens veulent une police islamique

Les salafistes algériens veulent créer une police islamique qui serait chargée de ramener sur le bon chemin, selon leur définition, tous ceux qui s’en écarteraient. Cette information est loin d’être une blague. Elle est contenue dans une lettre adressée aux autorités du pays par une organisation qui se fait appeler «Front de la renaissance libre islamiste salafiste algérienne» et signée par un certain Abdelfattah Zeraoui Hamadache El-Djazaïri. La lettre accuse les autorités d’avoir abandonné cette fonction de police islamique et, donc, il faut y suppléer, d’autant plus que, selon les salafistes, les manifestations «contraires à la morale islamique» se multiplient. Ce que veulent les salafistes, c’est consacrer par la loi leurs pratiques illégales de tous les jours. Là où l’occasion leur est offerte par le laxisme des autorités justement et là où ils se sentent en force et impunis, ils tentent d’imposer leur loi en l’habillant de considérations religieuses qui consistent en leur interprétation de l’islam. L’Algérie est déjà passée par ce chemin à la fin des années 80 et le début des années 90, quand les islamistes patrouillaient dans les rues à la recherche des citoyens qui jouent aux cartes ou des filles ou femmes qui sortent dans la rue sans hidjab. Ils ne se contentent pas d’essayer de les convaincre par «la bonne parole» mais usent très souvent de la violence verbale et physique. Armés de gourdins et d’armes blanches, ils se sentaient autorisés, en dehors de la loi, à imposer leur morale portant ainsi atteinte aux libertés individuelles reconnues à chacun par la Constitution. Devant leur échec, même en utilisant cette violence, les salafistes sont passés directement au terrorisme en n’hésitant pas à assassiner les personnes courageuses, de toutes conditions et de tous âges, qui leur tiendraient tête. Mais, y compris avec ces méthodes barbares, les Algériens ont résisté avec l’aide de leur armée et les ont mis en échec. Voilà donc une porte détournée que les salafistes veulent utiliser pour rendre légale leur police. Un article mis sur le site d’Algeriepatriotique (21 janvier 2013) a montré comment la complaisance des autorités en Grande-Bretagne a ouvert la voie à la constitution de cette police dans les rues de Londres et d’autres villes britanniques avec comme mission : ordonner aux hommes de s'abstenir de consommer des boissons alcoolisées et aux femmes la «pudeur», décrites les unes comme des femmes sans vertu allant jusqu’à les comparant à des «animaux nus», et les autres comme «des ivrognes». Les salafistes appellent cela veiller au respect des enseignements de l'islam, «envers et contre vous». Dernièrement, nous avons fait état (article du 13 mai 2013) de la campagne lancée par une organisation estudiantine inféodée au MSP d’Abderrezak Mokri, visant à obliger les étudiantes à porter le hidjab.
Des visées qui vont au-delà des frontières
Sans surprise, le «Front pour la renaissance libre islamique algérienne» se positionne du côté radical en se solidarisant avec Ansar charia, organisation salafiste tunisienne, qui prône la désobéissance civile et cherche l’affrontement avec les forces de sécurité. Dans un communiqué, l’organisation salafiste algérienne demande au président tunisien de donner toutes les libertés aux salafistes de Tunisie, y compris donc la liberté de ne pas respecter les lois en vigueur interdisant tout rassemblement dans les espaces publics. Dans un autre document, les salafistes algériens s’adressent à Ansar charia pour leur prodiguer des conseils tactiques dans la démarche visant à imposer l’hégémonie des islamistes sur la société et à prendre le pouvoir dans le pays. Il s’agit de 13 conseils tirés de l’expérience des salafistes algériens qui consistent, notamment, à appeler à agir graduellement, à ne pas s’impatienter, faire émerger des leaders, structurer les rangs, progresser par étapes étudiées … Les salafistes algériens ont compris que la force et la violence ne paient pas, ils reviennent aux pratiques clandestines et aux formes de pression sur les comportements des citoyens. Le message aux salafistes tunisiens est signé par Hamadache Zeraoui, qui serait, selon un de nos confrères, un ancien élément du GIA qui a fait la prison à Berrouaghia. Il se recycle dans l’activité semi-légale, puisque son organisation n’est pas agréée et ne pourra l’être en vertu des dispositions qui interdisent les partis fondés sur la religion. Mais encouragés sans doute par l’arrivée des islamistes au pouvoir dans les pays voisins (Tunisie, Maroc, Egypte) et leur activisme toléré en Libye, les salafistes algériens se préparent dans l’illusion que l’Algérie est un pays à prendre. L’islamisme politique en Algérie ayant majoritairement été récupéré et recyclé dans les rouages du pouvoir et de l’administration, et occupé également à faire de juteuses affaires, une de ses franges se croyant plus intelligente veut se mettre en situation pour éventuellement capter le mécontentement social et refaire le coup de la fin des années 80 et début 90.
Kamel Moulfi
 

