Mediapart forme les Maghrébins au journalisme d’investigation

«Le journalisme d'investigation lié aux questions de corruption, de transparence et droit à l’information» est le thème d’une formation destinée aux journalistes des pays du Maghreb, qui se déroulera entre novembre 2013 et février 2014 à Tunis, à l’initiative de l’Agence française de coopération médias, en partenariat avec Mediapart. Le programme est ouvert aux journalistes de la presse écrite et en ligne, mais aussi aux blogueurs actifs de l’Algérie, du Maroc, de la Mauritanie et de la Tunisie. Pour les initiateurs du projet, l'objectif de cette formation est de doter les journalistes d’outils leur permettant de «produire véritablement ces enquêtes pour qu'elles soient achevées et publiables en fin de formation». Les participants sélectionnés doivent, en effet, être capables, à la fin de la formation, de réaliser une enquête autour des questions concernant la corruption, la transparence et le droit à l’information. A noter que cette opération est également soutenue par le ministère français des Affaires étrangères, le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France à Tunis, le Bureau régional de l’Unesco et le Centre africain de perfectionnement des journalistes et communicateurs (CAPJC).
Amine Sadek
 

Comment (14)

    qazul
    9 octobre 2013 - 20 h 55 min

    il a trempé dans pas mal
    il a trempé dans pas mal d’affaires ! avec toutes ces casseroles au fesses, il est inclassable, donc la plus grande MÉFIANCE est de RIGUEUR ! accusé d’être espion des russes, de la CIA, du Mossad israélien, peut-être travaille t-il pour tous ces gens là ? ya3lam Allah !




    0



    0
    thileliAnonyme
    8 octobre 2013 - 10 h 21 min

    excellente initiative,moi si
    excellente initiative,moi si j’etais journaliste j’aurai sauté sur l’occasion .
    voilà un homme issue d’une famille noble qui mange du pain propre .il a claqué la porte du grand journal le monde alors qu’il était directeur ,refusant de se faire dicter la ligne éditoriale par les lobbies et hommes politiques .
    il a créé son journal mediapart indépendamment de l’état et de la pub ,il fonctionne seulement avec les recettes des abonnés et il fait trembler toute la classe politique française de droite et de gauche.une fierté pour l’Algérie sachant qu’il a fait ses premières classes chez nous et qu’il garde un excellent souvenir de la jeunesse algérienne pour ses positions de non alignées de l’époque prospère.
    je comprends la panique de certain commentateurs qui sont visiblement proche des milieux mafieux ,je leur dit quand on est propre on a pas à avoir peur des enquêtes d’investigation !!




    0



    0
    BISKRA
    6 octobre 2013 - 16 h 39 min

    Mes compatriotes fêtent
    Mes compatriotes fêtent attention à M. Edwy Plenel. Tout le monde sait qu’il travail pour la CIA. Il n’a jamais été indépendant comme lorsqu’il était directeur au journal le monde. attention attention




    0



    0
    NASSER
    6 octobre 2013 - 10 h 31 min

    JE NE FAIT confiance à ce
    JE NE FAIT confiance à ce site que dirige Edwy Plenel ex du journal « Le Monde »




    0



    0
    Anonyme
    5 octobre 2013 - 19 h 32 min

    oui mediapart est journal en
    oui mediapart est journal en ligne respectable dirigè par un grand journaliste qui a fait son lycèe a Alger, à celui qui a écrit qu’il est au service du sionisme je dirai qu’on ne peut pas faire un procès d’intention comme ça à moins que ce monsieur émarge au journal El Adjoua pour qui le journalisme signifie la rente à travers l’ANEP




    0



    0
    zarzor
    5 octobre 2013 - 18 h 55 min

    il faut commencer par saturer
    il faut commencer par saturer votre pays gangrené par la maffia juive sioniste monsieur et ça nous servira peut etre de lecon et d exemple .
    allez monsieur chiche .




    0



    0
    Antisioniste
    5 octobre 2013 - 16 h 49 min

    Sakamou 3alikoum
    « Le

    Sakamou 3alikoum

    « Le programme est ouvert aux journalistes de la presse écrite et en ligne, mais aussi aux blogueurs actifs de l’Algérie, du Maroc, de la Mauritanie et de la Tunisie. »

    WAW! Maintenant le recrutement et la formation de sayanim se fait en toute transparence et en toute liberté. Mieux encore c’est en Tunisie premier pays ou s’est déclencher se qui est convenu d’appeler « le printemps arabe ». Très symbolique et suggestive comme choix, mais pas du tout discret comme initiative. Ceux qui sont derrière ca on probablement opté pour la stratégie, plus c’est gros mieux ca passe, ils ont décider de ratisser large, très large cette fois ci.

    A suivre..




