La mise à nu

Encore une fois, les femmes sont la cible privilégiée des islamistes. Les libertés qu’elles prennent pour se conduire en société ne leur plaisent pas. La façon de s’habiller, qu’ils qualifient exagérément de «dénudée», est bien sûr le prétexte le plus facile qu’ils utilisent pour amorcer la mobilisation des esprits faibles et vulnérables ; les éclats de rire aussi, jugés indécents, sont une forme d’affirmation de soi interdite pour les femmes dans le guide social islamiste. Un certain «front de l’éveil islamique», se réclamant carrément du salafisme, appelle ouvertement à faire la guerre aux femmes. Ses tracts, qui se multiplient ces jours-ci, signés par le même chef, rejoignent sur le terrain la campagne lancée en sous-main par le MSP d’Abderrezak Mokri qui utilise son organisation estudiantine satellite pour s’attaquer aux étudiantes dans les universités, dévêtues à son goût. Il y a une convergence, sur le terrain, qui s’amorce ou qui est recherchée entre le «front de l’éveil islamique» et le MSP, dans une tentative – à coup sûr vaine – de conquête de l’adhésion de la population en profitant du discrédit jeté sur les islamistes «institutionnels» récupérés par le système et recyclés dans ses rouages. Les arguments de cette offensive sont teintés de religion et les termes utilisés dans les tracts visent à porter atteinte à l’honneur des jeunes filles et des femmes libres, qui étudient ou travaillent, fréquentent les espaces publics, dans une mixité qui n’a jusqu’à ce jour dérangé personne d’autre que ces salafistes. Ils en appellent à l’intervention de la famille, en fait aux hommes de la famille, et même des autorités, dont ils dénoncent (famille et autorités) une démission qui a favorisé, selon eux, l’émergence d’une génération de femmes «nues». On connaît ce scénario et la suite l’Algérie l’a déjà vécue : la femme «moderne» du point de vue vestimentaire, celle qui ne se couvre pas du hidjab, du djilbab ou du niqab, sera présentée en bouc-émissaire de tout ce qui ne va pas et servira à faire diversion sur les causes réelles des problèmes auxquels sont confrontés les Algériens. Ces mêmes salafistes gênés pas la «nudité» des Algériennes refuseraient-ils une invitation du prince du chef de file des wahhabites, le roi d’Arabie Saoudite, sur son terrain jouxtant une plage nudiste sur la Côte-d’Azur ? Rien n’est moins sûr.
Karim Bouali
 

Comment (5)

    Nourdine
    21 mai 2013 - 19 h 32 min

    Ces gens là ne sont ni des
    Ces gens là ne sont ni des hommes, ni des fils de famille et encore moins des musulmans. Ils parlent au nom de Dieu et agissent tels des suppôts de Satan. Le peuple (nous, les Algériens, les Hommes et les Femmes libres) leurs a déjà donné une première réponse par le sacrifice des patriotes et j’ai l’impression de qu’ils veulent une réponse plus radicale : celle réservée aux harkas… parce que … au fond … ils miment les harkis, le reste n’est que minable représentation.




    0



    0
    Mahdi
    21 mai 2013 - 17 h 55 min

    C’est clair qu’ils préparent
    C’est clair qu’ils préparent la population pour la présidentielle ! et c’est clair que c’est des consignes dictées par ceux là même qui ont « tracé » la façon de faire à l’égypte la tunisie et la libye pour arriver un un seul but : mettre des « islamistes » au pouvoir ! Donc il faut pas s’étonner de cette race (les nôtres) qui ne veut que du mal pour les algériens vu ce qui se passe dans les pays cités en haut ! tout dépend de la réaction des patriotes mais je pense que leur démarche a été décortiquée sur tout les plans bien avant qu’il la mette sur le terrain !




    0



    0
    Raselkhit
    21 mai 2013 - 16 h 57 min

    Pour l’occident il est
    Pour l’occident il est indispensable de cantonner l’islam uniquement à une histoire de bout de chiffon.L’islam et les musulmans ne doivent plus se préoccuper de dévelopement economique ou scientifique .Cette question seuls les intelligents doivent la traioter c’est à dire les occidentaux et les sous développés doivent s’occuper de bout de tissu et surtout de sa couleur et de sa forme Voilà çà oui c’est important laissons les autres réfléchir à notre place comme cela l’écart de développement s’élargira encore plus et nous resterons toujours de plus en plus en retard




    0



    0
    salim
    21 mai 2013 - 16 h 55 min

    Sans être maso, il faut
    Sans être maso, il faut l’admettre, que certaines femmes ont des tenues vestimentaires , plus qu’osées.
    Choses que l’on ne voyait pas ces temps-ci, He bien maintenant elles s’affichent, avec tout ce qu’il y a d’intime exposé au courant d’air.

    Rien contre une femme qui s’habille décemment. Seulement en tant que musulmans nous avons nos principes. A l’étranger ils ont été jusqu’à verbaliser une femme qui met le voile. Pourquoi voulez vous que l’on autorise des femmes, à se foutre presque à poil chez nous sous prétexte qu’elle sont modernes.

    On a notre mode de vie, on a nos principes qu’ils les respectent alors.

    Une femme peut ne pas mettre le hidjab, tout en étant présentable et non outrancière vis à vis des gens.
    Bien s’habiller et avoir une tenue décente est un signe de respect vis à vis des autres.

    Et ceci s’applique de même aux hommes. S’habiller décemment est un signe de santé morale et de bon équilibre psychologique.

    Ne dit-on pas qu’un personne est jugée à 50 % selon sa tenue vestimentaire, le reste sera en fonction des ses aptitudes intellectuelles.

    Dans certains cas de recrutement, il y a des tests psychotechniques avec un spécialite, et les candidats sont jugés et notés selon leur tenue vestimentaire, pui suivra le test proprement technique selon la qualification souhaitée et le connaissance de l’individu..




    0



    0
    Antisioniste
    21 mai 2013 - 9 h 03 min

    Le silence ou le laxisme des
    Le silence ou le laxisme des autorités concerné à propos de se sujet plus ou moins inquiétant me laisse un peu perplexe.

    Bien que je ne partage absolument pas les thèses des salafistes de tout bord, mais je dois dire en toute honnêteté que certaines jeunes filles (pas toutes) exagère totalement dans leur tenues vestimentaire au point de frôler l’indécence, et cela est aussi valable pour certains jeunes hommes. Cela dit je pense que les facteurs adolescence + l’influence des média sont une des causes de cet dérives. Mais le règlement de se problème ne relève aucunement des prérogatives d’un partis ou d’une mouvance ni même de l’état, c’est au familles même de s’en charger directement d’une façon intelligente.

    Le hijab n’est pas à imposé aux femmes, c’est leur choix propre, en plus le fait de le porté ne fait pas de la femme une sainte tout comme les femmes qui ne le porte pas sont très loin d’être des impies ou des suppôt de satan.

    Dieu sait que je ne blaire pas du tout ses mouvements salfistes, et je me demande si les autorités les ont à l’œil ou bien elle ont les yeux ailleurs. Nous avons déjà lourdement payé les dérives de ceux qui prône l’islamisme et non pas l’islam, devrait on s’attendre à encore payé pour le laxisme de certains au nom de tout et rien?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.