Présidentielle : des groupes de citoyens de Bouira appellent à la candidature de Benflis

Présidentielle : des groupes de citoyens de Bouira appellent à la candidature de Benflis

Présidentielle : des groupes de citoyens de Bouira appellent à la candidature de Benflis
Les appels pour la candidature d’Ali Benflis à la présidentielle de 2014 se multiplient. Dans un encart publicitaire publié aujourd’hui dans plusieurs journaux nationaux, des groupes de citoyens issus d’horizons divers appellent en effet maître Ali Benflis à se porter candidat à cette élection. Cet appel est signé par des groupes appartenant à la famille révolutionnaire (moudjahidine, enfants de chouhada, enfants de moudjahidine), d’anciens parlementaires, d’élus locaux, des personnes exerçant des professions libérales (médecins, avocats…), d’étudiants, d’éducateurs, d’entrepreneurs, d’industriels, de commerçants, d’artisans, de victimes de la tragédie nationale et d’associations civiles de la wilaya de Bouira. Les rédacteurs de cet appel, largement diffusé, affirment ne s’être lancé dans cette démarche qu’«après avoir effectué une large consultation au cours de laquelle ont été évoquées la situation du pays et la conjoncture qu’il traverse, lesquelles exigent de trouver un homme en mesure d’unifier les rangs des Algériens et de répondre à leurs aspirations». Pour eux, l’homme qu’il faut pour faire face eux exigences dictées par cette situation n’est autre qu’Ali Benflis. «Ses parcours politiques et professionnels marqués par le sceau de la compétence et de l’intégrité morale» plaident pour lui, souligne-t-on. «Etre issu d’une famille révolutionnaire ayant consenti de nombreux sacrifices pour l’indépendance de l’Algérie, avoir été pionnier des droits de l’Homme et un des principaux fondateurs de la Ligue des droits de l’Homme » sont, selon les rédacteurs de cet appel, des atouts considérables. Ils reviennent également sur sa lutte contre toutes les formes de népotisme et de clientélisme, son combat pour l’égalité des chances, le mérite et l’émergence des compétences, son combat pour la séparation des pouvoirs en Algérie et pour une justice indépendante. «C’est la raison pour laquelle, disent-ils, un appel est lancé à maître Ali Benflis à se porter candidat aux prochaines présidentielles», insistent-ils, avant de conclure par un appel à tous les Algériens à se mobiliser pour cette candidature. Cet appel intervient au moment où l’on parle d’une annonce imminente de la candidature de Benflis. Aujourd’hui même, son ancien bras droit, Karim Younès, a refait surface au Salon du livre, affichant à l’occasion sa disposition à se lancer dans une nouvelle bataille pour défendre ses idées. Il faut rappeler que de nombreux comités de soutien ont été créés ces derniers mois pour soutenir et porter la candidature de Benflis à la présidentielle. Algeriepatriotique a fait état en octobre dernier de la naissance de comités de soutien à Benflis à l’étranger, plus précisément en Amérique du Nord et en Asie. Il y a ainsi une effervescence autour de cette candidature dont l’annonce officielle n’a pas été encore faite.
Hani Abdi
 

Comment (19)

    abdelkader wahrani
    9 novembre 2013 - 20 h 02 min

    @ A…je suis ancien
    @ A…je suis ancien arabo-berbére mais pas kabyle, les berbéres il y a les chaouias,chenouas,mozabites,touaregues…ect. je suis arabo-berbére musulman. notre prophéte sidna Muhammed al Mustapha (sala alih wa selem) c´est un arabe (arabi) autant que musulman je suis fier d´être arabe. et je ne suis pas raciste,je ne suis pas un guaouri? je ne suis pas kabyle, je suis d´origine arabo berbére musulman,et je suis trés arabe avec fierté, je suis un homme libre 3ndir ki 3nheb?. mais pas kabyle. chacun pour soi.