    0



    0
    Sabeur C
    5 octobre 2013 - 16 h 21 min

    Faites la même chose en
    Faites la même chose en Algérie arrêtez de tout monopoliser, entre famille des notables et gouvernants illégitimes. Un jour tout vous explosera à la figure!




    0



    0
    Anonyme
    5 octobre 2013 - 15 h 16 min

    Médiapart un journal au
    Médiapart un journal au service de sionisme, de l’impérialisme ne peut former ou de donner de leçons à quiconque. Que ce torchon appelé Médiapart commence à s’affranchir du diktat sioniste et impérialiste avant de se la jouer formateur, ou s’inventer une crédibilité quelconque en matière de lutte contre la corruption. Ce torchon doit se nettoyer de la corruption sioniste qui le gangrène, avant de se les maitres de la lutte anti corruption ou d’investigation. Est-ce que ce journal à la solde des sioniste critiquerait le roitelet du Maroc par exemple, je pense qu’il n’oserait jamais le faire. Les journaux algériens pourraient lui apprendre ce qu’est la liberté d’expression pauvre Médiapart.




    0



    0
    RAIS
    5 octobre 2013 - 15 h 02 min

    Ca n’a rien de bon quant à
    Ca n’a rien de bon quant à cette formation de nos journalistes pour l’investigation.C’est une forme d’ong destabilisatrice.Quand on veut se débarrasser d’un chef d’état genant les lobbys on le fragilise par des accusations et des dénonciations calomnieuses. Cas de l’italie qui nous sort des dossiers de corruptions sur les personnalités politiques qui ont osé leur refuser des marchés ou la baisse des prix de matières premières.L’Italie plus grand pays maffieux qui s’attaque à la corruption laissez moi rire svp.




    0



    0
    Nadir.B
    5 octobre 2013 - 15 h 00 min

    Mediapart est un média
    Mediapart est un média respectable et professionnel, il est à l’origine du scandale qui a éclaboussé Sarkozy concernant le financement de sa campagne par Kadhafi, il a été créé pour faire opposition aux journaux à la solde du gouvernement français comme libération, le figaro et autre. ce média est la bête noire des hommes politiques français.je trouve que ce programme est une bonne chose, les vrais journalistes doivent coopérer et travailler ensemble car la corruption, les violations du droit n’ont plus de frontières




    0



    0
    Anonyme
    5 octobre 2013 - 14 h 02 min

    Je n’aime pas du tout le mot
    Je n’aime pas du tout le mot « maghrébin » un vocable inventé par les racistes français pour nous mettre nous algériens dans le même sac que les marocains. Le mot maghrébin n’est pas dénué d’arrières pensées, c’est une appellation stratégique pour nous ôter notre identité algérienne. Pourquoi les français et les autres impérialistes ne qualifie pas le Moyen Orient de pays de mechrak. Nous sommes algériens et non pas maghrébins que cela soit bien claire. Quant à ce Médiapart qui prétend former des journalistes « maghrébins » d’investigations il ferait mieux de commencer à former les journalistes français dans ce sens, des journalistes qui sont à la botte des lobbys sionistes et de la finance, qui n’ont aucune éthique professionnelle, puisqu’ils ont vendu leur dignité au plus offrant, les lobbys les mènent à la baguette. Il me semble qu’il charité bien ordonnée commence par soit même.




    0



    0
    Nenuphar
    5 octobre 2013 - 14 h 00 min

    Une nouvelle fois fafa, par
    Une nouvelle fois fafa, par personnes et officines interposées, veut faire croire qu’elle se préoccupe des citoyens du Maghreb en leur donnant les moyens d’investigations afin de mettre à la lumière les tares qu’elle a elle-même laissées derrière elle, tares constituées par ces traîtres qui agissent pour son compte et non pour l’intérêt du pays qu’ils sont censés défendre becs et ongles.

    .

    Le MAE, surtout lui, devrait se la fermer que de donner des leçons en supervisant des séminaires dans des pays paries des ex colonies. Ce sioniste qui en se rasant chaque matin pense plus à l’entité qu’à la France est malvenu à faire la mariol surtout après sa politique de va-en-guerre contre la Syrie qu’il n’a cessé de défendre et avancer pour ne servir que le pays de sa religion, « peuple » des sois disant zélus.

    .

    Quant à Mediapart dirigé par un autodidacte ex du quotidien « Le Monde », comment se fait-il qu’il ait choisi la Tunisie pour y abriter ce séminaire de blogueurs ? Pays à la dérive, exsangue, petit pays et dirigé par des islamistes, non vraiment, je ne comprends pas, ou plutôt si, puisque le MAE et l’agence française de coopération (filiale de France Télévisions) détestent l’Algérie pour des raisons évidentes que chacun peut aisément trouver et qu’il serait trop long à développer dans ce commentaire.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.