Des citoyens de Ghardaïa dénoncent le népotisme qui règne au sein de certaines administrations

Toutes les mesures annoncées par le gouvernement, sous la pression des événements, pour améliorer les conditions de vie dans les régions du Sud, en termes d’emploi, d’investissement et de décentralisation, ne semblent être, pour les habitants de ces régions, que de la poudre aux yeux. A Ghardaïa, ville qui se trouve à ce jour au centre d’une zone de turbulence, à cause des conflits sociaux et inter-ethniques endémiques, des cadres se plaignent du népotisme qui gangrène leur administration, plus précisément la fonction publique. D’après des informations qui nous sont parvenues, des candidats à un concours de recrutement à la direction régionale du Trésor public de Ghardaïa, où 13 nouveaux postes étaient à pourvoir, dénoncent ce qu’ils qualifient de «manipulation», mettant en cause un jury dont les membres étaient déjà contestés dans un précédent concours, au terme duquel la fille du directeur du Trésor a été, selon les mêmes plaignants, classée première alors qu’elle avait échoué à des épreuves similaires. Les candidats exclus s’étaient plaints auprès de la tutelle – la direction de la fonction publique – qui leur a promis de changer de jury, mais à leur grande surprise, ils se retrouvent face aux mêmes personnes. Le plus grave est que le mode de recrutement est biaisé dès le départ, puisque dans ce deuxième concours, affirment encore les candidats exclus, les fonctionnaires vacataires du Trésor public étaient admis d’office, et ce, en violation de la réglementation et des dispositions régissant la fonction publique.
R. Mahmoudi
 

Comment (4)

    AL
    22 octobre 2013 - 19 h 50 min

    (…)il A REÇU THE QUEEN’S
    (…)il A REÇU THE QUEEN’S AWARDS TO ENTERPRISE : Un entrepreneur algérien primé par Elizabeth I
    En 2011 déjà, il a obtenu le Prix de la meilleure innovation au Royaume-Uni pour les compagnies privées, en 2010 celui de l’entreprise de l’année en Ecosse et en 2009, le Prix de la meilleure entreprise en Ecosse (L’expression 3/8/2013)
    quand ce genre de profils serviront l’Algérie celle-ci ira certainement beaucoup mieux au lieu des solutions cosmétiques qui ne changent rien (exemples : bureaucratie, prix du pain, infernaux embouteillages sur les routes dans tout le pays, pièces innombrables demandées à tout bout de champ sans raison évidente, guichets encombrés, Daïra et non APC absentes du terrain etc. sans fin tant et si bien que même Mr. Le 1er Ministre ne cache plus son irritation à juste titre !




    0



    0
    00213
    22 octobre 2013 - 11 h 18 min

    Des élus de la petite ville
    Des élus de la petite ville d’Akbou viennent de se léguer pour demander la démission du maire.
    Ce genre d’initiative courageuse est à reproduire à l’échelle de toutes les communes d’Algérie.
    .
    Même si les hautes sphères de l’état font preuve d’incompétence et de corruption, celles-ci fonctionnent tout de même pour maintenir la tête pays hors de l’eau malgré toutes les situations difficiles que nous traversons.
    Mais au niveau local la machine est complétement grippée et d’ailleurs le symbole par excellence de toute cette pourriture est représenté par le poste de Maire.
    .
    Chez nous, tout tourne à l’envers.
    Alors peut être qu’on devrait s’y prendre dans l’autre sens, en commençant le changement par le bas et en espérant que cela remonte jusqu’à El Mouradia.
    .
    Quant aux opportunistes qui surfent sur la vague sectaire berbériste, en prétextant une fois de plus une quelconque discrimination des algériens dit « mozabites ».
    Qu’ils sachent que nous sommes tous dans la même galère, et que ce jeu malsain est alimenté par les mêmes types de cerveaux qui sont entrain de créer la scission chiite/sunnite pour détruire le monde arabo-musulman.
    Alors s’ils vous plait, élevez un peu le niveau…




    0



    0
    Anonyme SIDI MAKHLOUF
    22 octobre 2013 - 10 h 56 min

    Nos fréres Mozabites doivent
    Nos fréres Mozabites doivent se méfier de ces chikayas pour un oui ou pour un non. Les perdant trouvent toujours comme motif le piston ou la maarifa; dont ils seraient les victimes pour justifier leurs échecs. Alors méfiance et vigilance, doivent étre de mise.




    0



    0
    Anonyme
    22 octobre 2013 - 9 h 57 min

    Et c est ce qu on remarque
    Et c est ce qu on remarque partout les hauts fonctionnaires enfin supposes font la sourde oreille aux diverses instructions du PM exemple plus probant i l instruction concernant la mise a la retraite à 60 ans qui permettra une nouvelle impulsion avec du sang neuf jeune qui accèdera au droit à la responsabilité ..
    Comment voulez vous que l état et son Premier soit respecte …..il faut que le PM à qui je rends hommage pour son courage et son dévouement à ce pays créé à son niveau une entité incorruptible Qui s occupera du suivi de l application de la réglementation de l état pour TOUT LES ALGÉRIENS
    Cela créera. La confiance et l espoir ..
    Bonne Chance M. Le PM




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.