Eniem de Tizi Ouzou : les travailleurs protestent de nouveau

Après le mouvement de grève qui avait secoué au mois de février dernier le complexe électroménager Eniem d’Oued Aïssi, dans la wilaya de Tizi Ouzou, la contestation a refait surface jeudi. En effet, les travailleurs ont observé un arrêt de travail symbolique d’une heure pour protester, une nouvelle fois, contre le retour des anciens membres du conseil syndical de l’entreprise. La contestation de la représentativité du syndicat a donc constitué le cheval de bataille des travailleurs du complexe qui sont, visiblement, décidés à se faire entendre sur cette question. Les syndicalistes s’étaient pourtant engagés à se retirer, mais selon toute vraisemblance leur promesse n’a pas été tenue, ce qui a poussé les travailleurs à revenir à la charge jeudi. Certes, cette fois-ci, l’action de protestation n’a pas duré, mais de l’avis des travailleurs eux-mêmes, il ne s’agit là que d’un avertissement.
A. Sadek

Comment (2)

    patriote
    8 juin 2013 - 20 h 00 min

    Une enquête doit être faite
    Une enquête doit être faite sur les richesses accumulées par les syndicalistes de l’ugta,il est inconcevable de voir des individus exclus avec le niveau primaire ou collège posséder des villas et rouler en mercedes.Pauvre algérie,le pire est encore à venir.




    0



    0
    Nenuphar
    8 juin 2013 - 14 h 24 min

    La mauvaise graine de
    La mauvaise graine de l’Algérie qui gangrène toute la société c’est le FLN et son excroissance l’UGTA.

    Vous les jetez par la porte ils reviennent par la fenêtre.

    Ils sont la cause de tous les malheurs et du sous développement chronique du pays et qui plus est ils ne se soucient pas de l’intérêt général, non non, ils ne veulent que leurs places même s’ils ont été rejetés par les urnes.

    Quelle bande de mafieux cette famille de nouveaux colons !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.