    0



    0
    Anonyme
    9 novembre 2013 - 2 h 35 min

    Badelkader Al wahrani : sur
    Badelkader Al wahrani : sur ce site tu avais dit que l’Algérie ne devrait pas rendre la langue berbère officiel car c’est un « dialect », moi je vous dis , vous dites que vous êtes arabes, alors je vous réponds, laissez la langue berbère s’épanouir sur ses terres ancestrales et si vous ne l’aimez pas dégagez et retournerez en Arabie et rassurez vous elle ne vous suivra pas mais en Algérie, que vous aimez ou pas les Kabyles et les berbères d’une façon général, vous devez composer avec cette dimension, nous sommes absolument déterminés à ce que la langue berbère ait exactement le même statut et à terme les même budget que la langue arabe l’existence de l’Algérie persistera à ce prix ou cessera !




    0



    0
    kader
    8 novembre 2013 - 15 h 45 min

    il n’a ni la classe ni les
    il n’a ni la classe ni les aptitudes pour devenir un président, ce gaR là était déjà dans un gouvernement, apparemment il n’a rien fait de spécial, il était déjà candidat à la présidentiel avec 0.005% de suffrage exprimés pour lui, ma grand mère aurait pu faire mieux, il peut et doit rester chez lui au chaud et profiter de sa paisible retraite en allant peut être à la pêche ou à la chasse.
    Laissez la place à la nouvelle génération et arrêtons le bricolage, on ne peut faire du neuf avec du vieux.




    0



    0
    nationaliste16
    8 novembre 2013 - 8 h 02 min

    Il faut savoir qu’au
    Il faut savoir qu’au lendemain de sa defaite (apres trafic)Mr Benflis a subit toutes les pressions et les coups bas de la part du clan ( impots, pressions sur ses soutients sur ses clients et meme la justice s’en est melee en tentant de lui oter quelques biens a Batna qui pourtant appartiennent a ses ancetres etc…). Jsuis d’accord pour mettre en place la mise en place d’un pouvoir jeune et diplôme mais cet homme est le mieux place pour nous y faire parvenir.
    Moi je suis pour lui car il pourrait redonner un modele algerien et que je pense pourrait se conduire comme un père pour les Algériens et non pas comme un DOBERMAN. A bon entendeur saluuuuut.




    0



    0
    Antar
    7 novembre 2013 - 22 h 22 min

    Les amis, le pays a besoin de
    Les amis, le pays a besoin de changement sans violence, mais de changement réel, pas du bricolage, ni de racolage, il est temps de voir vers l’avenir, et d’opter pour un candidat de la nouvelle génération…




    0



    0
    abdelkader wahrani
    7 novembre 2013 - 21 h 25 min

    @ mohend, moi je ne suis pas
    @ mohend, moi je ne suis pas kabyle, je suis arabe algerien, donc je suis citoyen algerien et je suis pour Ahmed ouyhya ou Abdelmalek sellal. les autres je les aime pas les Benflis,Benbtour…ect les anciens caciques de FLN. Mr Mohend cesser ce régionalisme, entre arabe,kabyle,chaoui,mozabite…ect nous sommes un seul peuple, une seule nation. vive l´algerie une et indivisible.




