Un festival de soutien en Kabylie pour Ali Benflis

S’il y a un candidat à la présidentielle qui peut se targuer de bénéficier d’un soutien des plus actifs dans une scène politique hésitante, c’est bien l’ancien chef de gouvernement Ali Benflis qui continue à collectionner les comités d’admirateurs au niveau national, mais aussi parmi notre communauté à l’étranger. Pourtant, le concerné n’a pas encore exprimé d’intention particulière à ce propos, même si son entourage se veut rassurant à ce sujet puisqu’on annonce que la déclaration de candidature devrait être faite durant ce mois de décembre. Ce samedi, c’est un signal fort auquel le candidat malheureux à la présidentielle de 2004 a eu droit en Kabylie. Ils sont venus de toutes les contrées de la région pour exhorter «leur» candidat à se lancer dans la course à la présidence de la République. Plusieurs centaines de personnes, certaines sources les évaluent à quelque 600 fans, se sont, en effet, rassemblés à Tizi Ouzou, pour se joindre aux nombreux appels lancés ça et là à Benflis pour s’engager dans la compétition à la magistrature suprême. Et le ton est donné dans la déclaration qui a sanctionné la rencontre. «Aujourd’hui, l’heure est à la grande mobilisation de toutes les forces démocratiques qui croient en le génie des Algériennes et des Algériens à reprendre leur destin en main». Le langage utilisé à cette occasion est pour le moins tranchant et sans concession. «Au moment où le peuple aspire à un changement pacifique, les forces du mal veulent encore retarder cette rupture, privilégiant leurs intérêts étroits à ceux de la nation», assènent les présents à la face de ceux qui veulent imposer un quatrième mandat à une Algérie qui aspire à un meilleur sort. Et parmi les présents à ce festival de soutien à Ali Benflis, on a facilement reconnu quelques têtes bien connues dans la région comme étant des cadres très influents du Front de Libération nationale (FLN). Si donc la direction nationale du FLN, sous l’impulsion d’Amar Saïdani, a déjà assuré Bouteflika de son soutien au cas où il se présenterait au scrutin de 2014, au moins une partie de la base du parti semble avoir déjà fait son choix. C’est sans aucun doute le message que ces cadres locaux du FLN veulent passer à travers leur présence à ce regroupement, eux qui étaient dans un passé récent des soutiens inconditionnels de l’actuel chef de l’Etat.
Amine Sadek
 

Comment (50)

    Cift
    2 décembre 2013 - 21 h 59 min

    Un chameau ne deviendra
    Un chameau ne deviendra jamais un zèbre…

    Cift
    2 décembre 2013 - 21 h 59 min

    Un chameau ne deviendra
    Un chameau ne deviendra jamais un zèbre…

    ahmed
    2 décembre 2013 - 9 h 14 min

    cher président Ali Benflis je
    cher président Ali Benflis je pue vous assuré, cher président que tous les algérienne de Marseille attendra votre déclaration à la candidature présidentielle et tous le monde on l’Espoir et la confiance on vous croie cher président c’est le sel espoir qui nous reste pour que l’Algérie reste debout merci cher président A/B

    ahmed
    2 décembre 2013 - 9 h 14 min

    cher président Ali Benflis je
    cher président Ali Benflis je pue vous assuré, cher président que tous les algérienne de Marseille attendra votre déclaration à la candidature présidentielle et tous le monde on l’Espoir et la confiance on vous croie cher président c’est le sel espoir qui nous reste pour que l’Algérie reste debout merci cher président A/B

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 22 h 48 min

    Ho la la comme vous avez la
    Ho la la comme vous avez la mémoire courte. Changer pour changer il vaut mieux un nouveau homme fort qui ne permettra pas à ses amis de se sucrer sur le dos du peuple. Donc les anciens du système on les a connu alors qu’ils continuent à se cacher. Cherchons cet homme ou femme capable de diriger d’une main forte ce pays qui a tant souffert. Pourquoi pas Louiza Hanoune au moins elle, elle n’a peur de personne. Mais au diable oublier les Benflis, Hamrouche etc, et que le nouveau soit du centre, de l’est du sud ou de l’ouest c’est un algérien et ne soyez pas régionaliste SVP.

