Etaient-ils tous aveugles ?

Par Karim Bouali – A plus de vingt et un ans d’intervalle, les dirigeants des pays occidentaux ont adopté deux positions diamétralement opposées face à deux événements identiques quant au fond, même s’ils diffèrent dans quelques détails secondaires. En janvier 1992, l’ANP, dans le cadre de ses missions constitutionnelles et assurée du soutien de la société civile, avait interrompu un processus électoral très mal parti et qui annonçait, à terme, la mort de la démocratie, décrétée «kofr» (impie) par les islamistes. Sans cette issue salvatrice, l’Algérie allait directement à l’«afghanisation». En juillet 2013, l’armée égyptienne, après avoir laissé le pouvoir au Frère musulman Morsi, très mal élu en 2012 puis, un an après, rejeté par une grande majorité de la population, destituait le Président. Si l’armée égyptienne n’était pas intervenue, le pays aurait sombré encore plus dans le chaos. Dans les deux cas, l’armée a fait irruption dans la politique au plus haut sommet pour sauver le pays, mais a remis le pouvoir à un civil pour engager la mise en œuvre d’une feuille de route devant conduire à la normalisation de la situation. En janvier 1992, les capitales occidentales, leurs dirigeants, contrairement à leurs opinions publiques, ont critiqué, c’est le moins que l’on puisse dire, la position algérienne et ont ouvert leurs portes aux islamistes qui ne cachaient pas leur adhésion aux groupes terroristes déjà en œuvre. Ce soutien politique a été complété indirectement par un soutien logistique, puisque les autorités occidentales avaient fermé les yeux sur le trafic d’armes et la collecte d’argent destinés aux terroristes en Algérie et, par contre, avaient multiplié les mesures pour étrangler l’économie algérienne. Il est aujourd’hui certain que si, comme elles l'ont fait en juillet 2013 avec l'armée égyptienne, les capitales occidentales n’avaient pas diabolisé l'arrêt du processus électoral qui allait enterrer la République en Algérie, elles auraient épargné au pays les plusieurs dizaines de milliers de morts. En Egypte, Doha, Riyad, Dubaï, Washington, Londres, Paris… aucune de ces capitales n'a condamné ce qu'elles qualifient de «transfert de pouvoir» et jamais de coup d'Etat. Pourtant, c'est un coup de force de l'armée avec le soutien de la société civile tout comme en Algérie en 1992. Ces pays portent aussi leur responsabilité dans la violence inouïe qui a secoué notre pays plus de dix ans durant.
K. B.
 

Comment (6)

    louisette
    7 juillet 2013 - 5 h 34 min

    Les occidentaux ont tellement
    Les occidentaux ont tellement culpabilisé l’Algérie, et continuent à ce jour à le faire (mascarade de procès en Suisse), que face à une situation de vacance de pouvoir, parce qu’il y a réellement vacance de pouvoir, les militaires n’osent même pas respirer de peur qu’on les accuse de complots, de fomenter la destitution d’un vieux monsieur malade, impotent ayant même perdu le sens des réalités puisque se soignant au Val de Grâce..et quel symbole que le Val de Grâce!
    Pourtant l’Algérie aurait bien besoin d’une action salvatrice, aurait bien besoin d’un pilote..
    Le silence de celle qu’on a voulu muette a grisé les appétits des Belayat, Belkhadem et consorts.




    0



    0
    bilal
    6 juillet 2013 - 16 h 10 min

    Il a fallu 20 ans pour qu’on
    Il a fallu 20 ans pour qu’on reconnaisse le rôle Majeur de l’armée Algérienne, alors la si ce n’est pas de la mauvaise foi
    Je vous le dis personne nous feras cadeau de quoique ce soit et bien soit agissons en conséquences.L’armée Algérienne mais personne ne veut le dire car tout le monde veut être un opposant a fait très fort et on l’admire en secret pour sa détermination et son sacrifice.. Mais, il est bon ton d’être contre les généraux pour être reconnus comme un « démocrate »
    Imaginons un instant que ces generaux ai quitté l’Algérie en 1992 ( ne pas relever le défi ) ou en serais l’Algérie a cette heure ci ? je veut qu’on me répondent.