    0



    0
    ammmar
    7 novembre 2013 - 18 h 32 min

    MERCI MR HANI ABDI pour avoir
    MERCI MR HANI ABDI pour avoir au passage cité le nom d’un certain AHMED OUYAHIA,je fais pas de la politique proprement dite,mais par le force des choses, je commence par m’interesser un peu a ce qui se dit ces derniers temps et surtout a l’approche du 14 avril 2014,une date qui n’est pourtant pas lointaine et franchement le brouillard persiste et devient etrangement de plus en plus danse,nous empechant moi et mes semblables qui se trouvons a bord d’un appareil ancien volant et mal equipé,de jeter peut etre un dernier coup d’oeil apartir du haut sur les beaux paysages de mon pays,car serieusement le risque d’un crash a l’atterissage,commencent par devenir une realité terrorisante pour tous ces pauvres passagers qui sont peut etre condamné a subir lesaffres d’un crash aerien,ou rarrement y aura des survivants,la meteo d’un coté et un commandant de bord en souffrance parait il……ah je me suis laisser longtemps entrainer par mes hallucinations,moi le pauvre somnambule,donc je parlais de OUYAHIA precisement AHMED la sale besogne pour certains,que je respectes enormement et pourtant m’a jamais donné quoi que se soit quand il etait la haut et ça ne ma pas plu quand il l’ont fait redescendre de la bas et etrangement le la haut avec ce OUYAHIA n’est plus veritablement un la haut sans lui,tellement ça lui va bien ce mec,p etre a cause de ses moustaches panachées peut etre,alors,vivement le retour de ce mec,lui au moins est l’homme a tout faire,un fonceur,surtout aujourd’hui ou l’accumulateur de besognes en suspens et de tous genres,les sales plus que les propres, est plein a craquer.




    0



    0
    mohend
    7 novembre 2013 - 12 h 27 min

    je ne sais par quel miracle
    je ne sais par quel miracle ce monsieur BENFLIS tiens les devants de la scéne médiatique, souvenez vous que son seul et unique exploit c’était de jouer à un liévre à la criniére de lion en 2004. lui qui a mangé el ghella et qui a craché sur el mella . pourtant réputé inexpressif, aphone et flasque voilà qu’on vienne nous revendre sa candidature! cependant, quoi qu’on dise sur ouyahia sa longue et audacieuse expérience politique, réputé pour ses dites « sales besognes » besognes pourtant indisponsables à faire. franchement, si ouyahia ne passe pas son seul tort c’est sa kabylité. maintenant s’il est interdit à un kabyle d’être président alors vivement un ETAT FEDERAL.




    0



    0
    Anonyme
    7 novembre 2013 - 11 h 26 min

    O K : pas de règlement de
    O K : pas de règlement de comptes mais rétablissement de la justice :
    réhabilitation de ceux injustement jetés en pâture
    rapatriement des biens et deniers détournés
    rétablissement de la puissance de l’ Etat juste et protecteur;
    écriture de l’histoire vraie du pays et de ses acteurs
    limitation des exportations des hydrocarbures aux seuls besoins actuels du pays ;
    éviter l’exploitation du gaz de schiste polluant ;
    développer les autres secteurs économiques : agriculture, tourisme , commerce extérieur ,services ,,,




    0



    0
    samirnino
    7 novembre 2013 - 7 h 42 min

    ILest temps de rendre à César
    ILest temps de rendre à César ceux qui appartient à césar,en terme clair rendre à benflis ceux qui appartiens à benflis tel est le vrai slogan que les algeriens doivent desrmais scander,fils de chahid fervent défenseur des droit de l’homme ,homme de justice c’est cela qui’il faut pour l’algerien soif d’une JUSTICE qui tarde à venir pour que les algeriens reprenne confiance en eux-mème et arpenter le chemin du progres,je vous souhaite bonne chance et que dieu puisse vous guider sur le chemin de la réussite.nOUS SOMMES TRES NOMBREUX A VOUS SOUTENIR




    0



    0
    abdelkader wahrani
    6 novembre 2013 - 18 h 13 min

    tous ces discours, ces bonne
    tous ces discours, ces bonne paroles,ces bla bla bla… c´est que du vent. 1, Ali Benflis c´est un ancien cacique du régime et FLN. les têtes peut-être changent, mais le régime ne changara pas?. HADJ MOUSSA-MOUSSA HADJ?. depuis 1957, le CCE devenait conseil national de révolution algerienne (CNRA)a majorité militaire et le premier gouvernement provisoire de la république algerienne, 1958, (GPRA)gouvernement civil sous contrôle militaire, l´armée algerienne la piéce maîtresse de toute constitution algerienne depuis 1962. aucun pouvoir civil ne peut exister sans son approbation et son contrôle par les dirigeants militaires, et c´est grace a l´armée (ANP) l´algerie elle est debout, et restera toujours debout inchallah, sans l´armée il n´y a pas de pouvoir assez sur? le pouvoir c´est notre veillante ANP, les dirigeants militaires qui organisérent les elections de l´ére (el marhoum) Boumediene. puis aprés 1988, ce furent eux qui firent se tenir les elections de 1978,1991,1992 et 1999. vive l´ANP garante de la stabilité, de l´indépendance et la souvéraineté nationale. je suis pour un parti unique ou un régime militaire, autant que citoyen algerien c´est mon droit. les partis politiques se disputent l´empire.




