Sellal ordonne à Djoudi de «freiner» les transferts illicites des devises

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, vient d’instruire le ministre des Finances de prendre les mesures nécessaires pour freiner les transferts illicites des devises vers l’étranger, notamment en renforçant le dispositif de détection des infractions de change. Les montants énormes des transferts enregistrés en 2012 et durant le premier semestre 2013 inquiètent de plus en plus le gouvernement, décidé à en finir avec cette saignée des devises qui affecte négativement les réserves de change du pays. Sellal a donné récemment carte blanche au ministre des Finances pour agir contre les entreprises et les importateurs qui transfèrent frauduleusement des devises vers l’étranger. Le Premier ministre a demandé au ministre des Finances «de prendre toutes les mesures que vous jugerez utiles en vue de renforcer le dispositif de contrôle et de détection des infractions de change, notamment à travers le renforcement des moyens humains et matériels des services des Douanes», lit-on dans la correspondance adressée au ministre des Finances. Une note de la Banque d’Algérie sur la situation des réserves de change, et à l’évolution des indicateurs monétaires et financiers à fin mai 2013, fait état d’un record des transferts de l’Algérie vers l'étranger. Rien que pour les cinq premiers mois de l’année, l’Algérie a transféré 30,448 milliards de dollars de ses devises vers l’étranger, en progression de 13,7%, par rapport à la même période de 2012 (26,76 milliards de dollars). Le gouvernement a agi suite à un rapport conjoint du ministère des Finances et de la Banque d’Algérie sur les infractions de change, alertant sur la gravité de ce trafic qui affecte le commerce extérieur de l'Algérie. Le rapport cité dans cette correspondance fait état également de 17,33 milliards de DA d'infractions de change (pénalités) constatées par les services des Douanes et les officiers de la police judiciaire en 2012. L'exécutif veut en effet instaurer un contrôle rigoureux sur le mouvement des capitaux vers l'étranger en demandant notamment à la direction générale des Douanes (DGD) de renforcer ses moyens de lutte sur le terrain aussi bien matériels qu'humains. La DGD est en train de préparer un rapport au Premier ministre qui fait le point sur la situation de la lutte douanière contre les infractions de change et les moyens de la renforcer, indique Regue Benamar, responsable du contrôle a posteriori à la DGD. «Nous sommes au commencement d'un vaste programme d'enquêtes sur les trafics qui s'exercent sur les réserves de change», ajoute-t-il. La révision de la gestion du commerce extérieur «devient impérative», estime ce responsable qui s'interroge sur les capacités de l'Algérie à supporter des importations de plus de 60 milliards de dollars chaque année. Depuis 2012, les scandales se succèdent en Algérie, mettant en cause plusieurs entreprises nationales et étrangères qui s'adonnent à la majoration de leurs importations pour faire transférer des devises à l'étranger. Après l'affaire du laboratoire français Sanofi Aventis Algérie condamné en 2012 pour surfacturation des importations, les enquêtes des services des Douanes et de sécurité ont révélé plusieurs transferts illicites mettant en cause plusieurs entreprises.
R. N.
 

Comment (25)

    AIT MOKHTAR
    4 août 2013 - 18 h 40 min

    Faisons un diagnostique !
    Faisons un diagnostique ! Plus de 5 millions d’algériens vivent à l’étranger, ce qui est richesse inégalée, hors qu’on la méprise depuis la nuit des temps! elle n’est pas structurée et mal représentée. ça fait le 5eme secrétaire d’État qu’on connais depuis sa création, aucune rencontre sérieuse! Sahli vient d’effectuer une visite à Paris, il a rencontrer les imams dans des mosquées puis inaugurer les nouveaux sièges des consulats qui ne règle pas du tout les tracas de nos compatriotes!!! un billet d’avion à plus de 800€ si tu le trouve!!! On ne sait gérer !!!! On ne rend pas service à notre pays ni au peuple!
    Encore une fois, d’où vient cet argent ??? Pourquoi en plein Alger, à port Saïd des liasses de devises en plein air !!! C’est la bourse d’Algérie !!! Enfin qui se permet de ramasser tout cet argent ? Il y a la complicité des pouvoirs publiques !!! Un scandale !!!! La communauté algérienne de l’étranger de plus de 5 millions ! Il n y a ni banque ni droit de s’acheter un apparemment …. Ni financer directement des gros achats sur place !!!! Donc, ce n’est pas avec de l’Aspirine qu ‘on soigne un cancer !!!! Il ne suffit pas de faire des déclarations !!! Il est temps d’agir !




    0



    0
    samir
    4 août 2013 - 16 h 13 min

    Freiner la casse j’en doute,
    Freiner la casse j’en doute, la limiter peut être!




