Ne vous en déplaise, j’apprendrai à ma fille que Dieu est amour

Voici un regard, une interprétation et une compréhension du dogme de
la religion d'un grand penseur arabe, Nizar Kabbani. Un peu de philo !

Ne vous en déplaise,
J’entends éduquer mes enfants à ma manière ; sans égard pour vos lubies ou vos états d’âme…
Ne vous en déplaise,
J’apprendrai à mes enfants que la religion appartient à Dieu et non aux théologiens, aux cheikhs ou aux êtres humains.
Ne vous en déplaise,
J’apprendrai à ma petite que la religion c’est l’éthique, l’éducation et le respect d’autrui, la courtoisie, la responsabilité et la sincérité, avant de lui dire de quel pied rentrer aux toilettes ou avec quelle main manger.
Sauf votre respect,
J’apprendrai à ma fille que Dieu est amour, qu’elle peut s’adresser à lui sans intermédiaire, le questionner à satiété, lui demander ce qu’elle souhaite, loin de toute directive ou contrainte.
Sauf votre respect,
Je ne parlerai pas du châtiment de la tombe à mes enfants qui ne savent pas encore ce qu’est la mort.
Sauf votre respect,
J’enseignerai à ma fille les fondements de la religion, sa morale, son éthique et ses règles de bonne conduite avant de lui imposer un quelconque voile.
Ne vous en déplaise,
J’enseignerai à mon jeune fils que faire du mal à autrui ou le mépriser pour sa nationalité, sa couleur de peau ou sa religion est un grand pêché honni de Dieu.
Ne vous en déplaise,
Je dirais à ma fille que réviser ses leçons et s’investir dans son éducation est plus utile et plus important aux yeux d’Allah que d’apprendre par cœur des versets du Coran sans en comprendre le sens.
Ne vous en déplaise,
J’apprendrai à mon fils que prendre le Prophète comme modèle commence par adopter son sens de l’honnêteté, de la droiture et de l’équité, avant d’imiter la coupe de sa barbe ou la taille de ses vêtements.
Sauf votre respect,
Je rassurerai ma fille que son amie chrétienne n’est pas une mécréante, et qu’elle cesse de pleurer de crainte que celle-ci n’aille en enfer.
Sauf votre respect,
Je dirai qu’Allah a interdit de tuer un être humain, et que celui qui tue injustement une personne, par son acte, tue l’humanité toute entière.
Sauf votre respect,
J’apprendrai à mes enfants qu’Allah est plus grand, plus juste et plus miséricordieux que tous les théologiens de la terre réunis, que ses critères de jugement différent de ceux des marchands de la foi, que ses verdicts sont autrement plus cléments et miséricordieux.
Sauf votre respect …
Nizar Kabbani
(Cité par Abderrahmane Zakad)


 

Comment (2)

    Mohamed EMaadi
    12 octobre 2013 - 17 h 06 min

    Tant que nous n’aurons pas
    Tant que nous n’aurons pas compris que la religion est un cheminement intérieur et personnel, on sera toujours dans l’incompréhension. La majorité se sert de la religion pour persécuter les gens et nous devons nous lever pour les empêcher car nous également dans notre bon droit de refuser l’injustice
    Je suis musulman mais le fascisme religieux qui se fait de plus en pressant en Algérie je le combattrais .Personne n’a le droit de venir chez moi au petit matin et de me forcer à accomplir la prière en groupe .Je racontais dans un autre commentaire que sur la place des martyrs un barbu s’est arrêté car je fumais la cigarette et m’a demandé de cesser de la fumer en 2008 en vacances à Alger je lui ai répondu « vient me l’enlever » il a craché par terre et il est parti. Ma mère s’est fait casser un bras à Alger dans un commissariat pendant la guerre de libération car elle voulait que son pays soit libre et cela je ne l’oublie pas et hors de question que je baisse la tête .Car je ne vous dis pas les réflexions quand je vais au pays « tu fais la prière  » « tu parle d’arabe  » nous on n’est musulmans « comme si moi je ne l’étais pas, mais d’une autre façon . (…)




    0



    0
    Abou Stroff
    12 octobre 2013 - 13 h 08 min

    cette interprétation et cette
    cette interprétation et cette compréhension du dogme religieux par Kabbani est incompatible avec l’idéologie dominante de l’heure dans la plupart des pays « arabes » ou plutôt dans tous les pays « arabes » sans exception aucune. en effet, cette interprétation suppose un certain niveau des forces de la production et un niveau intellectuel relativement élevé alors que les peuples « arabes » sont, dans leur grande majorité, arriérés ou dominés par des couches sociales archaïques (des couches rentières, en particulier) ne comprenant pas leur passé et leur présent et encore moins leur devenir. en fait, toutes les sociétés arabes sont hors-histoire et fonctionnent à travers le paraître pour camoufler l’être minable qui sous-tend ce paraître. c’est dans ce contexte que l’islamisme trouve le terreau idoine pour se déployer sans aucune résistance. l’islamisme est de fait l’idéologie la plus appropriée à une société arriérée où le travail n’est pas la valeur essentielle autour de laquelle gravitent les diverses couches sociales. et c’est parce que le travail n’est pas la valeur essentielle que le paraître ou culture des apparences prend le pas sur l’être et l’essence des choses et des phénomènes. et c’est parce que le travail n’est pas la valeur essentielle que tous les peuples « arabes » ont, en général, une vision inversée du monde (le travailleur est ridiculisé alors que l’aigrefin ou l’arnaqueur est révéré, entre autres). dans le contexte des formations sociales « arabes », le dogme religieux devient effectivement l’opium du peuple et sert à endormir la masse. quoi de plus anesthésiant que de rabâcher les idées et pratiques que dénoncent Kabbani! d’ailleurs les sociétés arabes sont tellement endormies qu’elle risquent bientôt de se réveiller, dépecées en petits morceaux, dans les bras de l’impérialisme et du sionisme.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.