    0



    0
    Benyoucef
    6 novembre 2013 - 18 h 01 min

    Anonyme, vous avez
    Anonyme, vous avez parfaitement raison. La peur doit changer de camp.
    Grâce à son pouvoir de nomination des cadres, Bouteflika a terrorisé les cadres de la nation en nommant massivement ses sbires aux postes stratégiques, dans tous les secteurs.
    Parallèlement il a dégommé tous ceux que son clan de (…) lui présentaient comme faisant partie de clans rivaux.
    Des dizaines de milliers de cadres licenciés et humiliés ont quitté le pays depuis 1999.
    L’ANP, qui est la Garante de la Constitution doit d’urgence enlever cette arme de déstruction massive à ce (…) de Bouteflika, dont son (…)
    C’est parce que le DRS atténuait quelque peu ce pouvoir que Bouteflika a décidé de mener une campagne sordide contre lui et l’ANP, à travers le (…) d’El Oued.
    A cause de sa folie du pouvoir, le clan présidentiel et ses serviteurs zélés ont réussi à dresser contre eux l’écrasante majorité des Algériens, qui va les renvoyer chez eux, plus tôt que prévu.




    0



    0
    lyes48
    6 novembre 2013 - 16 h 54 min

    Tous ces « candidats » qui ont
    Tous ces « candidats » qui ont bouffé a tous les rateliers en tant que premiers ministres (Hamrouche, Benbitour, Benflis etc..) ne sont pas credibles. Qu’ont-ils fait contre le systeme quand ils etaient aux commandes ??? Rien de rien.Ils etaient le systeme.




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2013 - 16 h 27 min

    @ benyoucef tout a fait
    @ benyoucef tout a fait d’accord avec votre analyse il faut avoir de la rancune envers ceux qui vous ont priver d’un second tour en 2005 et méme de la presidence je lui reproche ce silence il sait trés bien qu’il battu bouteflka il fallait le dennoncer haut et fort bouteflika ne s’est pas gener pour punir humilier licencier ceux qui ont soutenus je fait parti de ces hommes et femmes bouteflika aprés 20 ans de traversé de desert n’as pas oublier ou pardonner a ceux qui l’ont priver de la succession de boumedienne d’ailleurs heureusement autrement notre pays searit devenu un royaume des bouteflia mr benflis si vous étes partant SVP commencez a dennoncer a faire les revelations des affaires louches que vous connaissez commencez votre campagne maitenant faites peur au clan présidentiel




    0



    0
    moha
    6 novembre 2013 - 16 h 27 min

    @ Benyoucef,boutef est
    @ Benyoucef,boutef est Algerien,toi t’es koi?tous le temps vous nous rabacher,cette these du (…),franchement vous ete a court d’idees,vous vivez bien au chaud dans des capitales,vous nous casser les c…avec vos these de 1642 SVP trouvez d’autre argument,