Comment (33)

    lyes F.
    24 août 2013 - 9 h 20 min

    la France vous a bien eduqué
    la France vous a bien eduqué bandes de laches que vous etes !
    losers !!! chiens des gaullois !




    0



    0
    devastateur
    11 juin 2013 - 12 h 30 min

    la prochaine fois il aura pas
    la prochaine fois il aura pas de réconciliation on va les exterminer avec leur famille j’en es marre de voir ces singes




    0



    0
    Anonyme
    28 mai 2013 - 22 h 00 min

    Bien dit Nenuphar, marre que
    Bien dit Nenuphar, marre que cette religion nous soit imposée, ce débat stérile sur la religion c’est chiant, ce n’est pas intéressant, certains ne veulent pas de l’islam, ils vont nous l’imposer par la force, on ne veut pas être des hypocrites, on ne veut pas de cette religion tout court, voilà c’est dit, ça tourne toujours sur les mêmes conversations et les mêmes sujets c’est lassant, foutez nous la paix, on ne veut pas de cette secte.

    C’est une religion subie et non choisie et une religion subie entraînera forcément hypocrisie, c’est la religion d’état, mais ceux qui n’en veulent pas dans leurs vie c’est aussi leurs choix.




    0



    0
    Mohammed
    20 mai 2013 - 21 h 06 min

    Ô Mon Dieu ! cela me rappelle
    Ô Mon Dieu ! cela me rappelle le début du cauchemar Algérien des années 90.
    Ces hérétiques, ces ennemis de l’islam et des musulmans, leur place est bien en prison ou sous-terre.

    Depuis quelques temps, tous les traîtres de l’Algérie, tous les malpropres de tout genre, se manifestent chacun à leur façon pour tester les défenses de l’états et tenter de faire avancer leurs idées et leur forfaitures.

    On voit ceux qui ont appelé au meurtre contre le peuple Algérien récidiver de la même manière,utiliser le même langage et les mêmes outils : propagandes, jouer sur la fibre sensibilité religieuse, intimidations, …

    J’espère que l’état soit fort et intransigeant envers cet pègre d’islamistes à la solde des Sionistes et des ennemis d’Algérie.

    Que Dieu nous protège et nous procure force et courage pour combattre ces mécréants islamistes hypocrites.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    20 mai 2013 - 20 h 58 min

    pourquoi dans chaque
    pourquoi dans chaque commentaire on parle des kabyles, quece que ca veut dire? les kabyles sont des algeriens comme toute les régions. nous sommes un seul peuple, une seule nation, un seul drapeau. pourquoi cet héritages de vos ennemis colonialistes francais, le régionalisme,tribalisme,clanisme, racisme…ect H´CHOUMA. AYEB ALIKOUM. l´administration criminelle coloniale francaise s´étant, de tout temps, efforcée de jouer les kabyles contre les arabes. par contre elle n´est jamais parvenue a donner a ce régionalisme un contenu politique défini. mais elle contenait en puissance des germes dangeureux pour l´avenir. Allah yestor.




    0



    0
    amyne
    20 mai 2013 - 13 h 35 min

    pfff….pathétique..pour une
    pfff….pathétique..pour une république qui se devrait d etre respectée il n y a qu à réactivé réanimer les gardes de paix..les gardes champètre….DANS toutes les communes et les douar

    win rakoom yal aaqlines taa had lebled….




    0



    0
    h2 so4
    20 mai 2013 - 11 h 10 min

    pour anonyme
    j ai parlé de

    pour anonyme

    j ai parlé de la cellule cancéreuse si tu as saisi le message
    et apprends lire entre les lignes parfois et tout ira bien .




