Azawad : des Touareg du Mali sollicitent l’appui de l’Algérie

Des représentants de l'Azawad ont sollicité, jeudi à Alger, l'appui de l'Algérie dans leur démarche pour la définition de leurs statuts politique et juridique, après l'élection présidentielle au Mali, prévue le 28 juillet. S'exprimant lors d'une rencontre organisée par le Réseau algérien des amis du peuple malien, le vice-président du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), Mohamed Jiri Maiga, a souligné avec force le rôle «crucial» que jouerait l'Algérie dans les discussions sur l'avenir de l'Azawad après la présidentielle. «Il faut faire intervenir l'Algérie pour une participation active et une assistance, afin de discuter le fond du problème de l'Azawad. Pour nous, l'Algérie est une puissance et elle a un rôle crucial à jouer dans les discussions sur le statut qui nous sera donné», a relevé M. Maiga. Appelant à un «dialogue inclusif» pour aboutir à une «solution définitive» à la crise au Mali et rappelant l'engagement de l'Azawad pour le respect de l'intégrité territoriale et de l'unité de ce pays frontalier, l'orateur a insisté sur la contribution algérienne pour aboutir à un «accord définitif» sur les statuts politique et juridique de l'Azawad, et, par conséquent, éviter d'autres rebellions à l'avenir. Pour étayer ses propos, M. Maiga a expliqué que «l'Algérie, sans s'ingérer dans les affaires internes du Mali, a été le témoin de tous les accords signés visant à garantir la paix, la sécurité et la stabilité du pays, notamment au nord, et même des défaillances du pouvoir central de Bamako en termes d'application». A cet égard, le chargé des relations extérieures du MNLA, Ibrahim Ag Mohamed Salah, a rappelé que «l'Algérie a été accusée d'être derrière la rébellion au nord du Mali par Bamako alors qu'elle a toujours œuvré avec neutralité pour trouver des solutions définitives aux problèmes d'ordre administratif, politique, économique et sécuritaire de la région». «Nous demandons à l'Algérie d'accorder une attention particulière et d'accompagner la politique et la démarche des Azawad pour avancer dans leur projet de société et dans les prochaines discussions sur la question, après l'installation des nouvelles autorités légitimes issues de la présidentielle du 28 juillet», a-t-il dit. Déplorant que la situation d'instabilité dans la région en a fait un «terreau du terrorisme international, du crime organisé et du trafic de drogues», l'orateur a, par ailleurs, insisté que «la rébellion de l'Azawad n'était pas une rébellion touareg» mais «elle comportait toutes les composantes de la région». A ce propos, le vice-président du Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), Alghabass Ag Intalla, a précisé que «les Touareg sont des hommes de paix et pas des va-t-en guerre», ajoutant qu'ils aspirent, eux aussi, au rétablissement de la paix et de la sécurité dans le nord du Mali et dans l'ensemble du pays. Par ailleurs, les participants à cette rencontre ont appelé à créer des passerelles de communication entre les sociétés civiles de l'Algérie et du Mali pour contribuer, aux côtés des politiques, à la résolution de la crise et pour le retour des réfugiés maliens, internes et externes, à leurs villes natales. La rencontre entre les représentants de la société civile algérienne et des délégations du MNLA et du HCUA intervient après la conférence de solidarité avec le peuple malien qui s'est tenue du 16 au 17 juin dernier à Alger, sans la participation de représentants de l'Azawad, selon les organisateurs.
R. N.

Comment (32)

    Mohamad el Maadi.
    9 juillet 2013 - 15 h 10 min

    Amcum @ je vais essayé de
    Amcum @ je vais essayé de vous répondre et je remettrais ce texte également plus tard sur un autre sujet

    Vous posez de bonne question, mais je laisserais à « Algérie patriotique » nous donnez la définition, car moi-même, je trouve qu’on se perd à prendre des étiquettes qui ne ressemblent pas au fond de la pensée national. Ou alors patriote et nationaliste ne sont pas de la même catégorie et tout me laissez à penser qu’être patriote, c’est défendre des intérêts particuliers alors que lui le nationaliste Algérien s’est détacher de tout lien et pense en profondeur les sujets de société et surtout le sens a donné à un pays … C’est comme cette publicité de Canada Dry, cela a la forme d’une bouteille de bière et la couleur, mais cela n’est n’ai pas, c’est cela le patriotisme ambiant dans ce pays qui est véhiculé actuellement
    Car quand on agit pour ce pays en étant nationaliste, on ne défend que des idées et non un patrimoine ou une filiation quelque conque avec des comptes en banque. Le nationaliste algérien( ils sont très peu ) est reconnaissable ; il suffit de lire les propos de certain et faite la différence … Le patriote aime sa terre, car elle est matérialisée alors que le nationaliste pense la nation et développe des concepts et une transcendance d’idéalité, un autre monde. Voila pourquoi le nationaliste n’est pas compris, car sa structure mentale est toujours en évolution et vis dans le monde réelle et surtout, il est d’une lucidité phénoménale. L’histoire ne reconnait bien plus tard le nationaliste, car il laboure le champ des possibilités et la culture de sa pensée ne porte que des fruits que bien plus tard …

