Evénements de Guerrara : nouvelle vague d’arrestations

Les services de la sûreté de wilaya de Ghardaïa ont opéré de nouvelles arrestations dans le sillage de l’enquête sur les affrontements intercommunautaires de Guerrara. En se basant sur des vidéos et des portraits-robots, la police a placé quinze personnes sous mandat de dépôt. Les individus arrêtés, des jeunes âgés de 17 à 30 ans, vont passer dans les jours à venir devant le juge d’instruction. Ces nouvelles arrestations s’ajoutent aux 132 personnes interpellées au lendemain des affrontements qui se sont produits le 22 novembre dernier. Le juge d’instruction, faut-il le rappeler, avait écroué neuf personnes pour attroupement armé sur la voie publique, destruction, incendie volontaire et tentative de vol de biens publics et privés, ainsi que pour agression sur agents de l'ordre en mission, et ce, conformément aux articles 88 et 97 du code de procédure pénale. Treize autres individus ont été placés sous contrôle judiciaire, tandis que 110 autres impliquées dans ces événements ont bénéficié d'une citation directe le jour du procès. La DGSN a insisté sur le fait que ces interpellations et arrestations effectuées par les forces de police pour rétablir l'ordre et le retour au calme se sont déroulées dans le respect des lois de la République concernant les droits de l’Homme. Les derniers heurts intercommunautaires se sont soldés par plusieurs blessés et des destructions de biens immobiliers et mobiliers appartenant aussi bien à des sociétés publiques que privées. Une enquête a été diligentée pour évaluer les pertes et engager les démarches pour l’indemnisation des victimes. Ces quinze nouvelles incarcérations ont été annoncées alors que les autorités locales œuvrent encore à ramener le calme dans la ville de Guerrara, en s’appuyant sur les sages des deux communautés, mozabite et arabophone, et les représentants de la société civile.
Sonia B.

Comment (26)

    Anonyme
    4 décembre 2013 - 16 h 47 min

    Amrounix : « tous unis » mais
    Amrounix : « tous unis » mais autour de quoi ? c’est autour d’une Algérie arabe alors vive la division !
    L’union se fait autour des valeurs communes si mon enfant doit étudier ta langue et le tien cracher sur la mienne alors je lui demande de cracher sur la tienne même quand elle se camoufle derrière un treillis religieux !
    Je pense que l’unité de l4Algérie est désormais ratée, il reste maintenant à trouver une solution pour garder un semblant d’état commun, une chose et certaine, l’hégémonie arabiste doit cesser et à tout les niveaux et même comme ça un état unique persistant ne pourra que déboucher à la fragmentation nous on a rien à perdre dans la fragmentation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.