Azouz Begag : «Robert Ménard est raciste et islamophobe»

Choqué par la mésaventure qu’il a vécue lors d’une émission de débat sur la chaîne de télévision 23 animée par Christophe Hondelatte, diffusée le 26 avril dernier, l’ancien ministre français d’origine algérienne Azouz Begag, a décidé de dénoncer publiquement la dérive islamophobe des personnes présentes sur le plateau, entre autres, Robert Ménard, l’ancien président de Reporters sans frontières, et Elisabeth Levy. L’incident aurait peut-être pu passer inaperçu si les choses en étaient restées là, vu que l’on était déjà habitués aux diatribes des deux personnages cités plus haut. Comme pour rajouter une couche aux écarts condamnables des deux compères, l’animateur de l’émission prend fait et cause pour eux en décidant de débarquer Begag de ce programme. «Christophe Hondelatte m’a signifié par SMS que je ne faisais plus partie de l'équipe des polémistes qu'il anime le dimanche sur la chaîne 23, qui se veut être celle de la diversité, suite à une altercation avec Robert Ménard», raconte l’écrivain et ancien ministre qui revient sur les propos tenus par Ménard dans cette émission où les présents étaient invités à commenter un sondage sur l’islam. «C’est là que Ménard a sorti cette horreur qu’en Seine-Saint-Denis naissaient plus de musulmans que de Français… Bref, que l’invasion de la France était en marche. Qu’on n’était plus chez nous ! Avec les Arabes, quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup que…», ironise Azouz Begag qui, choqué, assure avoir répliqué en demandant au concerné s’il avait vu des statistiques sur les naissances de musulmans, de juifs, de chrétiens en Seine-Saint-Denis ? Begag explique qu’il y a eu un grand silence sur le plateau, «avant qu’Elisabeth Levy n’explose à son tour, vociférant une diatribe sur les musulmans assassins qui tuent des juifs, comme Merah». Begag nous livre ensuite un détail qui en dit long sur les accointances qui existent entre les deux polémistes de l’émission. «A la fin de l’émission, Levy et Ménard sont partis dans le même taxi. Cela m’a paru bizarre. J’avais une sale intuition», confie-t-il. Begag se dit choqué et troublé que personne n’ait réagi « aux odieuses paroles pénalement coupables de Ménard sur l’islam». «L’islamophobie est partout. Elle avance comme un bulldozer silencieux. J’ai l’espoir de faire comprendre aux responsables de la chaîne 23 qu’ils sont aussi responsables de ce dérapage raciste», estime l’ancien ministre qui assure avoir saisi le Conseil supérieur français de l’audiovisuel sur cette affaire.
Amine Sadek
 

Comment (12)

    Karl Lawson
    25 mai 2013 - 21 h 53 min

    Je n’ai aucune haine contre
    Je n’ai aucune haine contre Mr Begag, j’aime beaucoup le romancier qu’il est et sa fierté d’être Musulman. Cependant question rodjola et fiabilité politique c’est une autre paire de manche. (Ni jalousie ni Shkopy)




    0



    0
    abdelkader wahrani
    25 mai 2013 - 12 h 34 min

    @ Karl Lawton,@ patriote. vos
    @ Karl Lawton,@ patriote. vos critiques acerbes, haineuse et plein de jalousie envers monsieur Azzouz Begag,qui ne vous a rien fait démontre le niveau de votre intervention et celui d´un égaré, athés mécréant, se sont des hommes comme vous qui ont empêché les autres algeriens de réussir. sauf le dénigrement gratuit et les mensonges qui dépassent l´endettement,sans parler de votre méchanceté qui respire la haine. vous aimez vos maîtres, les colons la graine du fascisme, un pied-noir (mosakh) raciste et fasciste valait dix algeriens?. el ghira wa elhesd takoulfikoum. un proverbe dit:les jaloux sont comme les fous et les ivrognes,ils ne se rendent jamais compte de leurs souffrances, la jalousie provient d´un manque de confiance non pas envers l´autre, mais envers soi-même.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    24 mai 2013 - 20 h 23 min

    Azzouz Begag né en france
    Azzouz Begag né en france c´est un fils d´immigré algerien originaire de sétif.fier de ses origines, Azouz Begag c´est un musulman, c´est un homme digne,il aime l´algerie le pays de ses ancêtres il n´a pas trahis sa religion en france, comme certains nouveaux colons, nouveaux chrétiens d´algerie ils ont vendus leur religion.leur culture et leur patrie.




