Affaire du navire Key Bay : le Sahara Occidental dépose plainte

Brahim Ghali. D. R.

Le Front Polisario a annoncé ce 17 janvier son intention de déposer plainte auprès de la Commission européenne et des autorités douanières en France afin que soit respecté le droit européen contre le navire Key Bay qui doit arriver à Fécamp, en France, en fin de cette semaine après une escale, samedi dernier, à Las Palmas, à son bord une cargaison de l’huile de poisson en provenance du Sahara Occidental. Le Front Polisario suit avec la plus grande attention les conditions dans lesquelles le navire Key Bay, qui a embarqué de l’huile de poisson à Laâyoune, sera amené à respecter le droit européen, tel qu’il a été rappelé par l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne le 21 décembre 2016, décision exécutoire qui doit être pleinement respectée.

Grâce à l’action sur place de Pilar Alvarez, adjointe au maire de Las Palmas, et de Florent Marcellesi, parlementaire européen, toutes les informations sont désormais disponibles. Le Key Bay a fait escale à Las Palmas (Espagne) pour faire le plein de fuel et, pendant ce bref laps de temps, la Guardia civil a pu prendre connaissance des documents permettant le transport. Il en ressort que les autorisations ont été établies à Laâyoune, sous occupation marocaine, ce qui établit la violation du droit international.

En effet, il y a eu la pêche des poissons dans les eaux sahraouies, puis leur transformation en huile, puis l’embarquement, le tout sous de prétendues autorisations marocaines, avec pour finalité la mise sur le marché européen de produits à destination humaine. Or, de tels produits ne peuvent accéder au marché européen que s’ils sont accompagnés de certificats d’origine et de garanties sanitaires établis par l’administration de l’Etat d’origine.

Dans son arrêt du 21 décembre 2016, la Cour a dit que le Maroc et le Sahara Occidental étaient des territoires distincts, relevant de souverainetés distinctes, et que les accords conclus entre l’Union européenne et le Maroc ne pouvaient en aucun cas s’appliquer au Sahara Occidental. Ainsi, les produits prétendument marocains mais qui, en réalité, proviennent des eaux sahraouies et du port de Laâyoune, ne peuvent être exportés par des entreprises européennes et accéder au marché européen qu’avec l’autorisation du Front Polisario, seul représentant du peuple Sahraoui.  

M’hamed Khadad, membre de la direction du Front Polisario, souligne : «Cela concerne toutes les eaux relevant de la souveraineté sahraouie et toutes les embarcations portuaires depuis Laâyoune. Le Maroc est la puissance militaire occupante, soumise à la IVe Convention de Genève, et n’a aucun droit à délivrer des autorisations d’exportations.»

Hier, 16 janvier 2016, des parlementaires européens – Florent Marcellesi, José Bové et Bodil Valero (Les Verts) – ont officiellement saisi Mme Mogherini, Haute Représentante de l’Union européenne, Malmstrom, commissaire européen au commerce et Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, des violations du droit européen qui seraient commises si le Key Bay pouvait procéder au débarquement d’une cargaison provenant des eaux sahraouies et d’un port sahraoui.

M’hamed Khadad a annoncé ce 17 janvier que le Front Polisario va, sous quarante-huit heures, déposer plainte auprès de la Commission européenne et des autorités douanières en France afin que soit respecté le droit européen : «Nous espérons le dialogue, mais nous sommes déterminés à faire appliquer l’arrêt de la Cour de justice.»

Selon la feuille de route officiellement publiée, le Key Bay doit arriver à Fécamp, en France, en fin de cette semaine. Les autorités douanières françaises violeraient le droit européen en admettant le débarquement de produits qui ne sont pas garantis par des certificats d’origine valable alors que le Maroc n’est pas souverain à Laâyoune.

Le Front Polisario demande à la Commission européenne et aux autorités douanières qu’il soit dressé un procès-verbal du caractère illégal de cette exportation, et que la cargaison soit saisie conformément aux prescriptions du droit douanier européen.

SPS

Comment (10)

    Kahina
    19 janvier 2017 - 0 h 47 min

    Moumou-Hachich achète le

    Moumou-Hachich achète le soutien de la France et certains pays du Golf en les laissant voler les richesses du Sahara Occidental.
    Après le pillage des richesses, la France hypocrite , sans honte, se permet de nous parler de la liberté, fraternité et égalité. En tout cas, la France doit remplacer ses slogans par d’autres qui refléteraient son vrai visage de colon et de pilleur éternel

    Anonymous
    18 janvier 2017 - 13 h 19 min

    Cinglant revers pour le Maroc
    Cinglant revers pour le Maroc et son Makhzen

    La visite de trois jours que vient d’effectuer en Zambie le président sahraoui, Brahim Ghali constitue un cinglant revers pour le Maroc et son Makhzen. Cette visite intervient après la visite avortée du roi du Maroc.