    Houari Boumediene était un patriote ou un nationaliste algérien et le FLN historique patriote ou nationaliste ?
    Je vais essayer de répondre, cheb Khaled a comparé l’expulsion des Marocains d’Algérie a une rafle de nazillon algérien zélé et Boualem Sansal dans son livre » le village allemand « compare le FLN au nazi, donc comprenez que chaque fois que la loi Godwin, vous étés appliqué, c’est que vous êtes un nationaliste pur sucre,
    Houari Boumediene était un nationaliste et le FLN historique également, mais pas patriote, vous saisissez la nuance ?!!
    C’est une loi vérifiable, donc vous comprendrez qu’on n’est pas beaucoup de Nationaliste, car on nous colle de suite l’étiquette de Nazis, car cela a été le cas pour moi
    Je rappelle que Houari Boumedienne est mort avec seulement 400 dinars dans son compte en banque,pas de terre ,ni richesse personnelle ,mais seulement laissez un idéal pour ce pays et national-socialiste et oui!! était il un nazis ? Bien sur que non !!
    Et c’est aujourd’hui 40 après sa mort qu’il est considéré comme un grand chef d’état algérien ce n’est pas pour rien…




    0



    0
    S.S.A
    9 juillet 2013 - 14 h 50 min

    Salam Alikoum
    Au frère

    Salam Alikoum

    Au frère Aumcun,

    Si ça peut t’aider tiens un lien/débat :

    http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100409084647AArsZ5q

    Autrement, le nationalisme à mon sens, est une idéologie qui se veut identitaire, valorisant sa culture, la défense des valeurs religieuses, son mode de vie sociétal et la défense de l’intégrité territoriale. Çà c’est pour la galerie.

    Mais l’idée sous-jacente, c’est du formalisme raciste et égo-centriste qui rejette tout dialogue, tout consensus avec l’humanité « Si tu n’es pas comme moi, tu n’es pas avec moi ».
    C’est Violent quand même à la source, c’est pour cela qu’il en résulte que des conflits, ils sont sociaux ou régionales au niveau local et international au niveau de l’Humanité.
    Cependant, elle n’a cours qu’un temps et devient obsolète lorsque ses objectifs sont atteints. (guerre de libération Nationale).
    Après, c’est le patriotisme qui prend le relais.
    Pour l’Afrique du Sud, c’était un Nationalisme Blanc contre un Nationalisme Noir et les deux étaient violents.
    L’Histoire, la conjoncture et la franc-maçonnerie ont fait que le Nationalisme Noir à pris le dessus et est sorti vainqueur, et le Patriotisme a pris le pas. Vous trouverez des Blancs et des Noirs(ennemis d’hier) travaillant cote a cote et la main dans la main pour la défense de leurs patries.

    C’est mon point de vue.

    Salam Alikoum




    0



    0
    Amcum
    9 juillet 2013 - 12 h 53 min

    Question:
    Est-ce qu’on peut

    Question:
    Est-ce qu’on peut m’expliquer (ou m’orienter vers des lectures) c’est quoi être nationaliste sans faire référence à l’identité ?
    La limite est à mon sens très fine! Comment peut-on aimer cette Algérie sans la définir ? La définir ne veut en aucun cas la travestir ni la fermer dans un concept figé dans le temps. Ma première réflexion est que sans se définir soi-même, on tombe dans l’humanisme absolu, ce qui est formidable mais qui efface et uniformise tout ! Dans ce cas les frontières n’auront pas de sens !
    Sur un autre volé, l’Algérie, si elle avait évolué vers une solution à la sud-africaine, en quoi serait-elle moins ou plus patriotique et/ou moins et plus nationaliste.
    Merci




    0



    0
    S.S.A
    9 juillet 2013 - 11 h 38 min

    Salam Alikoum
    A Mohamad el

    Salam Alikoum

    A Mohamad el Maadi. (non vérifié) | 9. juillet 2013 – 2:38(ex Bilal)

    Super, alors cousin, t’avais compris que je parlais pour toi.
    Tu m’as déçu avec cette idéologie de Naz(i). Nos Algériens mort devant Stalingrad étaient quand même dans une armée d’OCCUPATION, et tu sais bien que nous les Algériens, on est allergique a ceux qui occupent les pays des autres. Voila.
    En plus, la Solution Finale(concentration,extermination,massacres des Juifs me fait penser aux Naz(i) Français de 1830 à 1962.)
    A ton avis, si ces Naz avaient réussi, c’était le tour de qui après, je te laisse cogiter.

    Bon Ramadhan Al Karim, (cher Bilal)ou plutot Mohamad el Maadi.

    P.S au fait, j’y suis allé sur ton site préféré(Algérie, une doctrine un combat) j’adore.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    9 juillet 2013 - 1 h 38 min

    [email protected] »C’est aussi un Forum
    [email protected] »C’est aussi un Forum d’échange et les ennemis de l’Algérie sont tellement nombreux dans ce site, même ceux qui, se revendiquent du nationalisme(concept raciste et faussement identitaire) dont l’idéologie me fait gerber »




    0



    0
    Horizon
    8 juillet 2013 - 19 h 53 min

    Salam Alikoum
    A tous mes

    Salam Alikoum

    A tous mes fréres : SSA . UMCUM . SYRIANO . BILAL . INSPECTEUR TAHAR . ISSAM . RASELKHIT . ADEL . MOPHAMED EL MAADI .

    JE VOUS SOUHAITE UN TRÈS BON RAMADAN ET AGRÉMENT D’ALLAH DE TOUTES VOS BONNES ŒUVRES ET ACTIONS POUR LE PARADIS INE CHALLAH.

    salem alikoum




    0



    0
    Anonyme
    8 juillet 2013 - 19 h 38 min

    Isam : c’est à toi bonhmme de
    Isam : c’est à toi bonhmme de dégager en Arabie si tu ne supporte pas les berbères qui sont sur les terres de leur ancêtres. Comme tu voie ce n’est pas si compliqué que ça, il ne faut pas te cacher derrière le voile « algérien » qui ne veut même presque rien dire à force de l’instrumentaliser.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.