    0



    0
    grégaire
    4 août 2013 - 15 h 54 min

    La question n’est pas tant de
    La question n’est pas tant de freiner» les transferts illicites des devise. Mais il faut se demander sur le pourquoi tous ceux qui possèdent de l’argent en Algérie ne souhaitent qu’une chose: QUITTER CE PAYS.
    Même khellil et sa famille de prédateurs ont foutu le camp. C’est dire. Même l’argent obtenu illégalement quitte le pays.

    « Investir peu. gagner beaucoup d’argent . Le plus rapidement possible et foutre le camp ». Voila la devise des pseudo investisseurs.

    L’équation investir peu, ou ne rien investir du tout et gagner beaucoup vaut aussi pour les politiciens, les douaniers, les forces de sécurité, les militaires, les imams, les islamistes, les fonctionnaires, les épiciers… qui doivent maximiser leurs gains et accroitre leur marge de liberté et leur influence

    Le retour sur investissement étant très rapide dès la première années les intéressés rachètent des devises ou échangent des dinars à des intermédiaires en Algérie qui leur versent des devises en France.

    Donc si l’on souhaite s’attaquer à la fuite des capitaux la bataille est perdue d’avance.
    En revanche il est aisé de comprendre pourquoi tout le monde veut foutre la camp dans cette dictature islamique algérienne. Il faut aussi comprendre que l’Algérie n’a jamais été un pays, très lisible, attractif puis que son attractivité se dégrade au fil des ans pour caracoler au bas de tous les classements internationaux.

    Les questions que chellal devrait se poser est sont:

    – Comment retenir les capitaux ?
    – Comment faire de l’Algérie un pays ouvert, non sectaire ?
    – Puis susciter l’envie à tous les êtres humains pas seulement aux arabes et aux musulmans de vivre en Algérie.




    0



    0
    Abou Stroff
    4 août 2013 - 13 h 40 min

    « Sellal ordonne à Djoudi de
    « Sellal ordonne à Djoudi de «freiner» les transferts illicites des devises ». à priori, le sieur sellal se voit déjà drapé du burnous d’un fakhamatouhou. a t il reçu l’aval des faiseurs de rois pour jouer au lièvre à l’instar de tata louiza, de ghoul, de benyounès et de ……… chalabia mehjoubi? de toutes manières, les transferts illicites de devises ne sont pas l’oeuvre des citoyens lambda mais d’énergumènes du pouvoir ou de gus ayant des accointances avec des énergumènes du pouvoir. moralité de l’histoire: ces truands sont connus de tous et il suffit de les présenter devant un peloton d’exécution pour que les transferts illicites cessent. mais qui va présenter ces truands devant le peloton?




    0



    0
    lucide
    4 août 2013 - 13 h 39 min

    C LA ENIEME DECISION DU GENRE
    C LA ENIEME DECISION DU GENRE C LA POUDRE AUX YEUX ,on sait tous qui sont concernés par le mouvements de devis , ce ne sont pas les vrais investisseurs qui créent de la richesse et de l’emploi , ce sont des importateurs de cure-dents et de serviettes en papiers , les destructeurs de l’économie nationale , ces gens font aujourd’hui de la politique , ils sont responsables dans le MSP , FLN , RND , ils ont meme financer les compagnes éléctorales de boutef, ils sont meme députés et sénateurs et franchement sellal face a eux n’a aucun poids, donc Mr RN un peu de sérieux et de logique dans ce que vous écrivez.




    0



    0
    tonton
    4 août 2013 - 12 h 50 min

    ben, le transfert est
    ben, le transfert est facilité par certaines banque,

    quand des banques comme l’Algeria Gulf Bank, lance des cartes de paiement comme la Visa Platinum qui permettant d’avoir n’importe quel montant sur sa visa ( juste pour avoir la visa platinum AGB il faut avoir 10 000 euros en compte).

    et que les de dépôt on ne demande ni la source ni l’origine des fonds, on comprend que les transfert de devises soit si simple.




    0



    0
    hadjira
    4 août 2013 - 12 h 32 min

    l’illicite on ne le freine
    l’illicite on ne le freine pas .On l’interdit,on le condamne sans répit.Purée ‘c’est quoi ce cirque encore!!!!!plus ridicule,tu meurs….




    0



    0
    hadjiranadihaAnonyme
    4 août 2013 - 12 h 19 min

    l’illicite ,on l’interdit,on
    l’illicite ,on l’interdit,on le condamne ,on ne le freine pas.Purée c’est quoi ce cirque!!!!!