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 22 h 48 min

    Ho la la comme vous avez la
    Ho la la comme vous avez la mémoire courte. Changer pour changer il vaut mieux un nouveau homme fort qui ne permettra pas à ses amis de se sucrer sur le dos du peuple. Donc les anciens du système on les a connu alors qu’ils continuent à se cacher. Cherchons cet homme ou femme capable de diriger d’une main forte ce pays qui a tant souffert. Pourquoi pas Louiza Hanoune au moins elle, elle n’a peur de personne. Mais au diable oublier les Benflis, Hamrouche etc, et que le nouveau soit du centre, de l’est du sud ou de l’ouest c’est un algérien et ne soyez pas régionaliste SVP.

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 22 h 13 min

    Ammar c’est le plus grand
    Ammar c’est le plus grand problème ! on s’en fout s’il est fils de Chahid ou fils de harki ! ce que nous voulons savoir c’est ce qu’il a fait lui même de bon pour ce pays et qui ne peut nous rassurer quant à un jour s’il devient président. ce qu’il propose de réalisable d’une façon effective. Est ce que l’Algérie sera mieux avec lui ou elle ne fera que reculer comme elle le fait depuis 1962 date à laquelle le parti totalitaire dont il est issu a pris le pouvoir et depuis n’a fait que remplacer le colonialisme par toutes les ruses possibles.
    Il est impossible de faire confiance à un type qui est dans les système, il faut le changement un vrai changement.

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 22 h 13 min

    Ammar c’est le plus grand
    Ammar c’est le plus grand problème ! on s’en fout s’il est fils de Chahid ou fils de harki ! ce que nous voulons savoir c’est ce qu’il a fait lui même de bon pour ce pays et qui ne peut nous rassurer quant à un jour s’il devient président. ce qu’il propose de réalisable d’une façon effective. Est ce que l’Algérie sera mieux avec lui ou elle ne fera que reculer comme elle le fait depuis 1962 date à laquelle le parti totalitaire dont il est issu a pris le pouvoir et depuis n’a fait que remplacer le colonialisme par toutes les ruses possibles.
    Il est impossible de faire confiance à un type qui est dans les système, il faut le changement un vrai changement.

    ammmar
    1 décembre 2013 - 20 h 07 min

    reponse a Par Anonyme (non
    reponse a Par Anonyme (non vérifié) | 1. décembre 2013 – 10:37,t’es a coté de la plaque BENFLIS,s’il se presentera cette fois ci,c’est que les données ont changées et sera un serieux pretendant et merite amplement etre president d’algerie,fils de chahid ,batonnier et ex chef de gouvernement,jeune en loccurence,qui dit mieux……………

    ammmar
    1 décembre 2013 - 20 h 07 min

    reponse a Par Anonyme (non
    reponse a Par Anonyme (non vérifié) | 1. décembre 2013 – 10:37,t’es a coté de la plaque BENFLIS,s’il se presentera cette fois ci,c’est que les données ont changées et sera un serieux pretendant et merite amplement etre president d’algerie,fils de chahid ,batonnier et ex chef de gouvernement,jeune en loccurence,qui dit mieux……………

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 17 h 11 min

    l’urgence est de nettoyer
    l’urgence est de nettoyer notre pays des mercenaires du clan d’Oujda qui le gangrènent, faire des élections libres, et surtout choisir un patriote algérien qui ne soit pas né à Oujda ni à Tunis ou ailleurs car un pseudo algérien né au Maroc, en Tunisie, n’est tout simplement pas algérien, mais un immigré mercenaire rentré illégalement en sol algérien à son indépendance. Pour que l’Algérie soit remise sur les rails du développement, il faut un patriote algérien de souche qui aime son pays et son peuple. Pour le moment ce qui intéressent les algériens, c’est que l’Algérie soit nettoyée de tous les voleurs qui sont à sa tête, et en premier lieu le clan marocain d’Oujda.