    En effet, Mohammed VI a bien été malmené par la Zambie. Il devait se rendre á Lusaka au mois de décembre dernier. Sa visite a été annulée à la dernière minute pour, selon la presse zambienne, « protester contre la position ambiguë de la Zambie » dans la question du dossier du Sahara Occidental.

    Le Ministre des Affaires étrangères zambien, qui au mois de Mars, à l’occasion d’une visite à Rabat, le Makhzen lui avait fait annoncer la décision de la Zambie de retirer sa reconnaissance de la RASD, a pris le soin d’accueillir le président sahraoui à l’aéroport de Lusaka.

    Selon le site Lusaka Times, le président Edgar Lungu a accueilli son homologue sahraoui « dans une dernière tentative visant à corriger la bourde diplomatique » commise par son ministre par rapport à la cause sahraouie.

    « La décision de M. Kalaba était contraire à la position historique de la Zambie et de la SADC (Communauté de développement d’Afrique australe) qui a toujours défendu l’indépendance du Sahara occidental », signale le journal zambien.

    « Des sources du milieu diplomatique affirment que la plupart des dirigeants de la SADC, notamment Jacob Zuma d’Afrique du Sud et Robert Mugabe du Zimbabwe, ont été déçus par la décision de la Zambie de trahir la RASD et l’Union africaine en soutenant le Maroc », conclue la même source.

    Moroccoleaks
    18 janvier 2017 - 13 h 15 min

    Les feuilles coupées du
    Les feuilles coupées du Marokistan.

    Le Glaoui H2 avait dit que « Le Maroc est un arbre dont les racines plongent en Afrique et qui respire par ses feuilles en Europe ».

    Cependant, il semble que ces feuilles ont été coupées par la récente décision de la Cour Européenne de Justice sur l’accord agricole qui lie le Marokistan à l’Union Européenne.

    Selon la presse espagnole, la déception du Regime du Makhnez est telle qu’il a répondu avec le lachage de bateaux remplis d’immigrants clandestins.

    « L’arrivée croissante de bateaux aux côtes andalouses depuis mi-décembre répond à la subtile instrumentalisation que le Marokistan fait des mouvements migratoires dans ses frontières en fonction du sens de ses relations diplomatiques avec l’Union Européenne », écrit Diario de Sevilla.

    Dans un article publié le 8 janvier 2017, le journal espagnol rapporte, se basant sur des « sources consultées », que « il y a eu un relächement notable dans le contrôle des sorties des bateaux depuis que la Cour de Justice Européenne a décidé le 12 décembre que l’accord agricole de libre échange n’est pas aplicable au Sahara Occidental porque no forma parte del territorio marroquí.

    Selon le journal El Faro de Vigo, cette sentence « freine la paranoïa expansionniste marocaine ».

    « Cette décision est une victoire importante pour le Front Polisiario, et donc pour le peuple sahraoui, et asséne un coup dur au Marokistan qui regarde comment la plus haute entité judiciaire européenne délimite clairement les frontières du Sahara occidental. Un coup qui vient s’ajouter à d’autres à l’instar de la réponse de l’Union africaine à la demande du Regime du Makhnez d’adhésion à l’Organisation africaine, dans laquelle elle lui rappelle l’article 29 de sa constitution qui stipule, entre autres, «le respect des frontières existantes au moment de l’accession à l’indépendance », une condition qui ne correspond en aucune façon avec le comportement du Marokistan dans la question du Sahara occidental », ajoute le journal galicien.

    Le Roitelet M6, isolé, sort ses dernières armes pour imposer le fait accompli de son occupation du Sahara Occidental au même temps qu’il multipliant les messages de charme : interdiction du burqa, légalisation des subsahariens, démantèlement de pseudo-cellules terroristes…

    Le Regime du Makhnez jouait sur le facteur du temps pour mater la résistance sahraouie. Il est en train de récolter l’effet contraire. Le régime du Roitelet M6 perd des points dans un match qui se livre sur le terrain de la légalité internationale.

