Amar Saïdani reçoit l’ambassadeur de France à Alger

Amar Saïdani a reçu, aujourd’hui mercredi, dans les locaux du FLN à Hydra, l’ambassadeur de France à Alger. Rien n’a filtré sur la teneur des discussions entre les deux hommes ni sur le motif de cette visite. Le secrétaire général du FLN, qui a réussi à se mettre au-devant de la scène politique nationale depuis son intronisation forcée à la tête de l’ex-parti unique en multipliant les attaques contre l’armée et le Premier ministre, s’est érigé en porte-parole du chef de l’Etat. Il multiplie les initiatives pour créer une nouvelle alliance politique, en vain. Ni le FFS ni d’autres partis sollicités n’ont daigné donner une suite favorable à sa demande. Saïdani a également tenté de charmer les paysans algériens en les réunissant pour écouter leurs doléances. Mais le plus important, c’est son omniprésence médiatique et ses nombreuses interviews accordées aux médias étrangers où il livre des critiques acérées à l’égard de l’institution militaire et de la classe politique. Des entretiens sulfureux qu’il accordés à l’agence britannique Reuters et à la chaîne arabe à capitaux saoudiens, Al-Arabiya, dans lesquels il accable le Département du renseignement et de la sécurité (DRS) et appelle à la création d’un «Etat civil» en renvoyant les «militaires dans leurs casernes». Défendant bec et ongles un 4e mandat pour Bouteflika, Saïdani aura assurément évoqué l’échéance présidentielle de 2014 avec l’ambassadeur français, lui qui est à la manœuvre depuis deux mois. La cooptation de Saïdani à la tête du FLN s’inscrit selon toute vraisemblance dans le sillage du dispositif mis en place pour la «réussite» de la prochaine échéance électorale. Il se charge d’ores et déjà de bien chauffer le bendir, avant l’entrée sur scène de la troupe qui jouera pleinement la nouvelle symphonie présidentielle. Une symphonie à laquelle a eu droit en avant-première l’ambassadeur de France à Alger. En attendant le défilé devant les bureaux de Saïdani d’autres chanceliers.
Sonia B.

Comment (16)

    Noureddine Legheliel
    9 novembre 2013 - 8 h 49 min

    Bonjour Tout le mönde
    Apres

    Bonjour Tout le mönde

    Apres Chakib Khalil c´est au tour de Saidani , le sujet favori des médias algeriens , saidani par ci , saidani par lá cependant on peux se poser cette question Est- ce que Saidani a fait du mal au peuple algerien ?
    La semaine passée un ministre algerien nommé Karim Joudi avait déclaré que la dévaluation du dinar est due au diffenrenciel de l´inflation argumentant ainsi la théorie de la parité du pouvoir d´achat , quelques jours aprés ce méme ministre revient pour dire que la dévaluation du dinar n´est due au differentiel de l´inflation mais plutot au cours de change de la parité euro-dollar . Ce ministre se permet de dire ce qui lui passes par la téte , au sujet de l´affaire de Djezzy ce méme ministre avait parlé d´un accord de confidencialité entre le gouvernement algérien et la compagnie russe Vimpelcom cet
    accord veut dire que le citoyen algerien n´a pas le droit de connaitre les issues de cette affaire ( admirez le mépris manifesté par ce ministre envers son peuple ) dans l´affaire
    de la dévaluation du dinar c´est le pauvre ouvrier algerien
    qui subit le désastre puisque toute la hausse du salaire obtenu derniérement s´est évaporée . admirez les bienfaits de ce ministre .
    la semaine derniére ce méme ministre avait fait des déclarations choquantes en disant devant les parlememtaires algériens que les reserves de change de l´Algérie placée á l´étranger ne representent que 6% du total des reserves . ( un mensenge grandiose ) . ce ministre se comportes comme si cet argent du peuple lui appartient . souvenez vous de cela dans un avenir proche ce ministre viendra pour vous dire que les 175 milliards de dollars des reserves de l´Algerie
    ont été dépensés a travers ceci et cela .

    Conclusion : ce ministre appellé Karim Joudi né 1958 á Montpelier ( en France ) est le pire de tous les ministres du gouvernement de Bouteflika et je souhaites que les médias algeriens qui ont l´amour pour la patrie ouvrent leurs yeux avant qu´il soit trop tard.

    Noureddine Legheliel : Analyste boursier aupres de la banque suédoise Carnegie.




    0



    0
    nationaliste16
    8 novembre 2013 - 11 h 15 min

    cela a dut etre tres
    cela a dut etre tres instructif pour Mr l’ambassadeur de savoir comment jouer de la derbouka inaaddine……gueule de m…




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    7 novembre 2013 - 8 h 37 min

    Amar Saïdani reçoit
    Amar Saïdani reçoit l’ambassadeur de France à Alger…Ils vont discuter de remettre les vignes algeriennes comme ells etaient avant l independance, et ameliorer la qualite des vins du pays…naturellement pour l exportation vers l etranger, surtout le Canada pays des grands degustateurs en Ameriqu du nord…Les monarchies du Gulf preferent le scotch aux vins…chez nous au Bled ….c est Haram…. !!!! ….mais nous aimons les bons raisins muscats. A votre sante monsieur l ambassadeur de France !!! Tchin tchin … et peut etre si Amar Saidani….on ne sait jamais !!. Nous connaisons bien les situations de secrets chez nous




    0



    0
    FLN
    7 novembre 2013 - 6 h 12 min

    Amar Saïdani est une homme
    Amar Saïdani est une homme courageux j’espere qu’il sera notre prochain president!




