Bout de papier… vert

Par Kamel Moulfi – Les rebondissements médiatiques que connaît encore la retransmission par l’ENTV, à partir d’Ouagadougou, du match Burkina Faso-Algérie, confirment qu’il ne faut jamais négliger les détails dans lesquels, au contraire, on peut trouver l’essentiel de ce que l’on cherche. Dans ce cas, le détail, c’est «un petit bout de papier brandi à Ouagadougou et une phrase prononcée par le commentateur à la fin du match». Sans cela, l’affaire aurait gardé une dimension commerciale et sa conséquence aurait été limitée à un litige entre deux entreprises de télévision, la nôtre et celle des Qataris. Et, vu que les deux appartiennent à des Etats, la question aurait sans doute pu être réglée en haut lieu et on n’en parlerait plus. Mais «le bout de papier et le commentaire» ont chamboulé les données en en faisant un événement à caractère national pour les Algériens et, tout simplement, de gros sous pour les agents qui parlent au nom d’Al-Jazeera, puisque c’est de cette chaîne qu’il s’agit. Ce qui, au passage, nous rappelle que l’argent n’a pas d’odeur. Il n’avait pas d’odeur déjà il y a quelques années, pour les mêmes circonstances, au plus fort de la compétition entre notre pays et l’Egypte pour la qualification à la phase finale de la Coupe du monde qui allait se dérouler en Afrique du Sud. Cette période a été vécue par les Algériens, on s’en souvient, comme une grande épopée, avec même des allures épiques. La télévision algérienne avait été confrontée à la même situation, si notre mémoire est bonne. D’ailleurs, qui peut oublier les fameuses cartes qu’il fallait acheter pour voir le match à la télévision, la ruée vers les guichets où elles étaient vendues, l’argent qui a été brassé à cette occasion et – impossible aussi de ne pas avoir ce soupçon – les petites affaires qui ont été réalisées par certains, l’enrichissement facile pour être plus clair. Connaissant les magouilles qui ont sali depuis quelque temps le milieu du football en Algérie, le doute est permis.
K. M.
 

Comment (4)

    mahdi
    22 octobre 2013 - 21 h 58 min

    bien sur qu’on se rappelle !
    bien sur qu’on se rappelle ! et qui a ordonné par décret yarham babak que les postes doivent ouvrir le week end afin de permettre aux gens d’acheter ces cartes !




    0



    0
    Anonyme
    22 octobre 2013 - 21 h 24 min

    en plus c est pas une equipe
    en plus c est pas une equipe national algerienne mais une equipe francaise qui detient un passeport algerien. Donc les algeRIENs ont pirate un match pour voir une equipe pirate qu ils pensent que c est leur equipe….zid ya bouzid.




    0



    0
    Mohamed EMaadi
    22 octobre 2013 - 17 h 03 min

    Connaissant les magouilles
    Connaissant les magouilles qui ont sali depuis quelque temps le milieu du football en Algérie, le doute est permis.

    Donner les noms de ces crapules ?! car le peuple algérien a le droit de savoir




    0



    0
    Kamal
    22 octobre 2013 - 13 h 27 min

    L Algerie 100eme dans
    L Algerie 100eme dans plusieurs classemment mondiaux, education, universtes, aeroport, tourisme, hopitaux, proprete et hygienne et nous on continue a distraire les gens avec l Entv et le burkina FAKOU…… ah le (…) combien il a fait du mal a notre pays!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.