    HANNIBAL
    18 janvier 2017 - 11 h 04 min

    C’est a l’UE de faire
    C’est a l’UE de faire respecter les accords mais le mar »ok makhnézien depuis 41 ans se comporte comme un colon et mène une politique identique aux $ionistes murs de séparations et emprisonnement sont la politique de développement tout azimut qui pour etre 1er a tout
    les échelons de la décadence prostitution et drogue qui sont 1/5 du PIB ce régime prédateur
    qui n’hésite pas a vendre son peuple est prés a tout meme a vendre le sable du Sahara
    Occidental tant que la marionette Joufflue VI qui a le soutient de son proxénète hollande
    et d’israhel joue son va tout en profiter tant qu’il a des soutiens après il se couchera comme
    il a l’habitude de le faire monnayer ses charmes une prostitué ne change pas mais l’huile
    de poisson va etre avariée avant d’etre déchargé ( le key bey ) la mar »okanité sur son seul bordel a ciel ouvert et adieu a la mar »okanité du Sahara sera bien le détonateur que personne ne lui reconnait preuve en est qu’il est prés a faire des concessions et a s’asseoir
    a l’UA a coté des Saharaouis le rétropédalage que ce lache roitelet a prit les devant avant l’accession de Trump
    montrer un mar »ok moderne et interdire la Burka mais chose qu’il ne pourra pas empecher
    de cacher c’est la participation de ses citoyens avec l’organisation criminelle de daesh qui j’espère vont rentrer pour régir les moeurs et la quiétude de ce royaume illégitime ancré sur la pedophilie touristique par charters a longueur d’année un peuple avilis soumis qui lie son destin a ce roitelet lui meme petit Chambellan de la france $ionisée n’ose meme pas former un gouvernement et porte leur regard sur l’Amerique alors cette rengaine d’intégrité territoriale sur le sahara marokin va s’éteindre comme la bougie qui les éclaire encore une lubie de sa majesté qui va qui va faire psch..itt et comme excuse (( Les consultations pour la formation du prochain gouvernement sont suspendues jusqu’à l’adhésion du Maroc à l’Union africaine )) on peut dire que momo VI doit ronger son frein , et réfléchir a 2 fois avant de vendre de l’huile qui ne lui appartient pas mais qui risque d’etre frelatée au déchargement cette imbue majesté effrontée ne connait pas le ridicule depuis 41 ans
    qu’il répète la meme ineptie le sahara m’appartient mais le Polisario est la pour le faire revenir a la réalité et l’en déloger et vive l’indépendance de la RASD ..!!

    Thidhet
    18 janvier 2017 - 9 h 28 min

    Voilà ce qu’il fallait faire.
    Voilà ce qu’il fallait faire. En attendant de mettre fin à la rapine de Mohamed 6, il faut montrer au monde entier ce qu’il est: un voleur et un assassin sans foi ni loi.

    BabElOuedAchouhadas
    18 janvier 2017 - 8 h 06 min

    Encore une fois je le redis
    Encore une fois je le redis avec conviction que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple. Tout le reste n’est que du bla bla bla pour gagner du temps que le Roitelet M6 est en train de mettre a son profit par un changement démographique de la population du Sahara occidental avec l’apport a ce jour de plus de 1,2 millions de colons marocains venus notamment des régions du Rif. Pour preuve, on dénombre aujourd hui au Sahara occidental que pour chaque sahrawi il y a deux colons marocains et ce, selon le systeme de colonisation de la Palestine avec les colons « israeliens ».

      AZIZ
      18 janvier 2017 - 12 h 59 min

      EFFECTIVEMENT ET JE PENSE QUE
      EFFECTIVEMENT ET JE PENSE QUE VOUS AVEZ TOUT DIT COMME A VOTRE HABITUDE. JE PEUX JUSTE RAJOUTER QUE SI L’ALGERIE AVAIT DECIDE D’ATTENDRE QUE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE POUR NOUS OFFRIR NOTRE INDEPENDANCE L’ALGERIE SERAIT ENCORE AUJOURD HUI SOUS COLONISATION FRANCAISE ET CE N’EST PAS LE PEUPLE PALESTINIEN QUI VA ME CONTREDIRE.

      Kamel
      18 janvier 2017 - 13 h 22 min

      Nous sommes de plus en plus
      Nous sommes de plus en plus nombreux a dire la meme chose a savoir que l’independance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple tant que cette coquille vide qu’est le Conseil de Securite de l’ONU reste entre les mains du Sionisme internationale parainait par la France et les USA.

        H-B
        23 avril 2017 - 16 h 13 min

        Ça vous inspire de rire,
        Ça vous inspire de rire, cela démontre le très bas niveau des capacités intellectuelles des makhnezites qui est largement au deçà de -60. Aucun algérien ne vient se faire soigner dans votre pays de merde où les hôpitaux sont dans un état mille fois pire que chez nous. Arrêtez de fumer la moquette du makhnez, vous par contre vous êtes des milliers à fuir votre misère moyenageuse en venant vivre en Algérie, le contraire n’existe pas.

      Abdallah
      19 janvier 2017 - 10 h 25 min

      Hhhhhhh hhhhhhh et tu les a d
      Hhhhhhh hhhhhhh et tu les a d’où tes informations à la con. Venez vous soigner chez nous on a le 36 c un hôpital très réputé pour les malades mentaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.