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    6 juillet 2013 - 14 h 45 min

     » LES CERVEAUX SIONISTES « 
     » LES CERVEAUX SIONISTES  » ,UN VIRAGE A 360°
    PROFITANT DU CHAOS QUI RÈGNE EN ÉGYPTE,LES SIONISTES ONT VU JUSTE DE POUSSER LA MACHINE MÉDIATIQUE ÉGYPTIENNE( COCA-COLA,PEPSI-COLA,UNCLE BEN,Mc DONALDS…….ETC) A CHAUFFER LA POPULATION A BLANC POUR POUSSER L’ARMÉE A INTERVENIR UNE FOIS ENCORE COMME EN 1952.
    SACHANT QUE LE PRÉSIDENT DÉCHU EST INCROYABLEMENT INEXPÉRIMENTÉ ET QUE LA SECTE DES FRÈRES MUSULMANS N’ACCEPTERA JAMAIS LE PARTAGE,CETTE CAMPAGNE MÉDIATIQUE A RÉUSSI SON PARI.
    CE QUE JE VEUX DIRE C’EST QUE L’ÉTAT SIONISTE CHERCHE A TOUT PRIX L’AFFAIBLISSEMENT TOTAL ET DÉFINITIF DE L’ÉGYPTE EN SPONSORISANT LES 03 BARRAGES ÉTHIOPIENS ET AINSI ILS PRIVERONT L’ÉGYPTE DE 50% DE SES RESSOURCES HYDRIQUES.
    IL N’YA AUCUNE RESSEMBLANCE ENTRE 1992 ET 2013 CAR EN 1992 LES « CHIWAWAS » DU FIS APPELÉS DÉJÀ AU DJIHAD DANS UN PAYS 100% MUSULMAN.




    0



    0
    AL
    6 juillet 2013 - 12 h 13 min

    parfois on a l’impression que
    parfois on a l’impression que notre histoire ou l’actualité de notre pays est comme le gruyère : on ne sait pas si l’on parle de celui compacte et sans trou qui est, parait-il, suisse (comme leur neutralité)ou de celui produit en France avec des alvéoles…. donc des trous et plus il y en plus il serait bon !




    0



    0
    Anonyme
    6 juillet 2013 - 10 h 33 min

    Aveugle non!
    Mais, une cécité

    Aveugle non!
    Mais, une cécité modulable pour ne pas voir les turpitudes des amis et voir bien pour casser des pays qui regorge de richesses dans leur sous-sol.

    Aujourd’hui l’Europe est en panne, alors, elle essaie de se servir en cassant l’autorité du pays en armant les rebelles, ou en déléguant le boy à tout faire, le Monsieur au gilet bleu, qui malin comme un perroquet portugais essais d’embrouiller ceux qui on résisté grâce à leur peuple digne et mature qui a déjoué les manigances du FMI et autres quémandeurs.




    0



    0
    00213
    6 juillet 2013 - 10 h 05 min

    Plusieurs signent porte à
    Plusieurs signent porte à croire qu’il y a un certain revirement décidé par les stratèges du Mossad.
    Ils ont surement trouvés autre chose de plus puissant pour s’ériger comme état-dirigeant du monde.
    .
    En toute logique les ex-FIS réfugiés en Angleterre, au Qatar et en Suisse (que l’occident a essayé d’utilisé pour retourner l’Algérie) devraient commencer à craindre pour leurs derrières.
    .
    Où peut être ne cherchent ils pas seulement un MÉGA CHAOS dans tout le monde arabo-musulman ?
    .
    Wait and see…




    0



    0

Les commentaires sont fermés.