Logements LSP : l’Etat va sanctionner les entreprises retardataires

Abdelmadjid Tebboune ne tolère plus de retard dans la construction de logements. Le ministre de l’Habitat ordonne ainsi aux directions de l’habitat et d’autres organismes étatiques en charge de projets de logements de sanctionner les entreprises de construction qui ne respectent pas les délais de réalisation. Il exige de lourdes sanctions qui vont jusqu’à leur interdiction de tout projet de logements à l’avenir. «Nous avons transmis dernièrement une circulaire aux autorités locales visant à sanctionner les entreprises engagées dans la réalisation du programme de logements publics, notamment le logement social participatif (LSP), et les mettre sur une liste noire», a-t-il déclaré hier en marge du Forum économique et social du Cinquantenaire, organisé par le Conseil national économique et social (Cnes). Selon lui, il y une telle pression sociale sur le logement que le gouvernement ne peut plus tolérer des retards dans la construction. Les sanctions portent essentiellement sur le retrait de l’agrément à certains promoteurs immobiliers et l'exclusion d’autres de tout marché dans le secteur de l’habitat. «Ces entreprises sont tenues d’achever leurs projets. Mais, tout de même, elles seront sanctionnées à l’avenir. Il faut qu’elles comprennent que le temps c’est de l’argent. Les retards ne font que des pertes, et ce n’est pas le citoyen qui doit supporter les carences de l’entreprise», a-t-il averti. Pour ce ministre, il est impératif d’éviter de faire revivre aux acquéreurs la mauvaise expérience du passé avec des projets qui se sont éternisés.
S. Baker
 

Comment (7)

    Anonyme
    11 janvier 2014 - 14 h 36 min

    A Constantine et plus
    A Constantine et plus précisement a HRICHA AMAR Commune de Ain Smara le promoteur etatique URBACO fait la tete dure a tous ce que vous dite Mr le Ministre, Le projet des 306 Logts LSP est a 20% de sa réalisation depuis 2007 et les autorités responsables du logement au lieu de le sanctionner lui ont octroyé un nouveau programme dans le cadre de LPA alors d’autres souscripteurs auront a passiontés et soufrir.




    0



    0
    salima benaknoun2013
    26 octobre 2013 - 9 h 19 min

    jai payer en 2009on nous adit
    jai payer en 2009on nous adit que on18mois je vais habiter 2013j attend toujour monsieur le ministre




    0



    0
    joujou
    19 juin 2013 - 14 h 05 min

    ah bon vous comprener que le
    ah bon vous comprener que le tempt c de largent pour lancer un projet il faut 2 annees monsieur le ministre pour payer une facture ilfaut 3 mois monsieur qui tu est les dg des opgi c des barons de mafia et vous dite sanctionner les entreprise c on est dont un etat de droits vous sauurais la




    0



    0
    Mansour
    19 juin 2013 - 12 h 59 min

    très bonne initiative si elle
    très bonne initiative si elle s’applique à la lettre et devient une monaie courante dans l’esprit de l’exécutif ce qui obligera les entreprises de metre tout au point pour se conformer dorénavant aux durées d’exécution mentionnées dans les cahers de charge. Je salue cette mesure et j’encourage Monsieur le Ministre.




    0



    0
    Nourdine
    19 juin 2013 - 11 h 35 min

    6 ans de retard à Constantine
    6 ans de retard à Constantine et les entrepreneurs osent demander des rallonges, pensez-vous, Monsieur le Ministre, régler le problème à coup de circulaires ? Pour ma part je ne crois pas à moins de constituer des brigades d’incorruptibles et les envoyer sur place.

    Monsieur Colt a dit « Dieu a créer les hommes inégaux, colt les a rendu égaux. Se faire justice soit même (et en finir – à moins que l’Etat ne reconnaisse son absence et légalise l’auto-justice). Il ne s’agit pas de uniquement sanctionner les retardataires, il s’agit de faire vite pour éviter que d’honnêtes citoyens ne se transforment en monstres. Ce deuxième paragraphe est en soi déjà une monstruosité.

    Monsieur le Ministre Dieu vous aide et qu’Il nous aide a garder raison.




    0



    0
    00213
    19 juin 2013 - 11 h 13 min

    Et ben alors ? Qu’est ce qui
    Et ben alors ? Qu’est ce qui se passe ?
    Ils ont pris des vitamines nos ministres ?
    Les décisions sages et réfléchies s’enchainent à une vitesse…
    .
    Espérons juste que le concret l’emportera sur la parlotte !
    Appliquez donc et attaquez vous à cette Cosa Nostra des entrepreneurs du BTP qui sont aussi puissants que les walis.
    Il y a un p’ti coup de balai à passer pour assainir cette profession dont les méthodes sont tellement similaires à celles de Toto Rina.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.