    0



    0
    h2 so4
    20 mai 2013 - 10 h 50 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 20. mai 2013 – 9:31

    je vous comprend pas .. kabyle??
    et qui parle de kabyles ? vous , peut etre, pas moi .
    moi je suis Algerien d origine et non un usurpateur !!

    oubien c est MISUNDERSTANDING si c est le cas,sorry !!




    0



    0
    Anonyme
    20 mai 2013 - 8 h 31 min

    Pour h2h04, qui appelle au
    Pour h2h04, qui appelle au meurtre du kabyle, on te dit : vient approche si tu penses qu’on va se laisser faire sur les terres de nos ancêtres, tu te mets le doigt dans l’œil, des gens de ton espèce ne trompent plus personne, les Algériens sont vaccinés contre de tels propos sectaires et racistes, cette mayonnaise ne prend plus y compris chez les « arabes » les plus arabisés de notre pays. Vous n’êtes qu’un mercenaire de l’impérialisme arabiste déjà défait idéologiquement et désormais sur ses propres terrains. ta secte appartient au passé, place à une Algérie nouvelle une Algérie de liberté de prospérité, d’authenticité de raison et d’humanité.




    0



    0
    Mansour
    20 mai 2013 - 7 h 45 min

    Les islamistes sont dans les
    Les islamistes sont dans les maquis,dans le commerce surtout informel,dans les administrations,dans la police et peut être même dans l’armée.La « reconciliation nationale » leur a ouvert des horizons qu’ils veulent boucher à tous ceux qui ne pensent pas et qui ne s’accoutrent pas comme eux.Ils se servent de la détresse humaine pour régenter la société à leur seul profit.Ils ont horreur de tout ce qui échappe à leur emprise qu’ils qualifient d’impies et promettent le paradis avec tous ses délices à ceux qui les suivent.Ils veulent faire de la terre un enfer pour les autres,mais eux accaparent des biens terrestres comme s’ils sont immortels.En attendant ils nous pourrissent la vie et je les ai vus se déchainer ce vendredi à Ain Benian contre de paisibles marchands de vin et de bière régulièrement installés depuis des lustres.Ils veulent peut être les transformer en marchands informels de drogue qu’ils vont contrôler en sous main.Et la marchandise ne manquera pas avec les semi-remorques qui nous viennent de leurs amis marocains.Qui sait,il y a certainement anguille sous roche,on interdit le vin pour le remplacer par le canabis et pour ces zombies ce n’est pas péché.




    0



    0
    Nasroche
    20 mai 2013 - 0 h 53 min

    C’est gens là sont à
    C’est gens là sont à combattre par les armes et la terreur




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 22 h 37 min

    Il faut accorder l’agrément à
    Il faut accorder l’agrément à cette milice salafiste et ouvrir un centre de recrutement, avec un salaire mirifique.

    Il faut recruter un maximum de candidats, puis les envoyer dans une caserne à Reggane pour formation. Une fois qu’ils y sont tous, il faut reprendre les essais nucléaires.




    0



    0
    abassi
    19 mai 2013 - 21 h 10 min

    Le Ziraoui en question n’est
    Le Ziraoui en question n’est qu’un voyou, repris de justice. Il tente le coup classique : la médiatisation qui rapporte ! et vous l’aidez en le mettant en ligne et en parlant de lui…c’est ainsi que Ali Belhadj est devenu célèbre : quand le journal « l’Horizon » lui ouvrait ses collonnes en 1989….à bon entendeur Salut !!!!!!!!!!




    0



    0
    Algérien
    19 mai 2013 - 18 h 34 min

    Il faudra créer une police
    Il faudra créer une police anti salafistes,ils sont trop loin du vrai islam de notre prophète MOHAMED (sala ALLAH aliyhi OUA selam).il faudra traiter ce mal qui ronge la société musulmane .Pourquoi ne pas créer une police de savoir,de créativité,de découverte scientifique,d’éducation ,etc,,,,,,




    0



    0
    Anonymeghorab
    19 mai 2013 - 18 h 17 min

    ils finiront brulés dans les
    ils finiront brulés dans les montagnes comme l’ex fis