    0



    0
    PATRIOTE
    4 août 2013 - 11 h 40 min

    Ya sellal ,lah yehdik!CE NE
    Ya sellal ,lah yehdik!CE NE SONT PAS LES PAUVRES ZMIGRIS qui reviennent chaque année dans leur pays que vous devez harceler par vos douaniers,car les vraie hémorragies en devises sont celles que des barons de la corruption comme chekib khelil ont provoquées.Des milliards de la corruption que des sociétés étrangéres facturaient au trésor algérien et qui sont verses ensuite à l’étranger sur les comptes de ces vautours qui s’étaient emparés de la sonatrach et d’autres chantiers autoroutiers ,du ciment,de la telephonie,vous vous souvenez de shorafa l’arabe oriental à qui on avait ouvert le trésor algérien,l’ami de la terrible fraterie…? et autres…
    le petit peuple sur qui vous trouvez 500 dollars et qu’il n’a pas peut être pas déclarés ,ce n’est pas lui le probléme Mais ceux qui volent la rente des hydrocarbures
    Mais çà,mr le premier ministre nous sommes sûrs que vous le savez ..
    A bon entendeur…!




    0



    0
    domingo
    4 août 2013 - 8 h 33 min

    merci pour tout depuis
    merci pour tout depuis l’arrivé de notre cher présidant l’Algérie riche est devenue l’algérienne est devenue pauvre ce dernier n’a même pas vue cette argent si vous ait honnête arête l’inportation des produits fini surtout les voiture




    0



    0
    Anonyme
    3 août 2013 - 23 h 09 min

    il nous prennent pour des
    il nous prennent pour des imbéciles des ignares et tout le reste




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    3 août 2013 - 21 h 36 min

    N’empêche que cette sortie de
    N’empêche que cette sortie de devise a fait du bien à l’Algérien, tout le monde croit en Europe qu’on nage dans le Fric et beaucoup d’Algérien ont monté des entreprises en Europe Alors peut être que derrière un mal se cache un bien et puis entre nous cela fait plaisir de voir des goldens boys algérien en Europe qui investissent dans des boites prestigieuse et qui serviront le pays un jour c’est sur ..Voir des jeunes algériens habillés en Scavini et chaussé avec des Berluti cela a de la gueule et çà change des vendeurs de merguez et des hanouts qui salissent notre image Merde on a le droit d’être digne aussi ce n’est pas interdit dans la religion!!!




    0



    0
    pedro
    3 août 2013 - 21 h 03 min

    alor monsieur sellal
    ont dit

    alor monsieur sellal
    ont dit pas freiner ..ont ordonne d’arreter
    freiner ces diminuer ..inagssou chouiwa mais donner un ordre d’ arreter ou bien un decret qui stipule toute transfer ilicite sera condanmer
    mais bon ya pas de remede de la corruption au bled et dans le monde
    yetssema rak ghir eterrech




    0



    0
    Anonyme
    3 août 2013 - 20 h 40 min

    franchement; comme si il faut
    franchement; comme si il faut juste instruire le ministre pour que la lutte contre ce fléau soit mise en branle et contre qui?

    Monsieur Sellal SVP demander juste la liste des propriétaires de l’immobilier à l’étranger (france espagne portugale ….) de ceux dont les enfants vivent et étudient à l’étranger et de ceux ayant des compte devises à l’étranger et vous aurez la liste compléte des algeriens coupables. pour les etrangers, entrepreneurs et autres je crois qu’il s’agit d’une autre affaire. une affaire liée à la bonne volonté de de notre administration de lutter contre ce fléau de plus en plus grd




    0



    0
    Inspektor Tahar
    3 août 2013 - 19 h 17 min

    Sellal ordonne à Djoudi de
    Sellal ordonne à Djoudi de «freiner» les transferts illicites des devises…C est pas vous monsieur le Premier Ministre Sellal qui allait donner des ordre au Ministre au Ministre des Finances Monsieur Djoudi….C est le frere du … qui dirige et donne des ordres au pauvre exécutant Djoudi…Monsieur le Premier Ministre vous avez pris le role de responsable des Relations Publiques du gouvernement…and that’s it…Saha ftourek und saha ftourkoum




    0



    0
    Mehacir
    3 août 2013 - 18 h 40 min

    Le transfert illicite des
    Le transfert illicite des devises vers l’étranger ne peut être freinée sans avoir une stratégie globale de lutte contre les malversations de tout genre à commencer par la mise en place des mécanismes de contrôle efficace et coercitives des administrations censées préserver l’économie nationale. Sinon comment certains opérateurs nationaux trouvent des facilités déconcertantes à frauder soit dans la marchandise, soit dans les transactions commerciales.
    Il y a lieu aussi de limiter les importateurs qui font de l’import-import et plutôt encourager la production nationale qui est la seule ressource de richesse et malheureusement qui est mise à rude épreuve à commencer par les embuches bureaucratiques et la lourdeur des charges telles que la fiscalité, les charges sociales etc.




