Le ministère de la Santé menace les grévistes de sanctions

Alors que l’Intersyndicale a décidé de reconduire son mouvement de grève cyclique qui, jusqu’ici, a paralysé la grande majorité des établissements publics de santé, le ministère de la Santé semble poursuivre sa politique en tentant de minimiser l’impact du débrayage, mais pas seulement. Le département d’Abdelaziz Ziari brandit, désormais, la menace de sanctions contre les grévistes qu’il ne ménage pas. Dans un encart publié aujourd’hui dans la presse, le ministère de la Santé annonce que «des instructions fermes sont données aux responsables des établissements publics de santé pour opposer à cette grève illégale toutes les dispositions réglementaires prévues à l’effet d’assurer la continuité du service public et d’éviter aux usagers de certains hôpitaux d’être les otages d’éléments extrémistes et irresponsables». Abdelaziz Ziari avait déjà tenu des propos fermes à l’égard des grévistes, mais il faut dire que c’est la première fois qu’il se fait aussi virulent, tentant, par ailleurs, de minimiser le mouvement en estimant le taux de suivi qu’il considère «marginal» à seulement 18% pour la journée du 13 mai 2013. Le ministère, qui réitère, malgré tout, sa disponibilité à «un dialogue franc et responsable» avec l’ensemble des partenaires sociaux, assure que les portes du dialogue «sont ouvertes y compris pour la minorité syndicale en grève illégale». Le département de Ziari tient à rappeler les différents processus de prise en charge des revendications des travailleurs du secteur qui ont about, «à des améliorations sans précédent de leur statut socioprofessionnel, en les situant en haut de l’échelle» de la fonction publique.
A. Sadek
 

Comment (3)

    louisette
    20 mai 2013 - 16 h 05 min

    Il y a des secteurs où s’est
    Il y a des secteurs où s’est criminel de faire grève : la santé et l’éducation , principalement.
    Dans ces deux secteurs il y a profusion de personnes qui ne méritent pas leur salaire. il n y à qu’à voir comment la population est reçue dans nos hopitaux, l’absence de compassion, l’absence de soin, l’absence de tout humanisme…
    il n y qu’a voir les enseignants, incompétence, inculture, impolitesse..les parents, quand ils le peuvent sont obligés le soir de faire un lavage de cerveau à leur progéniture pour effacer les énormités entendues et apprises.

    Et quand les derniers de la classe réclament des bon points (augmentations de salaires) il y a de quoi devenir fou.Et j’espère qu’on arrêtera de distribuer ce qui m’appartient, ce qui vous appartient à ceux qui nous prennent en otage.




    0



    0
    Imkah
    19 mai 2013 - 18 h 52 min

    « Le ministère de la Santé
    « Le ministère de la Santé menace les grévistes de sanctions »
    Le Ministre aurait dù prendre ces sanctions il y a belle lurette,maintenant c’est trop tard ,il n’y a plus de sante publique.Celui qui n’a pas les moyens de se soigner chez le prive ne peut que faire sa reserve d’essence et se trouver une place publique pour un acte de bravoure !!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    19 mai 2013 - 15 h 01 min

    Y en a marre avec ces
    Y en a marre avec ces parasites grevistes,d’air algerie,santé,chômeurs,gays,et je sait pas quoi encore…,et leur syndicat (officine), gérer depuis, les ambassdes,du quatar,usa,grande-bretagne..etc. il faut les licencier tous,et faire appel..aux cubains,ils sont plus qualifiés,que nos khorotos. les autres idiots de chômeurs grevistes et leur imbecile de syndicaliste,au trou ..pour une vingtaine d’années, et les pseudo hommes politique islamistes, l’expulsion vers le quatar,arabie maudite,si non chez notre voisine,la mimi 6,du maroc




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.