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 18 h 07 min

    C’est effectivement ces
    C’est effectivement ces franges qui sont téléguidées pour être mis en orbite pour éventuellement exploiter le mécontentement social grandissant en Algérie et refaire le coup de la fin des années 80 et début 90. Il ne faut pas justement tomber dans l’illusion car cette fois-ci la manipulation des islamistes et de leurs suppôts chez nous et ailleurs est démoniaque. Elle est assurée par des spécialistes de l’insécurité et de la déstabilisation des régimes insoumis à leur ordre.
    Faut-il enfin se leurre ou se laisser avoir sachant que:
    La récupération rapide et intelligente des printemps arabes par les services de renseignements étrangers a fini par payer en Tunisie, en Lybie, en Egypte au Yémen, etc… où les dirigeants sont des agents à la solde de leurs maitres occidentaux.
    Citons à titre d’exemple la Cia, et autres services de renseignements étrangers ; par l’Arabie-saoudite, le Qatar, les frères musulmans d’Egypte, et autres corporations, entremis, qui se sont ancrées facilement dans les rouages du pays ces dernières années.
    Plusieurs milliards de dollars ont été dépensés uniquement pour faire tomber, deux ans durant, mais en vain, le régime de Damas. Les caisses financières des chameliers du golfe persique – envieusement gardées dans les banques juives et chrétiennes – ont-ils souffert ? Bien sûr que non ! Que leur coûtera encore la déstabilisation de l’Algérie pour la musulmaniser ? Quelques autres milliards de plus ! En route mauvaise troupe !
    L’islamisme politique en Algérie a-t-il été réellement récupéré et recyclé dans les rouages du pouvoir et de l’administration ? Si oui, cela n’avait pas suffi si les causes de sa naissance n’auraient pas été annihilées. Et c’est malheureusement le cas. Il suffit pour cela de se rappeler la conférence de presse de certains partis islamisés qui reprochaient au gouvernement de ne pas s’allier au diable dans la guerre menée contre la Syrie.
    Les libertés individuelles reconnues à chacun par la Constitution qui sont très souvent mal interprétées par les uns et les autres sont devenues par le désordre un argument de dispute intestine voire à couteaux tirés entre les deux camps.
    On oublie parfois l’essentiel que le peuple algérien est majoritairement musulman et est très sensible sur tout ce qui se rapporte à sa religion. Malgré cela, certains penseurs égarés croient qu’il suffit de lui permettre de faire sa prière, d’accomplir l’Omra ou le pèlerinage, de jeuner le mois de Ramadhan, et autres obligations particulières, sans qu’il ne soit tenu compte des fondements de sa religion.
    Cela lui suffira-t-il dans sa vie de tous les jours pour le convaincre et l’immuniser contre d’autres doctrines à l’affût ?
    Ne faut-il pas éviter de lui donner l’impression de vivre dans la laïcité en défiant l’islam dans son pays au même titre que ceux qui des étrangers le combattent en lui produisant des lois chez eux sous différents prétextes, tels que l’histoire des minarets, du Hidjab, etc…Ne faut-il pas éviter aussi comme on dit guérir un mal par un autre mal !
    La société algérienne est à la fois agressée non seulement par les salafistes, les wahhabites, et autres tendances religieuse fanatiques dans un but évident mais aussi par une culture occidentale farouche, et une christianisation religieuse belliqueuse, en vue de porter atteinte à son identité nationale et la récupérer au profit du projet judéo-christianisme.
    Certains journaux francophiles au pays qui rapportent régulièrement les évènements de la guerre contre la Syrie épousent les objectifs occidentaux au détriment de la position officielle de leur pays sous le fallacieux prétexte de la liberté d’expression et de démocratie qui sont en train de détruite aujourd’hui un pays souverain.
    Ce sont deux modes de vie rivaux qui s’entredéchirent l’un bruyamment, l’autre par l’imposture. Leurs buts bien que contrastés convergent vers un but ingrat qui porte atteinte à la personnalité et à la culture proprement algériennes.
    Le camp des musulmanisés, convaincu de ses visées s’acharne à wahhabiser et à salafiser la société algérienne, l’autre camp persuadé du bien-fondé de ses objectifs de civilisation s’attèle lui aussi à la convertir pour la contrefaire sur le modèle d’une culture aussi étrangère que celle de son rival.
    L’Algérie n’a-t-elle pas sa propre identité et sa propre culture pour que ce genre de chapelles lui choisissent un autre modèle de culture et de le lui imposer malgré elle ? Le défunt président Houari Boumediene n’avait-il pas de son vivant qualifié un chef d’Etat africain d’être : « français plus que les français » en ajoutant que ce même chef d’Etat « n’a de son africanité que sa peau noire » !
    Le décantage de cet imbroglio permet de séparer dans les deux camps le bon grain de l’ivraie pour ne plus donner l’occasion à l’un ou à l’autre une justification d’agir contrairement aux lois purement algériennes. Ce rôle étant très sensible son attribution à qui de droit devient une nécessité urgente pour barrer la route aux projets machiavéliques des forces du mal quelle qu’elle soit sa nature qui visent l’avenir de l’Algérie.
    Le front interne étant craquelé ne peut-il pas constituer par ce laxisme une proie facile pour les ennemis du pays. L’enthousiasme de soi-même, à lui seul, ne suffit plus. Quelle direction qui convient faut-il prendre sans tomber dans le piège de l’un ou de l’autre ?