    0



    0
    Barchi
    6 novembre 2013 - 21 h 11 min

    Mieux encore l’ambassadeur de
    Mieux encore l’ambassadeur de France, l’a singé dans sa manière de s’asseoir pour ce le mettre dans la poche. c’est un message subliminal qui dit: Moi aussi je m’assoie comme un kavi et alors il est ou le problème! je fais ce que je veux de ma derbouka! oh!

    Ce sont des cours de bases enseignés dans toutes les diplomaties. Heureusement qu’il ne lui a pas sorti des miroirs et des iphones 5s…




    0



    0
    Patchwork
    6 novembre 2013 - 21 h 03 min

    Tbahdila! L’ambassadeur de
    Tbahdila! L’ambassadeur de France a du jouir de cette rencontre, avec un malin plaisir.




    0



    0
    Arezki
    6 novembre 2013 - 18 h 53 min

    Non @ BISKRA
    Dans ce Monde,

    Non @ BISKRA
    Dans ce Monde, il y’a deux sorte d’homme, ceux qui tiennent le flingue et ceux qui creuse




    0



    0
    BISKRA
    6 novembre 2013 - 17 h 28 min

    Sur la photo M.Amar Saïdani
    Sur la photo M.Amar Saïdani reçoit l’Ambassadeur de France chez lui.L’Ambassadeur semble bien assis, bien portant et élégant comme s’il était chez lui mais notre SG du FLN n’a aucune allure et ne donne pas la prestance d’un futur homme d’état. En générale les Algériens ont un regard et une flamme d’être fière de son Algérie mais je ne voix rien dans le regard de M.Amar Saïdani.
    Si le Pr Boumediene était vivant ce genre de phénomène doit apprendre certaine règle pour donner une image forte.

    Dans ce Monde, il y’a deux sorte d’Homme. Le premier pour commander et le second pour exécuter.




    0



    0
    vrirouche
    6 novembre 2013 - 15 h 59 min

    Partition (fausse) de la
    Partition (fausse) de la diplomatie parralléle et début de la « symphonie de la mort » annoncée du Fe Le Ne de 1962 avec tous ses « partisans d’interêts »……………..
    Allo , allo wach rakoum yalhoukam




    0



    0
    zaim grincha
    6 novembre 2013 - 14 h 37 min

    est ce que l’ambassadeur
    est ce que l’ambassadeur connait l’arabe (darja) ou il vont se faire comprendre par la langue des signes, car je doute que notre drabki(malgré ses soi-disant diplômes puisse comprendre autre chose.




    0



    0
    Arezki
    6 novembre 2013 - 14 h 21 min

    Compliment d’enquête.
    Après

    Compliment d’enquête.
    Après les députés français qui ont cherché a tout prix de savoir quel sera le prochain élu a la maison blanche des hauteurs d’Alger sans succé, lés voilà maintenant entrains de caresser dans le sens du poile la poule du FLN, par l’intermédiaire “du future DG des services de renseignements français“ “Alger est un passage obligé pour accéder a ce poste en France, voir le cas de Bernard…
    Vous croyez que Boutéflika se représentera pour un 4e mandat, lui dit l’ambassadeur ?
    Saïdani lui répond, écoutez votre excellence, j’ai trop parlé déjà sur le DRS, j’ai cassé du sucre sur le Premier ministre, j’ai fait un passage en force avec l’aide de Saïd aux yeux bleus, pour s’emparée de “la première force Boulitique du pays“ et maintenant vous me demander de donnée le nom du prochain président, ok
    Le téléphone sonne et, c’est la fin de la recontre entre la poule et l’ambassadeur ..




    0



    0
    ElMouateen
    6 novembre 2013 - 14 h 06 min

    L’objet de la rencontre est
    L’objet de la rencontre est de connaitre les suites de la demande de nationalité française par Saadani et ses proches.




    0



    0
    vrirouche
    6 novembre 2013 - 13 h 56 min

    Le FLN est mort en 1962 à
    Le FLN est mort en 1962 à l’arrivée au pouvoir des envahisseurs ! Celui d’aujourd’hui c’est le Final de la Liquidation
    Nationale ! Mr. l’ambassadeur, allez voir ailleurs chez les authentiques algériens de souche pas ces illégitimes !!!!!




    0



    0
    selecto
    6 novembre 2013 - 13 h 26 min

    Alliance en vue contre le
    Alliance en vue contre le DRS, le prochain président sera t-il un escroc de la bande des Dalton ?




    0



    0
    ksel
    6 novembre 2013 - 13 h 18 min

    IL EST TEMPS DE SIFFLER LA
    IL EST TEMPS DE SIFFLER LA FIN DE PARTIE….




    0



    0
    Abou Stroff
    6 novembre 2013 - 12 h 30 min

    serait on en train de nous
    serait on en train de nous préparer à « élire » notre nouveau bienaimé fakhamatouhou national. en effet, saïd le frangin étant définitivement grillé à cause du « printemps arabe », supposons que les « hautes sphères » du pouvoir (y compris le DRS) aient décidé de remplacer si kouider el mali par amar el drebki. si j’étais responsable du DRS et pour éviter à « mon » département d’être l’objet d’une critique acerbe, je mettrais en exergue un conflit qui m’opposerait à la présidence, je ferais croire à la galerie que je n’ai plus de pouvoir et que boutef et la clique qui lui sert de cour m’impose, à l’insu de mon plein gré, le sieur saadani (qui a fait fait des études de sciences politiques, pour les détails, voir le prof Hennad qui fut son prof) comme unique dauphin d’ el aziz le sublime. n’est ce pas là un scenario tout à fait plausible?
    PS: à monsieur le modérateur, ne me censurez pas, ce n’est qu’un scenario et je n’ai manqué de respect à personne.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.