Il fallait écouter Kadhafi

Par R. Mahmoudi – Le drame des boat-people se poursuit au large de la Méditerranée. Encore quelque sept cents émigrants clandestins, africains pour la majorité, ont été secourus dans la nuit de vendredi à samedi sur la côté de la Sicile. Alors que des dizaines de dépouilles, d’anciens naufragés, gisent encore au fond de la mer. Face à l’hécatombe qui se déroule dans leurs eaux territoriales, les pays européens sont dans la gêne. D’abord, parce qu’ils ont la responsabilité morale et même juridique de porter secours à des personnes en danger et parce qu’ils savent qu’ils n’ont aucune solution immédiate à présenter. Ces gouvernements européens savent pertinemment qu’ils sont en train de subir les contrecoups directs de la dislocation d’un pays du Sud, la Libye, sur lequel ils comptaient pour juguler ce flux d’immigrants venus d’Afrique centrale et subsaharienne, qui passaient par ce vaste continent désertique qu’est la Libye pour traverser vers l’Europe, par sa porte la moins hermétique, l’Italie. L’ancien guide libyen, Mouammar Kadhafi, a bien averti les Occidentaux, dans une de ses dernières harangues avant sa chute, que la destruction de son pays allait indubitablement ouvrir la voie à un déferlement incontrôlable de l’émigration clandestine vers l’Europe. Seul Berlusconi s’était montré, à ce moment-là, attentif à cette alerte de celui que les médias et dirigeants occidentaux nous présentaient comme un fou à lier. Mais lui-même était impuissant devant une «communauté internationale» décidée à démanteler la Libye.
R. M.

Comment (3)

    Raselkhit
    26 octobre 2013 - 16 h 34 min

    Faudrait aussi remettre les
    Faudrait aussi remettre les questions dans leur contexte même si ce n’est pas le lieu .Les croisades ont débutés il y a mille ans et cela continue rappelons Laurence d’Arabie le contrat « Sykes Picot » le démantèlement des restes de l’Empire ottomans et surtout la création des frères musulmans pour combattre la Nahdha .Aujourd’hui les occidentaux ont réussi à créer la guerre entre sunnites et chiites pour détourner les peuples de leur véritable ennemi l’impérialisme américain et son appendice le sionisme Pour maintenir ces peuples dans le sous développement on les fait défiler dans les rues sous formes de manifestation pour ne pas travailler et rester en dehors du développement économique Depuis deux ans en Egypte et en Tunisie one travaille pas on manifeste pour la démocratie entre temps le pays s’appauvrit de plus en plus et l’ennemi lui avance




    1



    0
    Anonyme
    26 octobre 2013 - 14 h 43 min

    Quand les rapaces occidentaux
    Quand les rapaces occidentaux s’attaquent à un chef d’état d’un pays souverain aussi dictateur soit-il, c’est que ce dernier était bon économiquement, développement, mais sans liberté, pour son pays . Kadafi voulait aider l’Afrique surtout les pays frontalier dans le développement économique afin qu’ils s’affranchissent de leur tutelle française qui leur apporte rien dans ces pays, si ce n’est que les piller, c’est ce qui a causé sa chute par la France de Sarkozy et les socialistes ont participé à cette manoeuvre de destruction de la Libye. Kadafi voulait, entre autres, faire changer les francs CFA en une monnaie africaine, il avait commencé à développer tout le nord du Mali, la France n’a jamais accepté ce fait, et la suite nous la connaissons. Kadafi en voulant étouffer son peuple a fait de lui un peuple irresponsable, c’est ce qui a causé la débâcle de ce pays voisin riche en pétrole plus riche que l’Algérie. Voilà ce qu’ont fait les dictatures de leur peuple bien nourris certes, des irresponsables, à voir ce qui se passe en Irak et ailleurs. La dictature de Kadafi, de Sadam et cie est responsable de ce qui arrive à leur pays, les dictateurs qui ont flirté avec des rapaces, le paient très cher.




    0



    1
    Anonyme
    26 octobre 2013 - 7 h 47 min

    en s’attaquant à la lybie et
    en s’attaquant à la lybie et en assassinant son Dirigeant EL GADAFI allah yrhamou, les occidentaux aidés par les pays traitres « wahabo-salafo-takfiristes », ont ouvert les portes de l’enfer,il n’était pas fou comme certains le pensaient, mais un homme sage et clairvoyant, il dirigeait son pays de main de fer, ces rats étaient bien traités et bien nourris,et voilà que la main de l’étranger arrive pour se mêler et instaurer une « démokhratie ». Une grande opération de dératisation s’impose dans ce pays « frère ».




    1



    0

Les commentaires sont fermés.