    0



    0
    h2 so4
    19 mai 2013 - 16 h 31 min

    Le Salafisme est une secte
    Le Salafisme est une secte kabaliste Saoudienne juive .
    ils savent ce qu ils font et ce qu ils veulent !!!

    il me semble que cette cellule soit traitée á la racine maintenant .sinon ca va etre un metastase généralisé .




    0



    0
    sadjia
    19 mai 2013 - 16 h 23 min

    L’Etat doit intervenir
    L’Etat doit intervenir rapidement en leur limitant leur champs d’action, si l’état reste passive à leurs agissements , ils finiront par prendre de l’ampleur auprès de la population et faire ce qu’à fait le FIS à l’époque




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 16 h 05 min

    si ils veulent un retour aux
    si ils veulent un retour aux sources je suis d’accord définissons en toute objectivité et rationalité l’identité algérienne et sa culture originale et sublime mais non ce qu’ils veulent c’est imposer l’hégémonie économique US et l’hégémonie idéologique arabo islamiste j’insiste sur arabo car l’élément arabe de notre culture qu’il soit nomade 3robi ou andalou sédentaire n’a rien a voir avec celui des pays du golfe vive l’Algérie digne et debout




    0



    0
    00213
    19 mai 2013 - 15 h 54 min

    Aucune chance car l’algérien
    Aucune chance car l’algérien est beaucoup trop matérialiste et de surcroit il adore « vivre ».
    .
    Imaginez que dans le fin fond du désert algérien, il est impossible de trouver du Coca Cola alors que l’on peut acheter de la Heineken sans problème (véridique !)
    .
    Je serais pour l’instauration un gouvernement islamique, le jour où l’on aura des vrais musulmans compétents et intègres pour le gérer.
    Autrement dit jamais !




    0



    0
    Inspektor Tahar
    19 mai 2013 - 15 h 42 min

    Les salafistes algériens
    Les salafistes algériens veulent une police islamique….Après avoir exécuté des milliers de vos frères, sœurs, enfants et vieillards innocents dans votre pays, les mains encore pleine de sang vous avez le culot de vous présenter devant votre peuple…. ? Pour ne pas vous aider vous n avez pas compris qu’Allah au lieu d une cervelle il mis de la m….entre vos deux oreilles. Depuis 1979 que vous êtes manipulés comme des animaux de cirque, vous n avez pas compris qu’Allah ne veut pas de vous car il ne vous permit d atteindre aucun objectif. La masse des musulmans plus d’un milliard et demi sur cette planète, ne veut pas vous rejoindre. Vous ne représentez pas les musulmans mais vous représentez la poignée Anti-Musulmans ignorants que la planète déteste. Vous n avez apporte que du sang, de la mort, des handicapés physiques, de la misere dans les villes et les campagnes de nos pays. Vous n’etes même pas capable de manufacturer un seul médicament, vitamine, vaccin, trottinette, une cuillère pour manger le couscous, une brosse a dent etc…. Sans dignité aucune quand vous êtes malade vous allez lécher le cul aux judeo chretiens que vous considérez comme les ennemis de l islam, pour qu’ils vous vendent des médicaments pour vous soigner et soigner votre famille…ma tehechmouch….