    0



    0
    Mouh
    24 mai 2013 - 13 h 35 min

    Ou peut on voir cette
    Ou peut on voir cette emission svp ?




    0



    0
    Karl Lawson
    24 mai 2013 - 10 h 02 min

    Ce n’est pas une question de
    Ce n’est pas une question de défendre l’Islam ou pas. L’Islam n’a pas besoin de Bekbeks en tout genre qui parle en son nom ect.. Begag est une girouette et un khobziste reconnu à lyon et ailleurs. C’est quelqu’un sur qui on ne peut pas compter en politique ou autres.. Sur Ménard et l’autre (…) Nous savons pour qui ils roulent.




    0



    0
    ISSAM
    24 mai 2013 - 7 h 17 min

    Azzouz begag aurait du se
    Azzouz begag aurait du se contenter de rester prof d’économie à lyon .Il aurait fait carrière avec une bonne petite retraite

    Pour ménard c’est un petit pieds noir qui s’est rappelé qu’il est née en algérie .Ensuite son passé d’agent de la Cia fait de lui un propagandiste pro bush.

    Un livre à lire de maxime vivas . »La face caché de reporter sans frontière.




    0



    0
    Karl Lawson
    23 mai 2013 - 21 h 39 min

    Tout à fait d’accord. Barak
    Tout à fait d’accord. Barak Allah Fik.




    0



    0
    Anonyme
    23 mai 2013 - 20 h 07 min

    [email protected]
    C’est faux ce qui

    [email protected]

    C’est faux ce qui vous dîtes et sachez d’ailleurs qu’il a beaucoup aidé les Algériens en France.Vous ne pouvez pas lui cracher à la gueule simplement parce qu’il défend l’islam D’ailleurs aucune personne en France suivra un mouvement nationaliste algérien athée ou qui crache sur la religion musulmane pour mieux se fait accepter.. Quand dans certains milieux algériens, on regrette la colonisation française pour mieux être accepter cela en dit long sur le complexe de certain !




    0



    0
    patriote
    23 mai 2013 - 19 h 59 min

    Au fait que pense monsieur
    Au fait que pense monsieur azouz begag sur l’interdiction de parâitre des 2 journaux de aboud hichem ,à t’il saisi une instance quelconque algérienne ou étrangére sur ce fait.
    Le marché le plus juteux aujourd’hui est celui de la religion,mais pas celui de la justice et de la vérité.C’est un peu comme cette histoire du drapeau algérien affiché ostentatoirement par tous ces individus prêts à vendre l’algérie pour un dinar.Demain il se trouvera des gens prêts à nous vendre au marché du coin de la religion et du nationalisme au kilogramme,ainsi va l’algérie.




    0



    0
    patriote
    23 mai 2013 - 19 h 51 min

    Robert menard est
    Robert menard est admirable,il fait d’une manière excellente le travail pour lequel il est payé,et ceci contrairement à nos responsables à tous les niveaux,alors messieurs en attendant de faire comme lui admettons au moins qu’il est à féliciter pour le travail pro qu’il fait.Tiens,pourquoi nous ne prenons pas exemple sur lui.




    0



    0
    sidahmed
    23 mai 2013 - 18 h 49 min

    Pauvre Anonyme, au moins lui,
    Pauvre Anonyme, au moins lui, il dénonce et toi, tu fais quoi ? courber l’échine et lêcher tes maîtres occidentaux…




    0



    0
    Anonyme
    23 mai 2013 - 15 h 08 min

    ce sujet depuis qu’il a été
    ce sujet depuis qu’il a été virer voit le racisme et l’islamophobie partout c’est devenu sa hantise pauvre mec




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.