C’est une affaire d’Etat

Par R. Mahmoudi – L’affaire Hichem Aboud cristallise une véritable crise dans la gestion des affaires de l’Etat, au plus haut niveau de la hiérarchie, et trahit un schisme qui ne dit pas son nom. Tous les lecteurs s’interrogent, d’ailleurs, sur les tenants et aboutissants de cette escapade d’un homme qui continue à diriger ses deux journaux à partir de son exil et même à y signer des éditoriaux pour narguer ses détracteurs, sans être inquiété. Y a-t-il deux Etats au lieu d’un ? Celui plutôt régalien qui l’a, à travers la justice, soumis à une interdiction de sortie du territoire national, et un autre, agissant en parallèle mais dans l’opacité, qui l’aide à traverser la frontière en se faisant cacheter le passeport avec un faux tampon et qui lui assure la parution de ses titres au niveau des imprimeries publiques ? On est, en effet, autant intrigué par l’attitude d’un journaliste ambigu se prêtant à un jeu suspect que par cette dichotomie entre deux volontés qui donnent l’air de cohabiter, mais qui cachent mal une profonde rivalité politique et idéologique au sein du pouvoir. De nombreux commentaires de lecteurs postés dans notre site – ignorant tous les enjeux ou intoxiqués par une propagande ancrée – ne s’expliquent pas tout l’intérêt que nous accordons à cette «histoire» et estiment même que nous nous acharnerions sur un personnage qui défendrait des idées ou une position politique contre telle ou telle personne influente. Or, l’enjeu est tout autre : cette affaire et son «héros» sont l’illustration d’un clanisme qui mène l’Etat vers la dérive. D’où cet impératif de mettre le holà.
R. M.

Comment (12)

    Nadir B
    14 septembre 2013 - 13 h 48 min

    AP a tout à fait raison de se
    AP a tout à fait raison de se pencher sur le cas de ce sombre individu, entré en Algérie après son exil en France bien qu’il y est toujours installé avec sa famille où il possédé un biseness dans le marketing et la formation avec en prime un agrément accordé à ces deux journaux en un temps record alors d’autres journalistes attendent le leur depuis belle lurette en vain,il possède également une revue qui s’appelle « repères maghrébins » il obtient du fric de l’Anep via son ami le colonel Faouzi, il s’est présenté aux élections législatives dans son patelin mais il a échoué dans son entreprise, ce type a des objectifs politiques mais il veut affronter Bouteflika et son frère Said en se croyant suffisamment protégé, ce n’est qu’un cerbère aux ordres d’un certain clan, il n’est pas net et de grâce arrêtez de le qualifier de journaliste car un vrai journaliste a une éthique alors que lui il nage dans les eaux troubles




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    8 septembre 2013 - 21 h 57 min

    C’est une affaire
    C’est une affaire d’Etat…depuis le temps des temps les Rais et gouvernements arabo musulmans adorent jouer avec de la dynamite mais bien plus avec la caisse de l Etat.Tous les présidents algériens depuis l indépendance incluant l’actuel Président Boutefika, Hosni Moubarak en Egypte, Saddam Hussein en Iraq, Guadafi en Libye, Zine Abedine en Tunisie. Assad avec son défunt père en Syrie, et naturellement les monarchies marocaine et celles du Gulf…Toto ou tard quand on joue avec le feu on se brûle… Ce n est qu une question de temps…le monde arabo musulman ne peut pas continuer ad libitum a être géré de cette manière. La croissance democratique galopante dans tous ces pays et la pauvrete des peuples auront raison de ce style de managemen. La violencea long terme est inevitable




    0



    0
    samirAnonyme
    8 septembre 2013 - 15 h 19 min

    Vous avez raison, l’affaire
    Vous avez raison, l’affaire est symptomatique et mérite tout l’intérêt. Ceux qui la ramènent à d’autres considérations sont, au mieux, hors sujet. Vous vous trompez cependant sur quelques points. Exemple : Les deux journaux en question ne sont plus imprimés depuis quelques jours en raison d’un défaut de paiement qui s’est accumulé depuis leur création. Seul le site numérique continue de fonctionner. C’est facile à vérifier. Quant au reste, les questions sont nombreuses. Ne pas essayer d’y répondre pour ne parler que de Chakib Khelil procède d’une volonté d’intoxication évidente.L’un ne devrait pas empêcher l’autre.