    0



    0
    Ali
    19 mai 2013 - 15 h 23 min

    Ces salafistes marchands de
    Ces salafistes marchands de slips, et de portables, veulent maintenant faire les flics, eh bien ils en auront pour leur argent dans peu de temps!




    0



    0
    Anonymecherif de sedrata
    19 mai 2013 - 15 h 20 min

    mais ces dés barbares ces
    mais ces dés barbares ces gents la




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 15 h 00 min

    pourquoi? nos policiers sont
    pourquoi? nos policiers sont des kouffars? Une police anti salafiste oui!




    0



    0
    Ness maascar
    19 mai 2013 - 14 h 20 min

    Dans notre pays tout est
    Dans notre pays tout est possible puisque sans président depuis presque un mois sans que personne ne s’en émeut . La majorité des administration on trouve que les m’hadjibates et barbus avec des tenues a la limites des gueux sans que personne ne leur dise quoique ce soit ……l’etat a foutu le camp de chez nous ……………pauvre Algérie pour lequel 1.5 de Chahid




    0



    0
    les salafistes
    19 mai 2013 - 13 h 59 min

    Je pense que ces gens
    Je pense que ces gens méritent une circoncision à la Poutine.




    0



    0
    marekchi
    19 mai 2013 - 13 h 58 min

    Alors ils veulent créer une
    Alors ils veulent créer une police islamique. Je dirais plutôt qu’ils pourraient créer une police de contrôle d’achats de matchs combinés que la faf n’arrive pas à gérer.




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 13 h 44 min

    Ils sont encore lá..ces
    Ils sont encore lá..ces islamistes pourries, ben! es que je vois O¿O l’Algerie n’est pas encore sorti de l’auberge,c’est 🙁 voilá ce qui a fait boutef (..)et l’ex president(chadli) de l’Algerie. brader le pays du million et demi de martyrs,aux arabes bedouins du golfe,les turcs,et à l’occident imperialistes et sionistes,à leur tête les usa (pays de l’injustice et des sans abris).ce nain a donné le sud (petrole) aux anglo-saxons, les terres aux lâches arabes du golfe, les sites strategiques,aux peureux et lâches egyptiens, les usines de chiffons,et l’habitat au turcs, les chinois les travaux (bidon) publique, sans oublier la grande mosqué (la nasa,des islamistes) a un milliard et de poussiere(millions) de $. mais! dans tout ce desastre..certains sont complices, ça c’est sur




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 13 h 34 min

    Entièrement d’accord avec
    Entièrement d’accord avec vous Nenuphar
    Ces « gens » plutôt ces parasites doivent aller travailler comme des gens normaux…au lieu de nous casser les pieds…




    0



    0
    [email protected]
    19 mai 2013 - 12 h 47 min

    mai si de la folis en risque
    mai si de la folis en risque de retournes ou annee 90 si pas normale se qui il dise , si malheureux pour notre payes et pour nous qu’on citoyens.




    0



    0
    Nenuphar
    19 mai 2013 - 12 h 46 min

    Les cons, ils veulent que
    Les cons, ils veulent que l’Algérie soit comme l’Arabie Yahoudite.

    Mais bon sang, je ne comprends pas pourquoi il y a des gens qui veulent tout régenter, y compris le mode de vie. Après tout chacun doit être libre de se saouler, de b… ou de donner son c…, de s’habiller comme il(elle) l’entend, qu’est ce que ces barbus d’un autre âge qui au lieu de bosser sont là tels des parasites à espionner qui est qui et à vouloir dicter leur loi.

    Mais laisser les algériens faire ce qu’ils veulent à la fin ! Vous n’allez ni dormir à leur place dans leur tombe ni rendre à Dieu leurs méfaits.

    Ça devient vraiment chiant de subir ces connards en plus avec le laxisme de l’état qui doit les rappeler à l’ordre, par le respect des libertés individuelles.




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 12 h 45 min

    c’est plutot une police anti
    c’est plutot une police anti salafiste quil en faut !!!!!!!!!




    0



    0
    salman
    19 mai 2013 - 12 h 28 min

    Ces sauvages ne comprennent
    Ces sauvages ne comprennent que la violence.
    Vive l’algerie nationaliste !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.