    Merci




    0



    0
    00213
    6 novembre 2013 - 16 h 24 min

    Ouyahia, Benflis, Belkhadem,
    Ouyahia, Benflis, Belkhadem, Saadi, Hanoune, Aït Ahmed, Soltani, Belabbas, Saadani et tous les autres produits (…)
    Les algériens cherchent désormais du neuf, du sang frais !
    Remettre un de ces fainéants reviendrait à faire perdre tout espoir dans la prochaine élection présidentielle.
    Ils ont eu le temps de prouver qu’ils étaient incompétents et que la soif de pouvoir était leur seule motivation.
    Il faut que les utopistes qui attendent un Boumédiéne, un Chavez ou un Poutine, sachent qu’il faut faire avec ce qu’il y a sur le terrain et de surcroit « compatible » avec là-haut.
    .
    Après avoir épluché tous les profils possibles et inimaginables, il y en a seulement deux qui en ressortent :
    Sellal et Amrouche.
    Ils sont loin d’être bons mais c’est les moins pires.
    Pourquoi pas un duo Amrouche Président et Sellal Chef de gouvernement ?
    – Amrouche a l’expérience, il est « compatible », il est né en Algérie, c’est un réformateur qui a toujours milité pour le changement (qu’attendent les algériens), il a l’appui des berbéristes, il a fait ses classes sous Boumédiéne, il a laissé une copie relativement bonne de ses mandats.
    – Sellal n’a pas de parti, c’est une tête neuve, il bouge beaucoup et secoue les autorités locales (ce qu’aiment les algériens), il est à l’écoute, il est né en Algérie, il est « compatible » et ses faits d’armes dans ses précédents postes sont aussi corrects.
    .
    Il faudrait juste qu’Amrouche accepte que l’ANP occupe la place qui lui revient.
    Et que Sellal soit BEAUCOUP plus autoritaire avec tous ses subordonnés car c’est le mode de gouvernance qui plait inconsciemment aux citoyens.
    Il ne manquerait plus qu’ils s’entourent d’un gouvernement de technocrates en confiant l’Intérieur, les Affaires étrangères et la Défense à un vieux briscard.
    Ce n’est que l’avis de 00213 car les arcanes du pouvoir sont en réalité insoupçonnables…




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2013 - 16 h 18 min

    moi aussi je le soutiendrai a
    moi aussi je le soutiendrai a condition que le (…) bouteflika n’est pas partant car si il remballe pour un4eme mandat les jex et les dés sont déja jeter il a placer ses (…) aux posres sensibles pour tout controler et falsifier truquer tout ce qu’il est genant pour lui et son clan de (…)




    0



    0
    Benyoucef
    6 novembre 2013 - 16 h 07 min

    M. Benflis, je voudrais bien
    M. Benflis, je voudrais bien soutenir votre candidature mais je n’aime pas le langage diplomatique du genre de celui que vous avez utilisé aujourd’hui : »je n’ai de rancune contre personne » car ce langage n’est pas mobilisateur et vous mènera droit à une autre défaite.

    A mon avis, Il faut appeler un chat un chat et un chien un chien.

    Ces b…..du clan d’Oujda ont pris en otage l’Algérie depuis 1999, hélas avec la complicité de leurs « ennemis » d’aujourd’hui, qui ne savaient pas que leur tour viendra.

    L’Ambassadeur Abdelkader Dehbi, qui connait bien les Bouteflika depuis Oujda, les avait pourtant prévenus dans une lettre ouverte à Bouteflika « Bouteflika est un maudit et si vous ne vous en débarrassez pas le plus vite possible, il va vous couper la tête, l’un après l’autre ».

    Sauf miracle, la tête de Toufik a été coupée lorsque celle de Lamari Mohamed, Allah yerahmou, a été coupée sans que ses compagnons d’armes disent un mot.

    Aujourd’hui Bouteflika n’hésite pas à diviser l’ANP et le pays pour sauver son clan de prédateurs en frappant Toufik et Sellal avec Gaid Salah et Saadani.

    Alors qu’en unissant leurs rangs, pour l’intérêt supérieur de la nation en danger, cet imposteur ne restera pas plus de 24H au palais hanté d’El Mouradia.




    0



    0
    si tchad
    6 novembre 2013 - 15 h 29 min

    Asalam,voila enfaite j,ai
    Asalam,voila enfaite j,ai rien contre Mr:benflis mais je veut juste savoire pendont toutes ses annee ils etait ou en algerie c,et vraiment biz…………….?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.