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 17 h 11 min

    l’urgence est de nettoyer
    l’urgence est de nettoyer notre pays des mercenaires du clan d’Oujda qui le gangrènent, faire des élections libres, et surtout choisir un patriote algérien qui ne soit pas né à Oujda ni à Tunis ou ailleurs car un pseudo algérien né au Maroc, en Tunisie, n’est tout simplement pas algérien, mais un immigré mercenaire rentré illégalement en sol algérien à son indépendance. Pour que l’Algérie soit remise sur les rails du développement, il faut un patriote algérien de souche qui aime son pays et son peuple. Pour le moment ce qui intéressent les algériens, c’est que l’Algérie soit nettoyée de tous les voleurs qui sont à sa tête, et en premier lieu le clan marocain d’Oujda.

    Adlane
    1 décembre 2013 - 15 h 43 min

    C’est durant son gouvernorat
    C’est durant son gouvernorat que des prédateurs ont voulu entrer en force en Algérie, il n’y a qu’à voir la réception grandiose faire à l’honneur de Kalifa,Dépardieu Djamal Debouze et consorts pour soit disant un investissement en Algérie. Il a été dupé par ses soit disant investisseurs à tel point que le pays serait offert sur un plateau d’argent à ces sang-sues sans scrupule.. Dieu a fait que leur projet n’a pas abouti.

    Adlane
    1 décembre 2013 - 15 h 43 min

    C’est durant son gouvernorat
    C’est durant son gouvernorat que des prédateurs ont voulu entrer en force en Algérie, il n’y a qu’à voir la réception grandiose faire à l’honneur de Kalifa,Dépardieu Djamal Debouze et consorts pour soit disant un investissement en Algérie. Il a été dupé par ses soit disant investisseurs à tel point que le pays serait offert sur un plateau d’argent à ces sang-sues sans scrupule.. Dieu a fait que leur projet n’a pas abouti.

    sadek
    1 décembre 2013 - 14 h 21 min

    il ne faut pas oublier que la
    il ne faut pas oublier que la ville de oujda se trouve bien en afrique du nord et de ce fait je dirais aussi que tlemcen se trouve a quelques kilometres de là.
    Les frontieres qui separent les deux pays; sont les faits de la colonisation de l’afrique du nord depuis des siecles à commencer par les alaouites avec la prise du pouvoir et l’expatriation des berberes musulmans comme juifs vers l’ouest dans la majorité dont sont originaires les kabyles qui ont trouvé cette règion encors vierge pour s’installer definitivement .
    Je suis tres fier de mes origines berberes ‘ amazigh).
    Les berbers sont à l’ouest,comme à l’est et au sud .
    A BIENTOT

    sadek
    1 décembre 2013 - 14 h 21 min

    il ne faut pas oublier que la
    il ne faut pas oublier que la ville de oujda se trouve bien en afrique du nord et de ce fait je dirais aussi que tlemcen se trouve a quelques kilometres de là.
    Les frontieres qui separent les deux pays; sont les faits de la colonisation de l’afrique du nord depuis des siecles à commencer par les alaouites avec la prise du pouvoir et l’expatriation des berberes musulmans comme juifs vers l’ouest dans la majorité dont sont originaires les kabyles qui ont trouvé cette règion encors vierge pour s’installer definitivement .
    Je suis tres fier de mes origines berberes ‘ amazigh).
    Les berbers sont à l’ouest,comme à l’est et au sud .
    A BIENTOT

    Patchwork
    1 décembre 2013 - 13 h 53 min

    Arrêter votre partisanisme à
    Arrêter votre partisanisme à deux sous Benflis est un gars du système il sert et se sert. mettez votre Benflis dans un débat, et il ne tiendra pas deux minutes parce que la coquille est vide! Et que le langue de bois est révolue!

    Je sais que vous êtes partisans de Benflis! Soyez démocrates et ne censurez pas!

    Patchwork
    1 décembre 2013 - 13 h 53 min

    Arrêter votre partisanisme à
    Arrêter votre partisanisme à deux sous Benflis est un gars du système il sert et se sert. mettez votre Benflis dans un débat, et il ne tiendra pas deux minutes parce que la coquille est vide! Et que le langue de bois est révolue!

