APP Planète DZ répond au directeur par intérim de la CACOBATPH

Le directeur de la société APP Planète DZ nous a fait parvenir cette réponse au directeur par intérim de la CACOBATPH qu’il accuse de n’avoir jamais répondu à ses sollicitations avant la parution de notre article. Nous reproduisons la réponse du directeur d’APP Planète DZ intégralement, comme nous l’avons fait pour la mise au point du directeur par intérim de la CACOBATPH, pour permettre à nos lecteurs d’écouter les deux sons de cloche.

Le directeur de la société APP Planète DZ nous a fait parvenir cette réponse au directeur par intérim de la CACOBATPH qu’il accuse de n’avoir jamais répondu à ses sollicitations avant la parution de notre article. Nous reproduisons la réponse du directeur d’APP Planète DZ intégralement, comme nous l’avons fait pour la mise au point du directeur par intérim de la CACOBATPH, pour permettre à nos lecteurs d’écouter les deux sons de cloche.
«Enfin vous daignez répondre, M. le Directeur par intérim. Il a fallu un article de presse pour vous faire réagir. Nous n’avons pas cessé d’essayer de vous joindre depuis le mois de janvier, et nous comprenons aujourd’hui le sens de vos dérobades. Dans la lettre que vous adressez au journal vous prétendez que "le logiciel utilisé dans le cadre de la généralisation du procédé de la télédéclaration a été entièrement et exclusivement réalisé par les services techniques de la CACOBATPH…" Vous reconnaissez vous-même qu’il s’agit d’une "généralisation" ; c'est-à-dire que vous avez acquis un procédé que vous avez généralisé. Sauf que cela est interdit, Monsieur.
Un petit rappel des faits :
– Sur une consultation restreinte, vous nous demandez de vous fournir une application de télédéclaration sur un site pilote. Le passage par un site pilote a été décidé pour vous permettre de tester l’application qui, si elle donnait satisfaction, serait généralisée à toutes les régions. Il devait vous permettre également de vous familiariser avec ces procédés modernes.
– Elle donne satisfaction et vous lancez une campagne de formation et de sensibilisation en direction de l’ensemble de vos agences sur notre produit.
– En décembre 2012 vous organisez dans les locaux de la Cnas à Ben-Aknoun, en présence de M. le ministre du Travail et en présence de la presse, une cérémonie d’inauguration de la télédéclaration que vous nommez "Tasrihati-com" et vous présentez notre produit avec tous ses éléments : architecture, noyau…
– Vous nous invitez à une réunion en janvier 2013 pour la généralisation de notre procédé et proposez de le faire par voie d’avenant au contrat qui nous liait. Nous refusons cette proposition en attirant votre attention que la généralisation n’était pas dans l’objet du contrat initial.
– Vous décidez alors de lancer un appel d’offres international. Nous avons adhéré à cette démarche – même si elle constituait déjà un reniement de vos engagements – pour vous permettre d’être en conformité avec la réglementation des marchés publics.
– Vous deviez rédiger un cahier des charges pour lancer la consultation et nous nous sommes quittés sur ce point. Depuis, vous ne prenez plus nos appels téléphoniques. Est-ce une façon de procéder M. le directeur par intérim ?
Nonobstant le piratage de notre application – nous laissons le soin à la justice de trancher la question – votre comportement est indigne de l’institution que vous représentez. Vous avez induit en erreur M. le ministre en lui présentant un produit qui n’était pas le vôtre et qu’aujourd’hui vous vous permettez de mettre en exploitation en le généralisant. Le fait d’appartenir à une institution publique ne vous confère aucune impunité, et partant de là, et du fait que nous ayons une entière confiance en la justice de notre pays, c’est à elle que nous nous adresserons pour être rétabli dans nos droits.»
Le directeur général
Abderrahmane Belkadi

 

Comment (6)

    Picasso
    9 juillet 2013 - 15 h 36 min

    Mon Cher S.S.A,
    D’après ce

    Mon Cher S.S.A,

    D’après ce que je voie, la conception, l’architecture et l’implémentation ont été faites par le fournisseur dans la phase pilote, et le plus probable serait de copier tous ça est faire une généralisation surtout dans un temps aussi court.

    Je pense aussi que le professionalisme dicte que la caisse devait informer le fournisseur par écrit de son refus et son insatisfaction de son produit et l aviser que son produit sera mis à la poubelle avant de se lancer dans un projet qui réutilise apparemment une grande partie technique du produit projet pilote ??




    0



    0
    Picasso
    9 juillet 2013 - 15 h 28 min

    Je me demande si la CACOBATPH
    Je me demande si la CACOBATPH est une caisse de l’etat ou une boite de developpement informatique !!! si c’est vrai qu’ils sont capable de developper une telle solution, pourquoi faire appel un prestataire ?




    0



    0
    Picasso
    8 juillet 2013 - 20 h 54 min

    La CACOBATPH est une caisse
    La CACOBATPH est une caisse de l’etat ou une boite de developpement
    Informatique ? Pourquoi elle fait appel a un fournisseur !!




    0



    0
    S.S.A
    7 juillet 2013 - 22 h 26 min

    Salam Alikoum
    Bon Ramadhan

    Salam Alikoum

    Bon Ramadhan Karim, Mr Belkadi.

    Al Mousamèh Karim.

    Juste une question, en tant que lecteur, et loin de moi l’idée d’interférer dans une affaire qui ne me regarde pas et qui concernera surement la justice de mon Noble Pays ;
    je reprends cette phrase :

    « le logiciel utilisé dans le cadre de la généralisation du procédé de la télédéclaration a été entièrement et exclusivement réalisé par les services techniques de la CACOBATPH »

    Ma question est : ce logiciel a été pensé, conçu, et réalisé par qui?
    La justice tranchera d’accord. Mais moi,, j’ai pas compris, quoi appartient à qui, parce que tous les deux vous dites que vous l’avez réalisé.
    Mon intervention est juste une Sadaka, si on peut s’aider entre Frères à, l’approche du Noble Ramadhan.

    Salam Alikoum.




    0



    0
    chaoui bouangoud
    7 juillet 2013 - 18 h 28 min

    En janvier ils n’avait rien,
    En janvier ils n’avait rien, en juin ils font un déploiement à l’echelle nationale, foutaise foutaise, foutaise;
    je voudrais bien connaitre le budget mis à leur disposition par leur direction pour monter une équipe de développeurs avec tout l’outillage (non piraté) capable de mettre un produit logiciel de ce gabarit en production en ci peu de temps.




    0



    0
    Anonyme
    7 juillet 2013 - 18 h 22 min

    Avec un comportement
    Avec un comportement pareille, comment voulez vous développer l’industrie du logiciel? comment voulez vous que nos jeunes informaticiens ne partent pas au Canada ou ailleurs?
    j’espère seulement que la justice les remette à leurs place d’une manière exemplaire.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.