    0



    0
    Anonyme
    8 septembre 2013 - 14 h 42 min

    c’est curieux de voir que
    c’est curieux de voir que ceux qui font partie de l’autre État reproche à d’autres l’existence d’un énième État en omettant de dire qu’eux mêmes sont hors État ;
    ce sont des animosités qui n’intéressent personne si ce n’est ceux qui bénéficie de ces situations de non droit;




    0



    0
    Abou Stroff
    8 septembre 2013 - 13 h 26 min

    monsieur mahmoudi, vous
    monsieur mahmoudi, vous portez des accusations graves à l’égard de h. aboud. pour que le lecteur ne pense pas à un règlement de compte sordide, vous devez être plus explicite sur ce que vous reprochez à cet individu. moi, simple algérien lambda, considère que, jusqu’à preuve du contraire, chakib khelil et cie sont des truands autrement plus dangereux que aboud. au fait, à part le fait que vous accusez aboud d’être un agent de fafa, qu’a fait cet individu qui soit plus préjudiciable à l’algérie que ce qu’a fait khelil ou par ricochet que ce qu’a fait son protecteur, c’est à dire notre bienaimé fakhamatouhou national?




    0



    0
    curieux
    8 septembre 2013 - 12 h 29 min

    c’est vrai,l’affaire ABOUD
    c’est vrai,l’affaire ABOUD est beaucoup plus importante que les affaires:khalifa,sonatrach 1,2,et bientôt 3, un president (…),un drabki a la tete du fln réunis.
    merci R MAHMOUDI et AP.




    0



    0
    SiZineddine
    8 septembre 2013 - 12 h 01 min

    @AP
    Pourquoi ne vous

    @AP
    Pourquoi ne vous concentrez-vous pas sur Chakib Khalil, le clan Bouteflika et leur alliés Bejaoui et co qui ont vidé Sonatrach et les deniers publics.




    0



    0
    Mr X
    8 septembre 2013 - 11 h 19 min

    Pas très convaincant comme
    Pas très convaincant comme argumentaire. je dirai même bancal!

    Il est vrai que sur le cas Hichem Aboud, le parti-pris de votre journal semble établi.

    C’est tout de même un comble que l’auteur de cet éditorial s’insurge contre le fait que ce journaliste arrive à alimenter ses journaux et à le gérer presque normalement !

    C’est vrai que le positionnement d’Algérie patriotique est connu sur ce sujet, et n’étonne guère pour les raisons connues des uns et des autres, mais enfin, il me parait que l’exigence d’objectivité et d’attachement aux valeurs et normes qui fondent les sociétés modernes devraient tout de même l’emporter!

    Je suis fan d’Algérie patriotique, je ne connais pas Hichem Aboud mais il m’a paru important, pour des raisons de principe, d’apporter mon éclairage.

    Il y va de la crédibilité d’un journal en ligne qui, en très peu de temps, est parvenu à s’imposer comme une source éminemment crédible et qui, parfois, devance même les autres sites en publiant des informations qui se vérifient.

    Il convient donc de maintenir le cap. Bon vent !




    0



    0
    MACIZEL
    8 septembre 2013 - 11 h 13 min

    « LE CLANISME » ce héros
    « LE CLANISME » ce héros Algérien!

    Un ancien nouveau agent du drs et de l’autre coté un agnet de la dst (dcri) ou se mêle généraux, clan fln, rdiste, islamiste, drsistes, …)

    Franchement, c’est le seul pays au monde qu’on arrive pas à voir clair qui est bon, qui est mauvais, une recette miracle, même en voyant avec ses yeux, on croit pas, on nous dit que c’est une chèvre qui passent au dessus de nos têtes.

    Monsieur Hamoudi, nous en tant que citoyen, ordinaire si vous voulez, on a d’autres chats à,….
    Cette guéguerre « est ouest » nous est totalement étrangère!




    0



    0
    Malek
    8 septembre 2013 - 9 h 05 min

    je pense que celui qui a dit
    je pense que celui qui a dit un jour BLAD MECKEY ne s est pas trompé!!
    APRES VOUS ALLEZ NOUS DIRE QUE L ALGERIE EST VISÉE PAR DES COMPLOTS DE L ETRANGER!!




    0



    0
    saadielbachir
    8 septembre 2013 - 8 h 39 min

    donc c’est claire reconnaitre
    donc c’est claire reconnaitre l’existence de clans et afficher aussi clairement son positionnement,nous lecteurs non initiés, même naïfs, ne pouvions croire à l’objectivité d’AP.




    0



    0
    moumou
    8 septembre 2013 - 8 h 13 min

    et la corruption chakib n
    et la corruption chakib n ‘est elle pas une affaire d ‘etat? ce triste personnage a vendu et a volé l ‘argent de l ‘etat et mettant en peril la vie de 30 millions d ‘algerie qui vivent de la rente du petrole




    0



    0

Les commentaires sont fermés.