    Je sais que vous êtes partisans de Benflis! Soyez démocrates et ne censurez pas!

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 9 h 38 min

    Il y a eu deux articles sur
    Il y a eu deux articles sur AP qui montrent d’une façon très explicite, on va dire à peine voilée, que la Kabylie ne peut désormais, au mieux, que soutenir un des candidats des autres régions d’abord BenBitour qui a poussé le bouchon jusqu’à aller sur BRTV ( télévision berbère libre) pour faire cette demande à demi mot et maintenant les suppôts régionals du régime nous parlent de soutenir … BenFlis, ils vont essayer de nous faire passer le pilule avec la « proximité » berbère qui aiment d’ailleurs, dénoncer quand il s’agit de se vendre aux autres, du Chawi. Mais ce que AP oublie, c’est qu’il montre aussi la voie à suivre pour les Kabyles, à partir du moment ou cette Algérie ne pourra pas voter pour l’un d’entre en et ce quelque soit sa nature son patriotisme, ses qualités son intégrité moral ou politique et surtout ses compétences, à partir de là, il ne reste plus au Kabyle qu’un seule issue : le MAK.

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 9 h 38 min

    Il y a eu deux articles sur
    Il y a eu deux articles sur AP qui montrent d’une façon très explicite, on va dire à peine voilée, que la Kabylie ne peut désormais, au mieux, que soutenir un des candidats des autres régions d’abord BenBitour qui a poussé le bouchon jusqu’à aller sur BRTV ( télévision berbère libre) pour faire cette demande à demi mot et maintenant les suppôts régionals du régime nous parlent de soutenir … BenFlis, ils vont essayer de nous faire passer le pilule avec la « proximité » berbère qui aiment d’ailleurs, dénoncer quand il s’agit de se vendre aux autres, du Chawi. Mais ce que AP oublie, c’est qu’il montre aussi la voie à suivre pour les Kabyles, à partir du moment ou cette Algérie ne pourra pas voter pour l’un d’entre en et ce quelque soit sa nature son patriotisme, ses qualités son intégrité moral ou politique et surtout ses compétences, à partir de là, il ne reste plus au Kabyle qu’un seule issue : le MAK.

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 9 h 37 min

    C’est juste un lièvre
    C’est juste un lièvre rappeler vous 2004 !!

    Anonyme
    1 décembre 2013 - 9 h 37 min

    C’est juste un lièvre
    C’est juste un lièvre rappeler vous 2004 !!

    Chawi Pure Line
    1 décembre 2013 - 8 h 03 min

    je ne sais pas pourquoi on a
    je ne sais pas pourquoi on a toujours la peste ou le choléra, Benflis est un opportuniste comme tous les autres d’ailleurs il a aidé Bouteflika dans sa sale besogne (…) cessons de penser à faire du neuf avec du vieux on a juste ces deux la? l’Algérienne est stérile? moi je suis contre tous ceux qui nous ont gouverné depuis 1962, des nouveaux visages nom de dieu on en a marre de ces vieux christs

    Chawi Pure Line
    1 décembre 2013 - 8 h 03 min

    je ne sais pas pourquoi on a
    je ne sais pas pourquoi on a toujours la peste ou le choléra, Benflis est un opportuniste comme tous les autres d’ailleurs il a aidé Bouteflika dans sa sale besogne (…) cessons de penser à faire du neuf avec du vieux on a juste ces deux la? l’Algérienne est stérile? moi je suis contre tous ceux qui nous ont gouverné depuis 1962, des nouveaux visages nom de dieu on en a marre de ces vieux christs

    Ness maascar
    1 décembre 2013 - 7 h 25 min

    Après dix ans d’absence
    Après dix ans d’absence BENFLIS Ould mrabi ou yehchem et il n’a pas fait comme d’autres s’accrocher au système . Il pouvait être nommé comme d’autres a des poste « ragda ou tmanger »
    Mais il choisi le combat avec une préparation sous terraine pour ne pas subir les exactions du clan de OUJDA
    Quand a ce monsieur que plutôt voter pour le malade que Si Ali alors monsieur vous aussi malade que l’autre Allah y chafik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.