    0



    0
    Anonyme
    3 août 2013 - 18 h 26 min

    Lutte contre les transferts
    Lutte contre les transferts illicites des devises: Mettre en place des équipes ad hoc au double niveau douanier et bancaire




    0



    0
    Anonyme
    3 août 2013 - 18 h 24 min

    Lutte contre la fuite de
    Lutte contre la fuite de capitaux: Il ne suffit pas de renforcer les contrôles, il faut aussi développer le renseignement !




    0



    0
    amazigh
    3 août 2013 - 17 h 16 min

    c’est le feu à la baraque
    c’est le feu à la baraque depuis longtemps mr sellal et vous vous voulez tirez la sonnette d’alarme maintenant ,l’Algérie est un pays de magouille et de magouilleurs bien sur ,comme si vous allez stopper la mafia de l’importation qui a saignée le pays avec la bénédiction de boutesrika.vous remarquerez et il faut le souligner que seul ouyahia a osé dire que l’argent du pétrole est à l’étranger (paris ,Genève…).




    0



    0
    Nenuphar
    3 août 2013 - 17 h 16 min

    Lorsqu’on accorde des
    Lorsqu’on accorde des facilités énormes aux « partenaires » étrangers qui « investissent » en Algérie, à l’exemple de Renault qui bénéficiera de la totale liberté de transfert de ses bénéfices allant au delà de sa mise dans le capital de la « société » qu’elle créera afin de fabriquer la voiture la plus laide au monde, on ne peut que s’interroger sur les motivations à contre courant des gouvernants.
    Lorsqu’on a livré les TIC algériens aux entreprises du Moyen Orient qui ne se gênent nullement de transférer leurs bénéfices vers leur pays qui proviennent pourtant de services somme toute ordinaires, ont ne peut là aussi que s’interroger sur les objectifs recherchés par les gouvernants.
    Et enfin, lorsqu’on laisse des algériens investir dans l’immobilier espagnol en déconfiture alors que la loi ne le permet pas, on ne peut pas dire que c’est l’algérien lambda qui peut faire ce genre d’opération. Sans même parler de la vanne grande ouverte laissée entre les mains des importateurs de babioles qui ne bénéficient nullement au développement du pays.
    Toute la stratégie de développement tant agricole qu’industrielle est à revoir si l’on ne veut pas voir la cagnotte s’épuiser et avec elle le sous sol algérien.




    0



    0
    selecto
    3 août 2013 - 15 h 09 min

    Mr le ministre, est ce que le
    Mr le ministre, est ce que le transfert de la caution du gynécologue Mohamed Khalifati dit Cheb Mami qui dépassait les 200.000 € sans parler des honoraires de ses avocats était licite ou illicte ? Simple question.




    0



    0
    00213
    3 août 2013 - 15 h 08 min

    Demander aux services des
    Demander aux services des douanes de lutter conter la corruption ?
    Alors que ces mêmes services sont la base de la corruption !
    Je peux pas ordonner à ma main droite de taper sur ma main gauche…
    .
    Comme je le répète depuis un certain temps, le gouvernement fait tout pour éloigner les émigrés qui injectent massivement de l’argent en Algérie, alors qu’il facilite l’exportation de nos devises en « fermant les yeux » sur les barons de l’import-import. (tous associés a des hommes politiques d’ailleurs)




    0



    0
    faralisme
    3 août 2013 - 15 h 06 min

    ce gouvernement a force de
    ce gouvernement a force de s’attaquer a plusieurs fléaux ne fera en réalité rien du tout courir plusieurs lièvres à la fois on finira par attraper le vent, ce gouvernement fait dans le populisme et dans un contre la montre pour les présidentielles, finalement ils ne nous a pas fallut beaucoup de temps pour comprendre que Sellal n’est pas sincère et ne fait pas le poids, tout ce que ce gouvernement fait est de berner la population et gagner le temps….




    0



    0
    JAZ
    3 août 2013 - 15 h 02 min

    Se disent Algériens patriotes
    Se disent Algériens patriotes de la francce l’espagne la gb des pays du golf des usa mm des iles sauf de l’Algérie puisque ils n’envisagent pas de rester vivre dans ce pays eh!!!!!!oui l’Algérie depuis 62 a produit ses propres destructeurs.Mr le 1er naif le fléau est vieux comme l’age de l’Algérie cad 50 ans.




    0



    0
    Mahdi
    3 août 2013 - 14 h 23 min

    Ya SSSi sellal, on ne peut
    Ya SSSi sellal, on ne peut pas « freiner » un train de plusieurs milliers tonnes comme on freine une « roulma »




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.